Le vernissage de l'exposition "Le Maroc d'ombre et de lumière", une série de photographies de l'artiste-photographe Daoud Aoulad Syad a eu lieu, samedi soir à la galerie de l'Institut Français de Fès.

Cette exposition offre, jusqu'au 27 octobre prochain, aux passionnés de l'art l'occasion de découvrir les œuvres photographiques d'Oulad Syad sur son pays natal le Maroc. Il s'agit du fruit de "ses errances sur les territoires qu’il est amené à parcourir, scènes de vies principalement rurales où fêtes de villages et marchés hebdomadaires".

En jouant de la lumière, qui représente tout ce que la nature offre de plus précieux pour un photographe, l'artiste abordent ses sujets de prédilection notamment le forain, la marge, le Maroc ancestral, la campagne et le grand sud.

Dans une déclaration à la MAP, le responsable culturel de l'Institut français de Fès, Brahim Zerkani a indiqué que cette exposition s'inscrit dans le cadre de la saison culturelle France-Maroc, ajoutant que l'Institut consacre cette année "tout un travail autour de l’œuvre d'Aoulad Syad", qui est également réalisateur.

Outre le vernissage de l'exposition "Le Maroc d'ombre et de lumière", l'institut prévoit la projection de deux films d'Aoulad Syad en l'occurrence "la Mosquée" et "la Voix du désert", a-t-il souligné.

Né en 1953 à Marrakech, Daoud Aoulad-Syad témoigne, dans ses photographies, son attachement à la culture populaire, aux arts forains et à la mémoire collective. 

Son œuvre photographique a été présentée à l'occasion de nombreuses expositions notamment à la Maison Européenne de la Photographie (Paris 2015), Photomed, à Sanary-sur-Mer (2013), Daba Maroc-Bruxelles (Belgique, 2012), Mois de la photo de Bienne (Suisse, 1998) et au Museum Voor Volkenkunde (Rotterdam, 1996).

Titulaire d'un doctorat en sciences physiques de l'Université Nancy en France, Daoud Oulad Sayed est un artiste photographe, qui a réalisé son premier long métrage "Bye Bye Suerte" en 1988, puis "Oud Rih", "Tarfaya", "Adieu Forain", "En attendant Pasolini" et "Ljamaa". 

Daoud Aoulad Syad a par ailleurs publié trois livres de photographie : "Marocains", avec une préface d’Abdelkebir Khatibi (1989), "Boujaâd, Espace et mémoire" (1999), et "Territoires de l’instant", avec Ahmed Bouanani (2000).

(MAP)

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le vernissage de l'exposition "Le Maroc d'ombre et de lumière", une série de photographies de l'artiste-photographe Daoud Aoulad Syad a eu lieu, samedi soir à la galerie de l'Institut Français de Fès.

Cette exposition offre, jusqu'au 27 octobre prochain, aux passionnés de l'art l'occasion de découvrir les œuvres photographiques d'Oulad Syad sur son pays natal le Maroc. Il s'agit du fruit de "ses errances sur les territoires qu’il est amené à parcourir, scènes de vies principalement rurales où fêtes de villages et marchés hebdomadaires".

En jouant de la lumière, qui représente tout ce que la nature offre de plus précieux pour un photographe, l'artiste abordent ses sujets de prédilection notamment le forain, la marge, le Maroc ancestral, la campagne et le grand sud.

Dans une déclaration à la MAP, le responsable culturel de l'Institut français de Fès, Brahim Zerkani a indiqué que cette exposition s'inscrit dans le cadre de la saison culturelle France-Maroc, ajoutant que l'Institut consacre cette année "tout un travail autour de l’œuvre d'Aoulad Syad", qui est également réalisateur.

Outre le vernissage de l'exposition "Le Maroc d'ombre et de lumière", l'institut prévoit la projection de deux films d'Aoulad Syad en l'occurrence "la Mosquée" et "la Voix du désert", a-t-il souligné.

Né en 1953 à Marrakech, Daoud Aoulad-Syad témoigne, dans ses photographies, son attachement à la culture populaire, aux arts forains et à la mémoire collective. 

Son œuvre photographique a été présentée à l'occasion de nombreuses expositions notamment à la Maison Européenne de la Photographie (Paris 2015), Photomed, à Sanary-sur-Mer (2013), Daba Maroc-Bruxelles (Belgique, 2012), Mois de la photo de Bienne (Suisse, 1998) et au Museum Voor Volkenkunde (Rotterdam, 1996).

Titulaire d'un doctorat en sciences physiques de l'Université Nancy en France, Daoud Oulad Sayed est un artiste photographe, qui a réalisé son premier long métrage "Bye Bye Suerte" en 1988, puis "Oud Rih", "Tarfaya", "Adieu Forain", "En attendant Pasolini" et "Ljamaa". 

Daoud Aoulad Syad a par ailleurs publié trois livres de photographie : "Marocains", avec une préface d’Abdelkebir Khatibi (1989), "Boujaâd, Espace et mémoire" (1999), et "Territoires de l’instant", avec Ahmed Bouanani (2000).

(MAP)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.