C'est par le truchement d'une agence américaine, Associated Press, que les Marocains ont "appris" que Rabat a rappelé ou "retenu" (formulation non précise) son ambassadeur en Arabie saoudite. C'est maintenant par le biais d'une agence russe, Sputnik, que les Marocains apprennent qu'il n'en est rien et que l'information est fausse. On ne pourra pas reprocher à la diplomatie marocaine un manque d'équilibre dans ses relations avec les grandes puissances.

Cela étant dit, voici l'info:

L'agence russe Sputnik a diffusé ce samedi 9 décembre, une dépêche datée de Nouakchott, attribuant à Nasser Bourita un démenti des allégations affirmant que le Maroc avait rappelé ses ambassadeurs d'Arabie saoudite et des Emirats.

C'est l'Associated Press qui l'avait affirmé jeudi 7 février. Des journaux marocains avaient par la suite annoncé que l'ambassadeur du Maroc aux Emirats avait également été rappelé pour consultations.

Ce samedi donc, selon Spoutnik, le ministre marocain des Affaires étrangères a déclaré que le Maroc a ses propres canaux pour transmettre ses messages et qu'il n'a pas besoin de recourir à une agence américaine pour cela. Il a ajouté, à juste titre, que l'info diffusée par AP, n'était pas précise et qu'aucun responsable marocain n'a donné ce genre de déclarations. Il a démenti le rappel des ambassadeurs.

On ne pourra pas reprocher à la diplomatie un manque d'équilibre dans ses relations avec les grandes puissances.

Et pour en revenir à l'information, la vérité est probablement entre les deux. La froidure avec l'Arabie saoudite existe bien et l'incident provoqué par Al Arabiya est réel et il a franchi une ligne rouge: la cause du Sahara.

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

C'est par le truchement d'une agence américaine, Associated Press, que les Marocains ont "appris" que Rabat a rappelé ou "retenu" (formulation non précise) son ambassadeur en Arabie saoudite.

C'est maintenant par le biais d'une agence russe, Sputnik, que les Marocains apprennent qu'il n'en est rien et que l'information est fausse.

On ne pourra pas reprocher à la diplomatie marocaine un manque d'équilibre dans ses relations avec les grandes puissances.

Cela étant dit, voici l'info:

L'agence russe Sputnik a diffusé ce samedi 9 décembre, une dépêche datée de Nouakchott, attribuant à Nasser Bourita un démenti des allégations affirmant que le Maroc avait rappelé ses ambassadeurs d'Arabie saoudite et des Emirats.

C'est l'Associated Press qui l'avait affirmé jeudi 7 février. Des journaux marocains avaient par la suite annoncé que l'ambassadeur du Maroc aux Emirats avait également été rappelé pour consultations.

Ce samedi donc, selon Spoutnik, le ministre marocain des Affaires étrangères a déclaré que le Maroc a ses propres canaux pour transmettre ses messages et qu'il n'a pas besoin de recourir à une agence américaine pour cela. Il a ajouté, à juste titre, que l'info diffusée par AP, n'était pas précise et qu'aucun responsable marocain n'a donné ce genre de déclarations. Il a démenti le rappel des ambassadeurs.

On ne pourra pas reprocher à la diplomatie un manque d'équilibre dans ses relations avec les grandes puissances.

Et pour en revenir à l'information, la vérité est probablement entre les deux. La froidure avec l'Arabie saoudite existe bien et l'incident provoqué par Al Arabiya est réel et il a franchi une ligne rouge: la cause du Sahara.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.