L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a visé, le 25 octobre, la note d’information du compartiment "Miftah Fonctionnaires" du Fonds de placements collectifs en titrisation "FT Miftah".

L’opération porte sur la titrisation de créances hypothécaires détenues par le Groupe Attijariwafa bank, souligne l’AMMC dans un communiqué, notant que le plafond de l'émission est fixé à un milliard de DH.

La souscription aux obligations dudit fonds est réservée aux investisseurs qualifiés, relève la même source, précisant que la période de souscription s’étalera du 7 au 10 novembre 2017 inclus. Selon la note d’information, l'opération a pour objectif la diversification des moyens de financement d’Attijariwafa bank.

Le compartiment "Miftah Fonctionnaires" est une copropriété qui a pour objet exclusif d'acquérir, auprès d'Attijariwafa bank, certaines créances de prêts hypothécaires détenues par cette dernière (les créances), au moyen de l'émission des parts résiduelles et d'obligations (les titres).

Le compartiment a pour objet exclusif d'acquérir à la date d'émission les créances cédées par Attijariwafa bank. Cette acquisition est financée par l'émission par le fonds des obligations A1, des obligations A2 et des parts résiduelles à la date d'émission.

Les obligations A1 bénéficient en priorité des flux de remboursement des créances cédées, et ont une durée de vie moyenne de 4,67 ans (selon un scénario basé sur un taux de remboursement anticipé annuel de 0,43% et un taux de déchéance annuel de 0,08% sur le portefeuille des créances cédées).

Les obligations A2 s’amortissent après complet remboursement des obligations A1, et ont une durée de vie moyenne de 13,20 ans (selon un scénario basé sur un taux de remboursement anticipé annuel de 0,43% et un taux de déchéance annuel de 0,08% sur le portefeuille des créances cédées).

Attijariwafa bank peut souscrire aux obligations du compartiment, que ce soit des obligations A1 ou des obligations A2. Les parts résiduelles sont souscrites par Attijariwafa bank et supportent en priorité les risques de défaillance. Les porteurs d'obligations sont couverts contre les risques de défaillance des débiteurs. 

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a visé, le 25 octobre, la note d’information du compartiment "Miftah Fonctionnaires" du Fonds de placements collectifs en titrisation "FT Miftah". 

L’opération porte sur la titrisation de créances hypothécaires détenues par le Groupe Attijariwafa bank, souligne l’AMMC dans un communiqué, notant que le plafond de l'émission est fixé à un milliard de DH.

La souscription aux obligations dudit fonds est réservée aux investisseurs qualifiés, relève la même source, précisant que la période de souscription s’étalera du 7 au 10 novembre 2017 inclus. Selon la note d’information, l'opération a pour objectif la diversification des moyens de financement d’Attijariwafa bank.

Le compartiment "Miftah Fonctionnaires" est une copropriété qui a pour objet exclusif d'acquérir, auprès d'Attijariwafa bank, certaines créances de prêts hypothécaires détenues par cette dernière (les créances), au moyen de l'émission des parts résiduelles et d'obligations (les titres).

Le compartiment a pour objet exclusif d'acquérir à la date d'émission les créances cédées par Attijariwafa bank. Cette acquisition est financée par l'émission par le fonds des obligations A1, des obligations A2 et des parts résiduelles à la date d'émission.

Les obligations A1 bénéficient en priorité des flux de remboursement des créances cédées, et ont une durée de vie moyenne de 4,67 ans (selon un scénario basé sur un taux de remboursement anticipé annuel de 0,43% et un taux de déchéance annuel de 0,08% sur le portefeuille des créances cédées).

Les obligations A2 s’amortissent après complet remboursement des obligations A1, et ont une durée de vie moyenne de 13,20 ans (selon un scénario basé sur un taux de remboursement anticipé annuel de 0,43% et un taux de déchéance annuel de 0,08% sur le portefeuille des créances cédées).

Attijariwafa bank peut souscrire aux obligations du compartiment, que ce soit des obligations A1 ou des obligations A2. Les parts résiduelles sont souscrites par Attijariwafa bank et supportent en priorité les risques de défaillance. Les porteurs d'obligations sont couverts contre les risques de défaillance des débiteurs. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.