Ces émissions seront lancées en DH et concerneront la Ijara, la Wakala, la Moucharaka et la Mourabaha.

Dans une interview accordée le week-end dernier au spécialiste américain de l'information économique et financière Bloomberg, Hicham Talby, chef de la division du financement sectoriel et de l'inclusion financière à la Direction du Trésor et des finances extérieures (ministère des Finances), a confirmé que le Maroc prépare une série d'émissions de sukuks souverains en 2018.

Après un long périple législatif (le dernier amendement assouplissant et élargissant les modalités de cet instrument de la finance participative a été introduit en février dernier) et près d'un an depuis l'agrément des premières banques participatives, le Maroc lancera en 2018 quatre émissions de sukuks en dirhams, selon M. Talby. La première concernera le produit Ijara, puis viendront les produits Wakala, Moucharaka et Mourabaha.

"Le marché attend ces opérations", a-t-il déclaré à Bloomberg, avant d'ajouter que "le gouvernement est conscient que nous devons développer et compléter au plus vite les aspects opérationnels, juridiques et réglementaires de la finance participative".

Si la première émission de dette souveraine participative aura nécessité beaucoup de temps, M. Talby s'attend à ce que le process soit plus rapide pour les trois opérations suivantes, que le ministère des Finances prévoit de lancer quelques mois après. Le responsable a refusé toutefois d'indiquer une date exacte de lancement.

Le ministère est également en train de mettre en place un fonds de sukuks souverains, car il s'attend à ce que les émissions libellées en dirhams deviennent régulières à moyen terme. "Nous sommes plutôt dans une logique de développement du marché", a conclu M. Talby.

Notons que les sukuks sont des instruments indispensables pour assurer le bon fonctionnement des banques et des assurances participatives (placements, liquidité des actifs...). Leur démarrage dépend du lancement des premières émissions souveraines qui ouvriront la porte au Maroc pour lever des fonds sur un marché mondial des sukuks de 55,7 milliards de dollars en 2017.

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Ces émissions seront lancées en DH et concerneront la Ijara, la Wakala, la Moucharaka et la Mourabaha.

Dans une interview accordée le week-end dernier au spécialiste américain de l'information économique et financière Bloomberg, Hicham Talby, chef de la division du financement sectoriel et de l'inclusion financière à la Direction du Trésor et des finances extérieures (ministère des Finances), a confirmé que le Maroc prépare une série d'émissions de sukuks souverains en 2018.

Après un long périple législatif (le dernier amendement assouplissant et élargissant les modalités de cet instrument de la finance participative a été introduit en février dernier) et près d'un an depuis l'agrément des premières banques participatives, le Maroc lancera en 2018 quatre émissions de sukuks en dirhams, selon M. Talby. La première concernera le produit Ijara, puis viendront les produits Wakala, Moucharaka et Mourabaha.

"Le marché attend ces opérations", a-t-il déclaré à Bloomberg, avant d'ajouter que "le gouvernement est conscient que nous devons développer et compléter au plus vite les aspects opérationnels, juridiques et réglementaires de la finance participative".

Si la première émission de dette souveraine participative aura nécessité beaucoup de temps, M. Talby s'attend à ce que le process soit plus rapide pour les trois opérations suivantes, que le ministère des Finances prévoit de lancer quelques mois après. Le responsable a refusé toutefois d'indiquer une date exacte de lancement.

Le ministère est également en train de mettre en place un fonds de sukuks souverains, car il s'attend à ce que les émissions libellées en dirhams deviennent régulières à moyen terme. "Nous sommes plutôt dans une logique de développement du marché", a conclu M. Talby.

Notons que les sukuks sont des instruments indispensables pour assurer le bon fonctionnement des banques et des assurances participatives (placements, liquidité des actifs...). Leur démarrage dépend du lancement des premières émissions souveraines qui ouvriront la porte au Maroc pour lever des fonds sur un marché mondial des sukuks de 55,7 milliards de dollars en 2017.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.