Journée historique à Kigali où a pris fin le 27e sommet de l’Union Africaine. En ce jour de grâce du lundi 18 juillet 2016, et en réaction au message historique du Roi Mohammed VI, 28 Etats africains membres de l’UA ont présenté une motion commune demandant le départ de la “rasd“ et soutenant le retour du Maroc, apprend Médias 24 de source autorisée. Le nombre de signataires pourrait monter à 36 dans un proche avenir.

Le message du Roi Mohammed VI a bénéficié d’un accueil largement favorable et d’un soutien massif, y compris dans sa partie relative à l’incongruité de la présence de la “rasd“.

Notre source, qui a pris connaissance du texte de la motion et de la liste des 28 premiers signataires, évoque "un soutien massif qui ne va pas s’arrêter en si bon chemin“. 10 à 12 autres membres ont exprimé des intentions similaires. La motion signée a été remise au président en exercice de l'UA, peu avant la clôture du sommet. Selon notre source, au moins 36 pays ont exprimé leur accord avec cette motion.

Lire ausi : Le retour du Maroc à l’UA en 7 questions-réponses

De sorte que la position marocaine obtiendra un soutien dépassant les deux tiers, ce qui est suffisant pour expulser les séparatistes. Notre source ajoute que l'UA est mise devant sa responsabilité historique: respecter ou pas la position de la majorité la plus large.

Pour ce qui est du retour du Maroc, la majorité simple suffit, elle est déjà atteinte. La demande formelle de retour et la procédure ont été enclenchées. La demande sera comme le prévoient les textes, soumise au vote au sein de la Commission de l’UA. En fait, les choses sont déjà actées.

Ainsi, le poids de l’Algérie et des quelques pays qui ont soutenu la “rasd“ est réduit à sa portion congrue. Le poids de ceux qui ont cherché à utiliser l’UA est en réalité très faible, ajoute notre source.

Le texte intégral de la motion et des pays signataires

Voici le texte intégral de cette motion adressée par Ali Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise, au nom du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cap Vert, des Comores, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de Djibouti, de l’Erythrée, du Gabon, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, de la Guinée-Equatoriale, du Libéria, de la Libye, de la République Centrafricaine, de la République Démocratique du Congo, de Sao Tomé, du Sénégal, des Seychelles, de la Sierra Leone, de la Somalie, du Soudan, du Swaziland, du Togo, de la Zambie.

«Monsieur le Président,

Les 28 Chefs d’Etat,

A/ Ayant à l’esprit les idéaux authentiques de la construction africaine;

B/ Fidèles aux principes et objectifs de l’Union Africaine, notamment la réalisation d’une plus grande unité et solidarité entre les Etats africains, la défense de leur souveraineté et de leur intégrité territoriale, la promotion de la paix, la sécurité et la stabilité sur le Continent, la promotion de la coopération internationale, tenant dûment compte de la Charte des Nations et de la création des conditions appropriées permettant au Continent de jouer le rôle qui est le sien dans l’économie mondiale;

C/ Regrettant l’absence du Royaume du Maroc des instances de l’Union Africaine, et conscients des circonstances particulières dans lesquelles la «république arabe sahraouie démocratique» a été admise à l’Organisation de l’Unité Africaine;

D/ Accueillant très favorablement la teneur du Message historique adressé par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI, Roi du Maroc, au Président en exercice du 27e Sommet de l’UA pour distribution auprès des Chefs d’Etat et de Gouvernement y participant.


1. Saluent la décision du Royaume du Maroc, membre fondateur de l’OUA et dont la contribution active à la stabilité et au développement du Continent est largement reconnue, d’intégrer l’Union Africaine et entendent œuvrer pour que ce retour légitime soit effectif dans les meilleurs délais;

2. Décident d’agir en vue de la suspension prochaine de la «république arabe sahraouie démocratique» des activités de l’Union Africaine, et de tous ses organes, afin de permettre à l’UA de jouer un rôle constructif et de contribuer positivement aux efforts de l’ONU, pour un dénouement définitif au différend régional sur le Sahara.


Au nom de ces 28 pays, je vous prie de bien vouloir faire verser cette motion parmi les documents de ce Sommet et d’en faire assurer la distribution auprès des Etats membres.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma haute considération».

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Journée historique à Kigali où a pris fin le 27e sommet de l’Union Africaine. En ce jour de grâce du lundi 18 juillet 2016, et en réaction au message historique du Roi Mohammed VI, 28 Etats africains membres de l’UA ont présenté une motion commune demandant le départ de la “rasd“ et soutenant le retour du Maroc, apprend Médias 24 de source autorisée. Le nombre de signataires pourrait monter à 36 dans un proche avenir.

Le message du Roi Mohammed VI a bénéficié d’un accueil largement favorable et d’un soutien massif, y compris dans sa partie relative à l’incongruité de la présence de la “rasd“.

Notre source, qui a pris connaissance du texte de la motion et de la liste des 28 premiers signataires, évoque "un soutien massif qui ne va pas s’arrêter en si bon chemin“. 10 à 12 autres membres ont exprimé des intentions similaires. La motion signée a été remise au président en exercice de l'UA, peu avant la clôture du sommet. Selon notre source, au moins 36 pays ont exprimé leur accord avec cette motion.

Lire ausi : Le retour du Maroc à l’UA en 7 questions-réponses

De sorte que la position marocaine obtiendra un soutien dépassant les deux tiers, ce qui est suffisant pour expulser les séparatistes. Notre source ajoute que l'UA est mise devant sa responsabilité historique: respecter ou pas la position de la majorité la plus large.

Pour ce qui est du retour du Maroc, la majorité simple suffit, elle est déjà atteinte. La demande formelle de retour et la procédure ont été enclenchées. La demande sera comme le prévoient les textes, soumise au vote au sein de la Commission de l’UA. En fait, les choses sont déjà actées.

Ainsi, le poids de l’Algérie et des quelques pays qui ont soutenu la “rasd“ est réduit à sa portion congrue. Le poids de ceux qui ont cherché à utiliser l’UA est en réalité très faible, ajoute notre source.

Le texte intégral de la motion et des pays signataires

Voici le texte intégral de cette motion adressée par Ali Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise, au nom du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cap Vert, des Comores, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de Djibouti, de l’Erythrée, du Gabon, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, de la Guinée-Equatoriale, du Libéria, de la Libye, de la République Centrafricaine, de la République Démocratique du Congo, de Sao Tomé, du Sénégal, des Seychelles, de la Sierra Leone, de la Somalie, du Soudan, du Swaziland, du Togo, de la Zambie.

«Monsieur le Président,

Les 28 Chefs d’Etat,

A/ Ayant à l’esprit les idéaux authentiques de la construction africaine;

B/ Fidèles aux principes et objectifs de l’Union Africaine, notamment la réalisation d’une plus grande unité et solidarité entre les Etats africains, la défense de leur souveraineté et de leur intégrité territoriale, la promotion de la paix, la sécurité et la stabilité sur le Continent, la promotion de la coopération internationale, tenant dûment compte de la Charte des Nations et de la création des conditions appropriées permettant au Continent de jouer le rôle qui est le sien dans l’économie mondiale;

C/ Regrettant l’absence du Royaume du Maroc des instances de l’Union Africaine, et conscients des circonstances particulières dans lesquelles la «république arabe sahraouie démocratique» a été admise à l’Organisation de l’Unité Africaine;

D/ Accueillant très favorablement la teneur du Message historique adressé par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI, Roi du Maroc, au Président en exercice du 27e Sommet de l’UA pour distribution auprès des Chefs d’Etat et de Gouvernement y participant.


1. Saluent la décision du Royaume du Maroc, membre fondateur de l’OUA et dont la contribution active à la stabilité et au développement du Continent est largement reconnue, d’intégrer l’Union Africaine et entendent œuvrer pour que ce retour légitime soit effectif dans les meilleurs délais;

2. Décident d’agir en vue de la suspension prochaine de la «république arabe sahraouie démocratique» des activités de l’Union Africaine, et de tous ses organes, afin de permettre à l’UA de jouer un rôle constructif et de contribuer positivement aux efforts de l’ONU, pour un dénouement définitif au différend régional sur le Sahara.


Au nom de ces 28 pays, je vous prie de bien vouloir faire verser cette motion parmi les documents de ce Sommet et d’en faire assurer la distribution auprès des Etats membres.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma haute considération».

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.