Le Roi Mohammed VI a décoré une trentaine de personnalités lors de la 17e Fête du Trône de son règne. L’occasion de revenir sur le parcours de ces personnes qui contribuent à faire avancer ou rayonner le Maroc à l'international.

Officiers du Wissam al Arch de 3e classe

Le Wissan el Arch récompense les personnes qui se sont distinguées par leurs mérites ou leurs services civils ou militaires. Il comprend cinq classes: exceptionnelle, 1re, 2e, 3e  et 4e classe.

Tarik Sijilmassi, PDG du Crédit agricole a été ordonné officier du Wissam al Arch de 3e classe. Nommé en 2003 à la tête de cet établissement, ce diplômé de HEC en a fait une société anonyme financière de services aux agriculteurs, qui a presque renoué avec l’équilibre financier.

Tarik Sijilmassi est un homme d'une grande culture et un esprit brillant. Il est considéré comme l'un des meilleurs connaisseurs de l'agriculture et du monde rural dans toute la région. Son ascension ne devrait pas s'arrêter à la banque.

Amina Benkhadra, qui est depuis 2000 la Directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines ONHYM, est diplômée de l’Ecole supérieure des mines de Paris et de l’université Columbia. L’ancienne ministre de l’Energie et des mines et ex-directrice du BRPM a fait partie en 2013 du classement «Jeune Afrique» des 25 femmes les plus influentes du business en Afrique.

Mme Benkhadra est très respectée dans les milieux professionnels. Elle est considérée comme une femme efficace et compétente, qui mène les chantiers jusqu'à leur terme, sans aucun tapage.

Leila Meziane Benjelloun qui préside la Fondation BMCE de l’éducation et de la formation est l'épouse de du président du groupe BMCE Bank, Othman Benjelloun et fille du maréchal Ameziane. Elle est très active dans le domaine social à travers les actions de Medersa.com.

Juriste de formation, Saida Lamrani-Karim est la vice-présidente déléguée du groupement de sociétés Holding Safari-Sofipar-Cofimar. Très impliquée auprès des nécessiteux, cette membre du Conseil d’administration de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, copréside l’association d’aide aux lépreux.

Décédé depuis quelques semaines, Bouchaib Benhamida a reçu à titre posthume une décoration qui a été remise à sa sœur Zoubida. Unanimement respecté par la profession, cet homme d’affaires a longtemps été président de la Fédération nationale du BTP. Sa décoration aura ému la profession et tous ceux qui l'ont connu.

Feu Mohamed Bahi, était un journaliste d’origine mauritanienne auteur de plusieurs publications sur le Sahara. L’ancien écrivain et intellectuel, qui a milité à l’USFP, était connu pour sa “Lettre de Paris”, une correspondance publiée chaque mardi par le journal Al Ittihad Al Ichtiraki, entre 1986 et 1996.

Chevalier du Wissam al Arch de 4e classe

Abdeljebbar El Manira a été fait Chevalier dans l’ordre du Wissam al Arch de 4e classe. Professeur de neurologie à l’institut Karolinska en Suède, ce scientifique fait partie de l’Académie royale des sciences de Suède, qui attribue le Prix Nobel de physique chimie et des sciences économiques. Natif de Rabat, il dirige le laboratoire neurobiologie des mouvements de l’université médicale de Karolinska, il a également été directeur du laboratoire "Movement Disorders" à l’Université de médecine de Pékin. Ses travaux concernent les maladies neuro-dégénératives et les cas de paralysie.

Le Roi a aussi remis les décorations Al Moukafaa à plusieurs chercheurs et travailleurs sociaux, qui ont rayonné à l’international par la qualité de leurs recherches et travaux, ainsi que par leur action sociale.

Commandeurs du Wissam al Moukafâa al Wathania de 2e classe

Khalid Jalid Sahouli a été élevé au rang deCommandeur du Wissam al Moukafâa al Watania de 2e classe. Ce professeur de médecine est le directeur du service de gynécologie à l’hôpital Chariti de Berlin. C’est un des plus grands spécialistes mondiaux dans le domaine de la cancérologie des femmes.

Mohamed Aziz Bihi est un médecin exerçant à l’hôpital royal de Liverpool en Angleterre, Ce natif de Tanger, qui a découvert un traitement prometteur contre le cancer de la prostate, a été naturalisé britannique. Son pays d’accueil l’a proposé en 2016 au Prix Nobel de médecine. Eminent chercheur, Bihi préside le conseil des urologues de Liverpool et fait partie de Médecins sans frontières.

Othmane Laraki, qui est l’ancien vice-président de la compagnie américaine Twitter, a participé à la fondation de plusieurs entreprises de technologies aux Etats Unis. Diplômé de l’université de Stanford et du prestigieux Massachussetts Institute of Technology (MIT), il préside actuellement la société Color Genomics, spécialisée dans le diagnostic précoce du cancer.

 

Officiers du Wissam al Moukafâa al Wathania de 3ème  classe

Latifa Jbabedi est une militante de gauche, connue au Maroc pour son combat en faveur des droits de l’homme et surtout pour l’émancipation de la femme. Chercheur à l’Institut d'études et de recherches pour l'arabisation à Rabat, elle a été à l’origine de la création de l’Instance équité et réconciliation auprès du défunt Driss Benzekri. Latifa Jbabdi avait ét éà l'origine de la pétition qui au début des années 90 avait recueilli 1 million de signatures demandant au défunt Hassan II une révision de la Moudawana.

Youssef Skali Hosni est l’actuel directeur général du groupe «Cantor Fitzgerald», groupe pionnier dans le domaine des services financiers à New York. Il est considéré comme l’un des meilleurs analystes financiers dans le domaine numérique.

Mohamed Amar est un professeur de microbiologie au centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST). Il représente l’équipe du laboratoire de microbiologie de Rabat, qui a découvert des micro-organismes pouvant résister aux maladies contagieuses.

Fatima Baraka, qui réside en Australie, est très active dans la défense des enfants. Elle s’est fait connaître en aidant un jeune Marocain de 4 ans, né sans yeux, ni nez, ni mâchoire supérieure.Grâce à son aide, une levée de fonds de 55.000 dollars a permis à cet enfant de subir une intervention chirurgicale à Melbourne qui lui a redonné figure humaine.

Rachid Amrrousse est ingénieur-chercheur à l’agence spatiale japonaise d’exploration spatiale JAXA. Après un baccalauréat en chimie à El Jadida, il décroche un doctorat en chimie appliquée à la propulsion spatiale à l’Université de Poitiers en France. Ila publié de nombreuses recherches scientifiques dans des revues internationales.

Bouziane Outiti a remporté le Prix «Award Energy Globe» pour son projet d’assainissement liquide de la Province d’El Haouz, destiné à traiter les eaux usées et améliorer les conditions de vie des habitants. Cet expert en énergie préside l’Association Suisse-Maroc pour l’environnement et le développement durable (AMSED) .

Majid Bouazzaoui est un inventeur spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Il a été médaillé d’or en Russie, en Malaisie et en Suisse pour avoir créé un écran multi-vue et un système de téléphonie VOIP par GSM. Ingénieur en génie électronique, le président de l’Union des inventeurs marocains a également été primé lors de sa participation à la première édition du concours mondial des inventions et des innovations, organisé en Corée du Sud. 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le Roi Mohammed VI a décoré une trentaine de personnalités lors de la 17e Fête du Trône de son règne. L’occasion de revenir sur le parcours de ces personnes qui contribuent à faire avancer ou rayonner le Maroc à l'international.

Officiers du Wissam al Arch de 3e classe

Le Wissan el Arch récompense les personnes qui se sont distinguées par leurs mérites ou leurs services civils ou militaires. Il comprend cinq classes: exceptionnelle, 1re, 2e, 3e  et 4e classe.

Tarik Sijilmassi, PDG du Crédit agricole a été ordonné officier du Wissam al Arch de 3e classe. Nommé en 2003 à la tête de cet établissement, ce diplômé de HEC en a fait une société anonyme financière de services aux agriculteurs, qui a presque renoué avec l’équilibre financier.

Tarik Sijilmassi est un homme d'une grande culture et un esprit brillant. Il est considéré comme l'un des meilleurs connaisseurs de l'agriculture et du monde rural dans toute la région. Son ascension ne devrait pas s'arrêter à la banque.

Amina Benkhadra, qui est depuis 2000 la Directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines ONHYM, est diplômée de l’Ecole supérieure des mines de Paris et de l’université Columbia. L’ancienne ministre de l’Energie et des mines et ex-directrice du BRPM a fait partie en 2013 du classement «Jeune Afrique» des 25 femmes les plus influentes du business en Afrique.

Mme Benkhadra est très respectée dans les milieux professionnels. Elle est considérée comme une femme efficace et compétente, qui mène les chantiers jusqu'à leur terme, sans aucun tapage.

Leila Meziane Benjelloun qui préside la Fondation BMCE de l’éducation et de la formation est l'épouse de du président du groupe BMCE Bank, Othman Benjelloun et fille du maréchal Ameziane. Elle est très active dans le domaine social à travers les actions de Medersa.com.

Juriste de formation, Saida Lamrani-Karim est la vice-présidente déléguée du groupement de sociétés Holding Safari-Sofipar-Cofimar. Très impliquée auprès des nécessiteux, cette membre du Conseil d’administration de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, copréside l’association d’aide aux lépreux.

Décédé depuis quelques semaines, Bouchaib Benhamida a reçu à titre posthume une décoration qui a été remise à sa sœur Zoubida. Unanimement respecté par la profession, cet homme d’affaires a longtemps été président de la Fédération nationale du BTP. Sa décoration aura ému la profession et tous ceux qui l'ont connu.

Feu Mohamed Bahi, était un journaliste d’origine mauritanienne auteur de plusieurs publications sur le Sahara. L’ancien écrivain et intellectuel, qui a milité à l’USFP, était connu pour sa “Lettre de Paris”, une correspondance publiée chaque mardi par le journal Al Ittihad Al Ichtiraki, entre 1986 et 1996.

Chevalier du Wissam al Arch de 4e classe

Abdeljebbar El Manira a été fait Chevalier dans l’ordre du Wissam al Arch de 4e classe. Professeur de neurologie à l’institut Karolinska en Suède, ce scientifique fait partie de l’Académie royale des sciences de Suède, qui attribue le Prix Nobel de physique chimie et des sciences économiques. Natif de Rabat, il dirige le laboratoire neurobiologie des mouvements de l’université médicale de Karolinska, il a également été directeur du laboratoire "Movement Disorders" à l’Université de médecine de Pékin. Ses travaux concernent les maladies neuro-dégénératives et les cas de paralysie.

Le Roi a aussi remis les décorations Al Moukafaa à plusieurs chercheurs et travailleurs sociaux, qui ont rayonné à l’international par la qualité de leurs recherches et travaux, ainsi que par leur action sociale.

Commandeurs du Wissam al Moukafâa al Wathania de 2e classe

Khalid Jalid Sahouli a été élevé au rang deCommandeur du Wissam al Moukafâa al Watania de 2e classe. Ce professeur de médecine est le directeur du service de gynécologie à l’hôpital Chariti de Berlin. C’est un des plus grands spécialistes mondiaux dans le domaine de la cancérologie des femmes.

Mohamed Aziz Bihi est un médecin exerçant à l’hôpital royal de Liverpool en Angleterre, Ce natif de Tanger, qui a découvert un traitement prometteur contre le cancer de la prostate, a été naturalisé britannique. Son pays d’accueil l’a proposé en 2016 au Prix Nobel de médecine. Eminent chercheur, Bihi préside le conseil des urologues de Liverpool et fait partie de Médecins sans frontières.

Othmane Laraki, qui est l’ancien vice-président de la compagnie américaine Twitter, a participé à la fondation de plusieurs entreprises de technologies aux Etats Unis. Diplômé de l’université de Stanford et du prestigieux Massachussetts Institute of Technology (MIT), il préside actuellement la société Color Genomics, spécialisée dans le diagnostic précoce du cancer.

 

Officiers du Wissam al Moukafâa al Wathania de 3ème  classe

Latifa Jbabedi est une militante de gauche, connue au Maroc pour son combat en faveur des droits de l’homme et surtout pour l’émancipation de la femme. Chercheur à l’Institut d'études et de recherches pour l'arabisation à Rabat, elle a été à l’origine de la création de l’Instance équité et réconciliation auprès du défunt Driss Benzekri. Latifa Jbabdi avait ét éà l'origine de la pétition qui au début des années 90 avait recueilli 1 million de signatures demandant au défunt Hassan II une révision de la Moudawana.

Youssef Skali Hosni est l’actuel directeur général du groupe «Cantor Fitzgerald», groupe pionnier dans le domaine des services financiers à New York. Il est considéré comme l’un des meilleurs analystes financiers dans le domaine numérique.

Mohamed Amar est un professeur de microbiologie au centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST). Il représente l’équipe du laboratoire de microbiologie de Rabat, qui a découvert des micro-organismes pouvant résister aux maladies contagieuses.

Fatima Baraka, qui réside en Australie, est très active dans la défense des enfants. Elle s’est fait connaître en aidant un jeune Marocain de 4 ans, né sans yeux, ni nez, ni mâchoire supérieure.Grâce à son aide, une levée de fonds de 55.000 dollars a permis à cet enfant de subir une intervention chirurgicale à Melbourne qui lui a redonné figure humaine.

Rachid Amrrousse est ingénieur-chercheur à l’agence spatiale japonaise d’exploration spatiale JAXA. Après un baccalauréat en chimie à El Jadida, il décroche un doctorat en chimie appliquée à la propulsion spatiale à l’Université de Poitiers en France. Ila publié de nombreuses recherches scientifiques dans des revues internationales.

Bouziane Outiti a remporté le Prix «Award Energy Globe» pour son projet d’assainissement liquide de la Province d’El Haouz, destiné à traiter les eaux usées et améliorer les conditions de vie des habitants. Cet expert en énergie préside l’Association Suisse-Maroc pour l’environnement et le développement durable (AMSED) .

Majid Bouazzaoui est un inventeur spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Il a été médaillé d’or en Russie, en Malaisie et en Suisse pour avoir créé un écran multi-vue et un système de téléphonie VOIP par GSM. Ingénieur en génie électronique, le président de l’Union des inventeurs marocains a également été primé lors de sa participation à la première édition du concours mondial des inventions et des innovations, organisé en Corée du Sud. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.