Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil NATIONBourita: "Certains pays ont tenté d’empêcher l’élection du Maroc au sein du CPS de l'UA"

Bourita: "Certains pays ont tenté d’empêcher l’élection du Maroc au sein du CPS de l'UA" 

Vendredi 26 janvier 2018 à 13h30
Bourita:
 

L’élection, vendredi 26 janvier à Addis-Abeba, du Maroc au sein du Conseil de Paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), a été salué par plusieurs pays africains. Cependant, certains d'entre eux ont tenté d’empêcher l’élection du Maroc, selon Nasser Bourita.

L’élection du Maroc au sein du CPS est un autre témoignage du soutien et de la confiance que portent les Etats membres de l’UA pour le Roi, a déclaré le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

En effet, plus de 70% des Etats africains ont voté en faveur du Royaume. Il a été élu pour un mandat de deux ans après avoir recueilli 39 voix

M. Bourita a fait savoir que certains pays ont tenté d’empêcher l’élection du Maroc au sein de cet organe stratégique de l’organisation panafricaine. Lesquelles tentatives ont échoué car "la crédibilité du Royaume et la reconnaissance de l’action du Roi ont prévalu".

"Etre présent dans cet organe permettra de faire obstacle à toutes les manipulations et de contrer toutes les stratégies qui visaient pendant toutes ces années à manipuler cet organe et à l'instrumentaliser par rapport à des agendas bien connus de certaines parties".

Selon le ministre, "l’élection du Maroc au CPS a été l’un des objectifs importants de la diplomatie marocaine après le retour du Maroc à l’UA en janvier 2017".

"Le Maroc est parmi les rares pays qui ont participé à plusieurs opérations de maintien de la paix", a-t-il rappelé. Le Maroc dispose aussi d’une grande expérience diversifiée dans le domaine de la prévention des conflits et dans la gestion des crises qu’il apportera au CPS.

Le Maroc, comme l’a dit le Roi en janvier 2017 à Addis-Abeba, "ne rentre pas pour diviser, mais pour partager et contribuer".

le Maroc joue un rôle important pour le renforcement de la paix en Afrique

Conformément au mécanisme établi par le Protocole relatif au CPS, l’organe exécutif de l’UA se compose de 15 Etats membres, à savoir dix pays élus pour un mandat de deux ans et cinq autres élus pour un mandat de trois ans, ceci afin d’assurer une continuité dans les activités du CPS.

Le CPS demeure une plate-forme essentielle pour les Etats membres de l’UA désireux de promouvoir leur politique étrangère dans le domaine de la paix et de la sécurité.

Le Maroc et les neuf autres membres qui viennent d’être élus rejoindront l’Egypte, le Nigeria, le Kenya, la Zambie et le Congo qui garderont leurs sièges au CPS, jusqu’à mars 2019.

Des responsables africains présents lors de ce 30e sommet de l’UA ont souligné que le Maroc a un rôle important à jouer pour le renforcement de la paix et la stabilité en Afrique.

"Le Maroc n’a jamais cessé de déployer des efforts louables dans les domaines de la paix et la sécurité dans le continent", a notamment dit le ministre Nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, en marge de la 32e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA.

Même son de cloche chez, Augustine Mahiga, ministre Tanzanien des Affaires étrangères, qui a souligné que "le Maroc a un rôle important à jouer au sein du CPS".

(Avec MAP)

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close