Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil NATION DEFENSE

Le Maroc a dépensé plus de 33,8 MMDH pour l'armement en 2017 

Mercredi 2 mai 2018 à 10h31
Le Maroc a dépensé plus de 33,8 MMDH pour l'armement en 2017
 

En 2017, les dépenses militaires ont représenté 2,2% du produit intérieur brut mondial, soit 230 dollars par personne. Le Maroc a dépensé 33,845 milliards de DH.

Les dépenses militaires mondiales sont estimées à 1.739 milliards de dollars en 2017, en augmentation de 1,1% en termes réels par rapport à 2016.

Les chiffres publiés ce mercredi 2 mai par le Stockholm international peace research institute (Sipri) relèvent la poursuite de l'augmentation des dépenses militaires de la Chine en 2017, qui dure depuis plus de deux décennies.

Le Maroc a dépensé 33,845 milliards de DH (3,4 milliards de dollars US) en 2017, contre 33,27 milliards en 2016.

Le Royaume arrive ainsi derrière l'Algérie, qui a dépensé plus de 9,6 milliards de dollars, en l'absence de données concernant la Libye.

Les dépenses de l'Espagne ont atteint 15,686 milliards de dollars en 2017, contre 14,014 milliards en 2016.

Les dépenses militaires de la Russie ont diminué pour la première fois depuis 1998, tandis que les dépenses des Etats-Unis sont restées constantes pour la deuxième année consécutive.

"La persistance de dépenses militaires élevées est source de graves préoccupations", a déclaré l'ambassadeur Jan Eliasson, président du Conseil d'administration du Sipri, notant que cette tendance "sape la recherche de solutions pacifiques aux conflits dans le monde".

Après 13 années consécutives de hausse de 1999 à 2013 et des dépenses relativement inchangées de 2012 à 2016, le total des dépenses militaires mondiales a encore augmenté en 2017.

"L'augmentation des dépenses militaires mondiales de ces dernières années est largement due à la croissance substantielle des dépenses des pays d'Asie et Océanie et du Moyen-Orient, tels que la Chine, l'Inde et l'Arabie Saoudite", précise Dr Nan Tian, chercheur au programme Armes et dépenses militaires (Amex) du Sipri. 

Les dépenses militaires en Asie et Océanie ont augmenté pour la 29e année consécutive. La Chine, deuxième plus grand dépensier au monde, a augmenté ses dépenses militaires de 5,6% à 228 milliards de dollars en 2017. La part des dépenses chinoises dans les dépenses militaires mondiales est passée de 5,8% en 2008 à 13% en 2017. 

L'Inde a dépensé 63,9 milliards de dollars en 2017, en augmentation de 5,5% par rapport à 2016, tandis que les dépenses de la Corée du Sud, à 39,2 milliards de dollars, ont augmenté de 1,7% entre 2016 et 2017.

Avec 66,3 milliards de dollars en 2017, les dépenses militaires de la Russie sont inférieures de 20% à celles de 2016, première baisse annuelle depuis 1998. 

Poussées, en partie, par la perception d'une menace croissante de la part de la Russie, les dépenses militaires en Europe centrale et occidentale ont augmenté respectivement de 12% et 1,7%. Le total des dépenses militaires des 29 membres de l'Otan s'élève à 900 milliards de dollars en 2017, soit 52% des dépenses mondiales.

Les dépenses militaires au Moyen-Orient ont augmenté de 6,2% en 2017. Les dépenses de l'Arabie saoudite ont augmenté de 9,2% la même année après une baisse en 2016. Avec 69,4 milliards de dollars de dépenses, l'Arabie saoudite enregistre la troisième plus forte dépense militaire au monde.

L'Iran (19%) et l'Irak (22%) ont également enregistré des hausses significatives des dépenses militaires en 2017.

"En 2017, les dépenses militaires exprimées en pourcentage du PIB étaient plus élevées au Moyen-Orient (5,2%). Aucune autre région du monde n'a consacré plus de 1,8% de son PIB aux dépenses militaires", relève le rapport.

A 610 milliards de dollars, les dépenses militaires américaines demeurent inchangées entre 2016 et 2017. "La tendance à la baisse des dépenses militaires américaines amorcée en 2010 a pris fin", souligne Aude Fleurant, directrice du programme Amex du Sipri, pour qui "les dépenses militaires américaines devraient augmenter considérablement en 2018, pour soutenir l'augmentation du personnel militaire et la modernisation des armes classiques et des armes nucléaires".

En Afrique, les dépenses ont diminué de 0,5% en 2017, soit la troisième baisse annuelle consécutive depuis le pic des dépenses enregistré en 2014.

 

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close