Législatives 2016: mode de calcul, circonscriptions, Parlement sortant…

Les membres de la Chambre des représentants sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct. La législature prend fin à l’ouverture de la session d’octobre de la cinquième année qui suit l’élection de la Chambre. Les prochaines élections législatives se tiendront le 7 octobre 2016.

La Chambre des Représentants se compose de 395 membres. Ceux-ci sont élus au suffrage universel direct, au scrutin de liste et sont répartis comme suit:

- 305 candidats sont élus au niveau de 92 circonscriptions électorales locales (voir carte).

- Les 90 candidats restants sont élus au titre d’une circonscription électorale nationale créée à l'échelle du territoire du Royaume. Cette circonscription regroupe 60 sièges réservés aux femmes (liste nationale des femmes) et 30 réservés aux candidats des deux sexes dont l'âge ne dépasse pas quarante ans (liste nationale des jeunes). Lors des législatives de 2011, cette deuxième liste était ouverte exclusivement aux candidats de sexe masculin.

Le scrutin a lieu à la représentation proportionnelle, suivant la règle du plus fort reste, sans panachage ni vote préférentiel. Dans les circonscriptions électorales locales (la circonscription nationale n'est pas concernée), les listes de candidatures ayant obtenu moins de 3% des suffrages exprimés ne participent pas à l’opération de répartition des sièges. Elles sont éliminées de la course.

La répartition des sièges entre les listes s'effectue au moyen du quotient électoral et ensuite aux plus forts restes et ce en attribuant les sièges restants aux listes ayant obtenu les chiffres les plus proches du quotient.

Lors des futures élections, les coalitions de partis politiques seront en mesure de présenter des listes communes. 

Voici un exemple de calcul:

4 sièges sont en jeu. 51.000  voix sont exprimées. 17 partis ont présenté des candidats, dont 9 des partis d’une certaine taille. Nous avons regroupé les 8 partis de petite taille dans la même colonne, leurs scores étant très faibles.

Le calcul:
Les partis qui n’ont pas obtenu 3% des suffrages exprimés (51.000 voix totales) sont éliminés de facto. Ici, le seuil est de 1.530 voix. Les 8 petits partis ainsi que le parti 6 sont éliminés. Il ne reste donc que 8 partis sur les 17 qui ont pris la départ.
Maintenant, nous n’allons garder que les voix exprimées au profit des 8 listes restantes: il reste 47.600 voix.
3.400 voix se sont tout simplement évaporées.

Quatre sièges sont en jeu. Cela signifie que le quotient par siège est de 47.600/4=11.900 voix (on arrondit évidemment à l’unité supérieure).
Le parti 2 est le seul à obtenir automatiquement un siège.

Il reste alors 3 sièges à répartir. Cela se fera selon le plus fort reste.
Le parti 2 garde 8.100 voix comme “reste“. Il obtient un second siège, car il a le plus fort reste.

Les deux sièges restants iront aux partis 4 et 3, un pour chaque parti.

Au final, voici la répartition: Parti 2 (2 sièges), parti 4 (1 siège), parti 3 (1 siège).

Voici enfin la composition de la Chambre des Représentants issue des législatives 2011.

 

Cliquer sur la carte pour l'afficher en grand format


 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
Législatives 2016: mode de calcul, circonscriptions, Parlement sortant…

Les membres de la Chambre des représentants sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct. La législature prend fin à l’ouverture de la session d’octobre de la cinquième année qui suit l’élection de la Chambre. Les prochaines élections législatives se tiendront le 7 octobre 2016.

La Chambre des Représentants se compose de 395 membres. Ceux-ci sont élus au suffrage universel direct, au scrutin de liste et sont répartis comme suit:

- 305 candidats sont élus au niveau de 92 circonscriptions électorales locales (voir carte).

- Les 90 candidats restants sont élus au titre d’une circonscription électorale nationale créée à l'échelle du territoire du Royaume. Cette circonscription regroupe 60 sièges réservés aux femmes (liste nationale des femmes) et 30 réservés aux candidats des deux sexes dont l'âge ne dépasse pas quarante ans (liste nationale des jeunes). Lors des législatives de 2011, cette deuxième liste était ouverte exclusivement aux candidats de sexe masculin.

Le scrutin a lieu à la représentation proportionnelle, suivant la règle du plus fort reste, sans panachage ni vote préférentiel. Dans les circonscriptions électorales locales (la circonscription nationale n'est pas concernée), les listes de candidatures ayant obtenu moins de 3% des suffrages exprimés ne participent pas à l’opération de répartition des sièges. Elles sont éliminées de la course.

La répartition des sièges entre les listes s'effectue au moyen du quotient électoral et ensuite aux plus forts restes et ce en attribuant les sièges restants aux listes ayant obtenu les chiffres les plus proches du quotient.

Lors des futures élections, les coalitions de partis politiques seront en mesure de présenter des listes communes. 

Voici un exemple de calcul:

4 sièges sont en jeu. 51.000  voix sont exprimées. 17 partis ont présenté des candidats, dont 9 des partis d’une certaine taille. Nous avons regroupé les 8 partis de petite taille dans la même colonne, leurs scores étant très faibles.

Le calcul:
Les partis qui n’ont pas obtenu 3% des suffrages exprimés (51.000 voix totales) sont éliminés de facto. Ici, le seuil est de 1.530 voix. Les 8 petits partis ainsi que le parti 6 sont éliminés. Il ne reste donc que 8 partis sur les 17 qui ont pris la départ.
Maintenant, nous n’allons garder que les voix exprimées au profit des 8 listes restantes: il reste 47.600 voix.
3.400 voix se sont tout simplement évaporées.

Quatre sièges sont en jeu. Cela signifie que le quotient par siège est de 47.600/4=11.900 voix (on arrondit évidemment à l’unité supérieure).
Le parti 2 est le seul à obtenir automatiquement un siège.

Il reste alors 3 sièges à répartir. Cela se fera selon le plus fort reste.
Le parti 2 garde 8.100 voix comme “reste“. Il obtient un second siège, car il a le plus fort reste.

Les deux sièges restants iront aux partis 4 et 3, un pour chaque parti.

Au final, voici la répartition: Parti 2 (2 sièges), parti 4 (1 siège), parti 3 (1 siège).

Voici enfin la composition de la Chambre des Représentants issue des législatives 2011.

 

Cliquer sur la carte pour l'afficher en grand format


 

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.