La Commission européenne vient d’opposer une réponse cinglante à certains eurodéputés qui s’agitent dans les couloirs du Parlement européen dans l’objectif de mettre en doute les accords commerciaux entre l’Union européenne et le Maroc. 

La réponse du Commissaire européen chargé de la pêche, Karmenu Vella, publiée ce mardi 30 mai par le Parlement européen, est venue mettre un terme aux gesticulations de ces eurodéputés.

Dans sa réponse, le commissaire européen affirme que le protocole d’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne concerne "l’ensemble des eaux territoriales du Maroc y compris le Sahara". Il contient des dispositions garantissant qu'il est "pleinement conforme au droit international et sert les intérêts de toutes les populations concernées".

Le commissaire européen a également insisté sur le fait que toutes les modifications apportées à l’accord, notamment les quotas de pêche "sont entièrement conformes aux dispositions pertinentes du droit international".

Le protocole de pêche Maroc-UE est entré en vigueur le 15 juillet 2014 pour une durée de 4 ans. Pour la Commission européenne, cet accord qui constitue "un exemple de gouvernance internationale responsable de la pêche", est le deuxième plus important du genre. Il appartient à une nouvelle génération d'accords de pêche conclus après la réforme de la politique commune de la pêche de l'Union, qui met l'accent essentiellement sur la durabilité environnementale, la rentabilité économique et la légalité internationale.

(MAP) 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

La Commission européenne vient d’opposer une réponse cinglante à certains eurodéputés qui s’agitent dans les couloirs du Parlement européen dans l’objectif de mettre en doute les accords commerciaux entre l’Union européenne et le Maroc. 

La réponse du Commissaire européen chargé de la pêche, Karmenu Vella, publiée ce mardi 30 mai par le Parlement européen, est venue mettre un terme aux gesticulations de ces eurodéputés.

Dans sa réponse, le commissaire européen affirme que le protocole d’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne concerne "l’ensemble des eaux territoriales du Maroc y compris le Sahara". Il contient des dispositions garantissant qu'il est "pleinement conforme au droit international et sert les intérêts de toutes les populations concernées".

Le commissaire européen a également insisté sur le fait que toutes les modifications apportées à l’accord, notamment les quotas de pêche "sont entièrement conformes aux dispositions pertinentes du droit international".

Le protocole de pêche Maroc-UE est entré en vigueur le 15 juillet 2014 pour une durée de 4 ans. Pour la Commission européenne, cet accord qui constitue "un exemple de gouvernance internationale responsable de la pêche", est le deuxième plus important du genre. Il appartient à une nouvelle génération d'accords de pêche conclus après la réforme de la politique commune de la pêche de l'Union, qui met l'accent essentiellement sur la durabilité environnementale, la rentabilité économique et la légalité internationale.

(MAP) 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.