Le ministre de l'Education nationale et de l'enseignement supérieur, Saïd Amzazi, a affirmé n'avoir reçu aucune demande de rencontre de la part du Syndical marocain de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, avant l'annonce de l'organisation d'un sit-in de protestation.

Dans un communiqué publié en réponse aux informations concernant "l'échec du dialogue avec les syndicats sectoriels", le ministère précise que le dialogue avec les syndicats les plus représentatifs du secteur de l'éducation nationale a été "positif et marqué par un esprit de responsabilité".

Durant ce dialogue, les deux parties ont évoqué tous les dossiers revendicatifs et décidé de poursuivre les discussions dans le cadre des commissions thématiques créées à cette fin et d'adopter une approche participative afin de relever les défis auxquels fait face le système éducatif, conformément à la vision stratégique 2015-2030, ajoute la même source.

Le ministère a réitéré sa volonté d'engager un dialogue "positif et productif" avec les syndicats les plus représentatifs en vue de promouvoir le rôle des acteurs pédagogiques et d'améliorer leurs conditions de travail, tout en prenant en considération l'intérêt des élèves et des étudiants.

Le Syndicat national de l'enseignement supérieur appelle à une grève nationale, les 14 et 15 mars, pour protester contre "l'indifférence du ministère de l'Enseignement supérieur face à la situation catastrophique du secteur".

Le syndicat dénonce la rupture du dialogue sociale, et réclame, entre autres, la hausse des salaires des enseignants-chercheurs, et la clôture définitive du dossier revendicatif.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le ministre de l'Education nationale et de l'enseignement supérieur, Saïd Amzazi, a affirmé n'avoir reçu aucune demande de rencontre de la part du Syndical marocain de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, avant l'annonce de l'organisation d'un sit-in de protestation.

Dans un communiqué publié en réponse aux informations concernant "l'échec du dialogue avec les syndicats sectoriels", le ministère précise que le dialogue avec les syndicats les plus représentatifs du secteur de l'éducation nationale a été "positif et marqué par un esprit de responsabilité".

Durant ce dialogue, les deux parties ont évoqué tous les dossiers revendicatifs et décidé de poursuivre les discussions dans le cadre des commissions thématiques créées à cette fin et d'adopter une approche participative afin de relever les défis auxquels fait face le système éducatif, conformément à la vision stratégique 2015-2030, ajoute la même source.

Le ministère a réitéré sa volonté d'engager un dialogue "positif et productif" avec les syndicats les plus représentatifs en vue de promouvoir le rôle des acteurs pédagogiques et d'améliorer leurs conditions de travail, tout en prenant en considération l'intérêt des élèves et des étudiants.

Le Syndicat national de l'enseignement supérieur appelle à une grève nationale, les 14 et 15 mars, pour protester contre "l'indifférence du ministère de l'Enseignement supérieur face à la situation catastrophique du secteur".

Le syndicat dénonce la rupture du dialogue sociale, et réclame, entre autres, la hausse des salaires des enseignants-chercheurs, et la clôture définitive du dossier revendicatif.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.