Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a remis, mercredi 4 avril au siège des Nations unies à New York, un message écrit du Roi Mohammed VI au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Le message porte sur les derniers développements que connaît la zone à l’Est du dispositif de défense au Sahara marocain, a souligné M. Bourita, dans une déclaration à la presse, à l’issue de son entretien avec le SG de l’ONU.

Le Souverain, a indiqué le ministre, a également eu un entretien avec M. Guterres de crainte que la situation à Bir Lahlou et à Tifariti ne s’enlise ou ne soit pas résolue comme c’était le cas pour Guergarate.

Le Roi a exprimé "le rejet ferme et déterminé du Maroc de ces provocations et de ces incursions inacceptables", a fait savoir M. Bourita.

Le Souverain a tenu à préciser que ces agissements "constituent une menace au cessez-le-feu, violent le droit international et les résolutions de l’ONU, et compromettent sérieusement le processus politique", a-t-il poursuivi.

Dans cet entretien, le Roi Mohammed VI a rappelé que dans ce différend régional qui dure depuis plus de 40 ans, "l’Algérie a une responsabilité flagrante. C’est l’Algérie qui finance, c’est l’Algérie qui abrite, c’est l’Algérie qui arme, c’est l’Algérie qui soutient et qui apporte son soutien diplomatique au polisario", a ajouté M. Bourita.

De ce fait, a-t-il rappelé, "le Maroc demande et a toujours demandé que l’Algérie puisse participer au processus politique, que l’Algérie puisse assumer une responsabilité pleine dans la recherche de la solution et que l’Algérie puisse jouer un rôle à la hauteur de sa responsabilité dans la genèse et l’évolution de ce différend régional".

(Avec MAP)

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a remis, mercredi 4 avril au siège des Nations unies à New York, un message écrit du Roi Mohammed VI au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Le message porte sur les derniers développements que connaît la zone à l’Est du dispositif de défense au Sahara marocain, a souligné M. Bourita, dans une déclaration à la presse, à l’issue de son entretien avec le SG de l’ONU.

Le Souverain, a indiqué le ministre, a également eu un entretien avec M. Guterres de crainte que la situation à Bir Lahlou et à Tifariti ne s’enlise ou ne soit pas résolue comme c’était le cas pour Guergarate.

Le Roi a exprimé "le rejet ferme et déterminé du Maroc de ces provocations et de ces incursions inacceptables", a fait savoir M. Bourita.

Le Souverain a tenu à préciser que ces agissements "constituent une menace au cessez-le-feu, violent le droit international et les résolutions de l’ONU, et compromettent sérieusement le processus politique", a-t-il poursuivi.

Dans cet entretien, le Roi Mohammed VI a rappelé que dans ce différend régional qui dure depuis plus de 40 ans, "l’Algérie a une responsabilité flagrante. C’est l’Algérie qui finance, c’est l’Algérie qui abrite, c’est l’Algérie qui arme, c’est l’Algérie qui soutient et qui apporte son soutien diplomatique au polisario", a ajouté M. Bourita.

De ce fait, a-t-il rappelé, "le Maroc demande et a toujours demandé que l’Algérie puisse participer au processus politique, que l’Algérie puisse assumer une responsabilité pleine dans la recherche de la solution et que l’Algérie puisse jouer un rôle à la hauteur de sa responsabilité dans la genèse et l’évolution de ce différend régional".

(Avec MAP)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.