Suite à un bug technique les empêchant de procéder à la déclaration trimestrielle de leurs impôts, avant le 30 avril, les auto-entrepreneurs craignaient devoir payer des majorations. La DGI les rassure, aucune majoration, amende ou pénalité de retard ne sera appliquée.

Une bonne nouvelle pour la communauté des 65.000 auto-entrepreneurs. La direction générale des impôts (DGI) rassure ceux d’entre eux qui n’ont pas pu déclarer et payer à temps les impôts relatifs au titre du 1er trimestre 2018, à cause du bug technique survenu au niveau de la plateforme de Poste Maroc, gestionnaire du Registre National de l’Auto-entrepreneur.

Lire aussi : Auto-entrepreneurs: Un bug bloque les déclarations d’impôts, Poste Maroc réagit

"Tenant compte de ces circonstances qui ont empêché les intéressés d’accomplir leurs déclarations fiscales dans les délais légaux, il ne sera pas procédé à l’application des majorations, amendes et pénalités de retard", explique la DGI.

Ainsi, tous ceux qui n’ont pas pu procéder à la déclaration avant le 30 avril peuvent le faire et ils ne seront redevables "que du montant principal de l’impôt dû".  

Pour rappel, un bug technique était survenu les derniers jours avant la fin du délai légal de déclaration d'impôt, empêchant le déroulement normal de la procédure de déclaration. "La plateforme a connu depuis près d’une semaine des pics de fréquentation qui ont entraîné une saturation temporaire du serveur, due à un afflux massif des auto-entrepreneurs au niveau des agences de Barid Al-Maghrib", nous expliquait un responsable à Poste Maroc.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Suite à un bug technique les empêchant de procéder à la déclaration trimestrielle de leurs impôts, avant le 30 avril, les auto-entrepreneurs craignaient devoir payer des majorations. La DGI les rassure, aucune majoration, amende ou pénalité de retard ne sera appliquée.

Une bonne nouvelle pour la communauté des 65.000 auto-entrepreneurs. La direction générale des impôts (DGI) rassure ceux d’entre eux qui n’ont pas pu déclarer et payer à temps les impôts relatifs au titre du 1er trimestre 2018, à cause du bug technique survenu au niveau de la plateforme de Poste Maroc, gestionnaire du Registre National de l’Auto-entrepreneur.

Lire aussi : Auto-entrepreneurs: Un bug bloque les déclarations d’impôts, Poste Maroc réagit

"Tenant compte de ces circonstances qui ont empêché les intéressés d’accomplir leurs déclarations fiscales dans les délais légaux, il ne sera pas procédé à l’application des majorations, amendes et pénalités de retard", explique la DGI.

Ainsi, tous ceux qui n’ont pas pu procéder à la déclaration avant le 30 avril peuvent le faire et ils ne seront redevables "que du montant principal de l’impôt dû".  

Pour rappel, un bug technique était survenu les derniers jours avant la fin du délai légal de déclaration d'impôt, empêchant le déroulement normal de la procédure de déclaration. "La plateforme a connu depuis près d’une semaine des pics de fréquentation qui ont entraîné une saturation temporaire du serveur, due à un afflux massif des auto-entrepreneurs au niveau des agences de Barid Al-Maghrib", nous expliquait un responsable à Poste Maroc.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.