Pour faire face au conséquences du boycott, Centrale Danone a drastiquement réduit sa production de lait frais, produit rapidement périssable, nous indique une source sûre, confirmée par nos soins auprès de la société.

"La production de lait frais varie en général en fonction de la demande. Avec une consommation en forte baisse à cause du boycott, la production de lait frais a été réduite tandis que celle de lait U.H.T et des autres produits laitiers a été augmentée", explique notre source.

Rappelons que Centrale Danone avait déjà décidé de réduire la collecte de lait de 30%, et de rompre les contrats de centaines d'intérimaires.

"Nous avons essayé de changer la donne, de retourner la situation de boycott. Nous avons utilisé à fond notre tour de poudrage, nos installations d'UHT, notre beurrerie pour tenir le plus longtemps possible", nous avait déclaré Didier Lamblin, DG de Centrale Danone dans une précédente interview.

M. Lamblin avait également indiqué que Centrale Danone n'envisage pas de sortir de la production de lait au Maroc: "Nous avons des installations colossales et dernièrement, nous avons investi des dizaines de millions de dirhams pour améliorer le packaging du lait". Selon nos sources, réduire drastiquement la production de lait frais, fait partie des hypothèses envisagées, au-delà de la réduction actuelle.

Rappelons également que la société prévoit un déficit de 150 MDH au premier semestre de l'année en cours, contre 56 MDH une année auparavant.

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Pour faire face au conséquences du boycott, Centrale Danone a drastiquement réduit sa production de lait frais, produit rapidement périssable, nous indique une source sûre, confirmée par nos soins auprès de la société.

"La production de lait frais varie en général en fonction de la demande. Avec une consommation en forte baisse à cause du boycott, la production de lait frais a été réduite tandis que celle de lait U.H.T et des autres produits laitiers a été augmentée", explique notre source.

Rappelons que Centrale Danone avait déjà décidé de réduire la collecte de lait de 30%, et de rompre les contrats de centaines d'intérimaires.

"Nous avons essayé de changer la donne, de retourner la situation de boycott. Nous avons utilisé à fond notre tour de poudrage, nos installations d'UHT, notre beurrerie pour tenir le plus longtemps possible", nous avait déclaré Didier Lamblin, DG de Centrale Danone dans une précédente interview.

M. Lamblin avait également indiqué que Centrale Danone n'envisage pas de sortir de la production de lait au Maroc: "Nous avons des installations colossales et dernièrement, nous avons investi des dizaines de millions de dirhams pour améliorer le packaging du lait". Selon nos sources, réduire drastiquement la production de lait frais, fait partie des hypothèses envisagées, au-delà de la réduction actuelle.

Rappelons également que la société prévoit un déficit de 150 MDH au premier semestre de l'année en cours, contre 56 MDH une année auparavant.

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.