Une enquête judiciaire a été ouverte, jeudi 9 août à l'encontre d'un officier de paix et un brigadier-chef, pour leur implication présumée dans une affaire de corruption.

Dans un communiqué, la DGSN précise que les services de sûreté de Casablanca ont pris au sérieux une vidéo relayée sur les applications de messagerie instantanée, montrant des faits présumés dépeignant des policiers à bord d'une voiture de service en train de percevoir une somme d'argent de la part d'un conducteur de camion de transport de marchandises.

Suite à cette vidéo, les services de sûreté ont ouvert une enquête ayant permis d'identifier les deux policiers concernés qui font désormais l'objet d'une enquête judiciaire afin de déterminer les circonstances de cette affaire, relève la même source.

Les deux prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée par le service préfectoral de la police judiciaire, alors que la DGSN a décidé de les suspendre de leurs fonctions en attendant les résultats de l'enquête pour prendre les mesures disciplinaires nécessaires, conclut le communiqué. 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Une enquête judiciaire a été ouverte, jeudi 9 août à l'encontre d'un officier de paix et un brigadier-chef, pour leur implication présumée dans une affaire de corruption.

Dans un communiqué, la DGSN précise que les services de sûreté de Casablanca ont pris au sérieux une vidéo relayée sur les applications de messagerie instantanée, montrant des faits présumés dépeignant des policiers à bord d'une voiture de service en train de percevoir une somme d'argent de la part d'un conducteur de camion de transport de marchandises.

Suite à cette vidéo, les services de sûreté ont ouvert une enquête ayant permis d'identifier les deux policiers concernés qui font désormais l'objet d'une enquête judiciaire afin de déterminer les circonstances de cette affaire, relève la même source.

Les deux prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée par le service préfectoral de la police judiciaire, alors que la DGSN a décidé de les suspendre de leurs fonctions en attendant les résultats de l'enquête pour prendre les mesures disciplinaires nécessaires, conclut le communiqué. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.