Protection renforcée des biens immobiliers abandonnés, cibles préférées des prédateurs fonciers. Le Maroc en compte 8.299 ! Analysés de plus près, ces données montrent que seulement la moitié (4.037) est immatriculée.

C’est ce qu’a annoncé le ministère de la Justice, dévoilant le résultat d’un recensement effectué conjointement par le département de l’Intérieur et l’Agence nationale de la Conservation foncière.

Pour prémunir ces biens du risque de spoliation, l’administration commence à développer certains réflexes. Sur le titre de la propriété concernée, une mention est désormais faite de son statut de "Immobilier abandonné". Le même avertissement figure dans la base de données informatiques de la Conservation foncière.

Les conservateurs, eux, ont eu la consigne de faire preuve "d’extrême vigilance" lors de l’examen des opérations et demandes portant sur des propriétés délaissées.

Le gouvernement mise sur la numérisation pour contrer le phénomène de la spoliation. Lancée il y a quelques mois, l’application "Mohafadati" permet aux propriétaires de suivre la situation de leurs biens immobiliers, à travers les notifications envoyées sous forme de SMS sur leurs téléphones ou d’emails suite à chaque opération survenue sur les titres concernés. De quoi économiser du temps et de l'argent en évitant les nombreux déplacements à la Conservation foncière.

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Protection renforcée des biens immobiliers abandonnés, cibles préférées des prédateurs fonciers. Le Maroc en compte 8.299 ! Analysés de plus près, ces données montrent que seulement la moitié (4.037) est immatriculée.

C’est ce qu’a annoncé le ministère de la Justice, dévoilant le résultat d’un recensement effectué conjointement par le département de l’Intérieur et l’Agence nationale de la Conservation foncière.

Pour prémunir ces biens du risque de spoliation, l’administration commence à développer certains réflexes. Sur le titre de la propriété concernée, une mention est désormais faite de son statut de "Immobilier abandonné". Le même avertissement figure dans la base de données informatiques de la Conservation foncière.

Les conservateurs, eux, ont eu la consigne de faire preuve "d’extrême vigilance" lors de l’examen des opérations et demandes portant sur des propriétés délaissées.

Le gouvernement mise sur la numérisation pour contrer le phénomène de la spoliation. Lancée il y a quelques mois, l’application "Mohafadati" permet aux propriétaires de suivre la situation de leurs biens immobiliers, à travers les notifications envoyées sous forme de SMS sur leurs téléphones ou d’emails suite à chaque opération survenue sur les titres concernés. De quoi économiser du temps et de l'argent en évitant les nombreux déplacements à la Conservation foncière.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.