C'est une première! La presse a été interdite de couvrir le procès du conducteur du train TNR9 ayant subi un accident le 16 octobre 2018 à Bouknadel. L'audience qui se tient ce mardi 30 octobre au tribunal de première instance de Salé est pourtant publique.

Présent sur place et lui même interdit d'accès, Médias24 a constaté que tous les journalistes ont été interceptés à l'entrée du tribunal et ce même s'ils présentent une carte de presse. Même la présence des proches des parties concernées par le procès a été limitée à un seul membre par partie.

Interrogés sur place, des éléments des forces de l'ordre indiquent tantôt qu'ils n'ont aucune directive quant à la couverture de ce "procès sensible", tantôt qu'il faut justifier "d'une autorisation du tribunal". La "capacité limitée" de la salle d'audience justifierait elle aussi l'interdiction opposées aux journalistes.

Au moment de la mise en ligne de cet article, nos équipes sur place tentaient toujours de convaincre les forces de l'ordre d'accéder à la salle d'audience. La presse a finalement été admise à l'audience mais n'a pu assisté qu'à la fin des débats. 

>>Lire aussi:

Accident ONCF: les résultats officiels de l'enquête, le conducteur écroué

Exclusif. Accident train ONCF: les conclusions détaillées de l'enquête

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

C'est une première! La presse a été interdite de couvrir le procès du conducteur du train TNR9 ayant subi un accident le 16 octobre 2018 à Bouknadel. L'audience qui se tient ce mardi 30 octobre au tribunal de première instance de Salé est pourtant publique.

Présent sur place et lui même interdit d'accès, Médias24 a constaté que tous les journalistes ont été interceptés à l'entrée du tribunal et ce même s'ils présentent une carte de presse. Même la présence des proches des parties concernées par le procès a été limitée à un seul membre par partie.

Interrogés sur place, des éléments des forces de l'ordre indiquent tantôt qu'ils n'ont aucune directive quant à la couverture de ce "procès sensible", tantôt qu'il faut justifier "d'une autorisation du tribunal". La "capacité limitée" de la salle d'audience justifierait elle aussi l'interdiction opposées aux journalistes.

Au moment de la mise en ligne de cet article, nos équipes sur place tentaient toujours de convaincre les forces de l'ordre d'accéder à la salle d'audience. La presse a finalement été admise à l'audience mais n'a pu assisté qu'à la fin des débats. 

>>Lire aussi:

Accident ONCF: les résultats officiels de l'enquête, le conducteur écroué

Exclusif. Accident train ONCF: les conclusions détaillées de l'enquête

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.