Quatre programmes complémentaires seront mis en œuvre à partir de 2019 dans le cadre de l'INDH. Ils sont destinés à combler le déficit en infrastructures, à accompagner les personnes en situation de précarité, à améliorer les revenus et favoriser l’insertion économique des jeunes.

Présentant le projet de budget de son ministère, mercredi 7 novembre en commission, le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a souligné que son département se penchera en 2019 sur la mise en œuvre de la troisième phase de l'INDH. Cette phase vise principalement à renforcer les acquis cumulés tout en veillant à réorienter les programmes vers la promotion du capital humain, particulièrement les jeunes et les catégories vulnérables, en plus de l'adoption d'une nouvelle génération d'initiatives génératrices de revenus et d'emplois.

Depuis sa création en 2005, a-t-il poursuivi, l’INDH a permis de concrétiser de nombreux projets visant à améliorer le capital humain, à réduire les disparités spatiales et à faciliter l’intégration économique des catégories ciblées.

Côté gouvernance, le ministre a assuré que les chantiers de la régionalisation avancée et de la déconcentration administrative seront pris en compte lors de la redéfinition des organes actuels de la gouvernance de sorte à leur garantir une plus grande efficacité selon leur domaine d’intervention. Il a précisé que la commission locale du développement humain va préparer un diagnostic participatif au niveau de chaque collectivité et identifier les besoins de la population locale.

Sur le plan régional, a-t-il ajouté, la commission provinciale du développement humain aura pour mission d'élaborer un programme de développement humain pluriannuel à l'échelle de chaque province, en se basant sur un diagnostic local.

Le ministre de l'Intérieur a, d'autre part, présenté le bilan des actions mises en œuvre en matière d'accompagnement des projets de développement des collectivités territoriales, en particulier l'activation des programmes de mise à niveau urbaine des villes et des centres urbains ainsi que des programmes de développement des différentes régions. Il s'agit notamment de la mise en œuvre des contrats-programmes de développement intégré pour les provinces du sud 2016-2021.

Le ministère de l'Intérieur a en effet signé, en coordination avec ses partenaires, 12 conventions pour la réalisation de 159 projets relatifs à la mise à niveau urbaine dans les régions de Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.

(Avec MAP)
 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Quatre programmes complémentaires seront mis en œuvre à partir de 2019 dans le cadre de l'INDH. Ils sont destinés à combler le déficit en infrastructures, à accompagner les personnes en situation de précarité, à améliorer les revenus et favoriser l’insertion économique des jeunes.

Présentant le projet de budget de son ministère, mercredi 7 novembre en commission, le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a souligné que son département se penchera en 2019 sur la mise en œuvre de la troisième phase de l'INDH. Cette phase vise principalement à renforcer les acquis cumulés tout en veillant à réorienter les programmes vers la promotion du capital humain, particulièrement les jeunes et les catégories vulnérables, en plus de l'adoption d'une nouvelle génération d'initiatives génératrices de revenus et d'emplois.

Depuis sa création en 2005, a-t-il poursuivi, l’INDH a permis de concrétiser de nombreux projets visant à améliorer le capital humain, à réduire les disparités spatiales et à faciliter l’intégration économique des catégories ciblées.

Côté gouvernance, le ministre a assuré que les chantiers de la régionalisation avancée et de la déconcentration administrative seront pris en compte lors de la redéfinition des organes actuels de la gouvernance de sorte à leur garantir une plus grande efficacité selon leur domaine d’intervention. Il a précisé que la commission locale du développement humain va préparer un diagnostic participatif au niveau de chaque collectivité et identifier les besoins de la population locale.

Sur le plan régional, a-t-il ajouté, la commission provinciale du développement humain aura pour mission d'élaborer un programme de développement humain pluriannuel à l'échelle de chaque province, en se basant sur un diagnostic local.

Le ministre de l'Intérieur a, d'autre part, présenté le bilan des actions mises en œuvre en matière d'accompagnement des projets de développement des collectivités territoriales, en particulier l'activation des programmes de mise à niveau urbaine des villes et des centres urbains ainsi que des programmes de développement des différentes régions. Il s'agit notamment de la mise en œuvre des contrats-programmes de développement intégré pour les provinces du sud 2016-2021.

Le ministère de l'Intérieur a en effet signé, en coordination avec ses partenaires, 12 conventions pour la réalisation de 159 projets relatifs à la mise à niveau urbaine dans les régions de Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.

(Avec MAP)
 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.