Hassad va purger les manuels d’éducation islamique de toute attaque contre la philosophie

Sitôt nommé, Mohamed Hassad, super-ministre de l'Education nationale, ouvre le dossier des attaques contre la philosophie figurant dans un manuel d'Education islamique.

Au cours d’une réunion, tenue le 7 avril dernier, entre Fouad Chafiki, directeur des curricula du ministère de l’Education nationale et l’association marocaine des enseignants de philosophie (AMEP), le département ministériel s’est engagé à réformer à la rentrée scolaire 2017-2018, les manuels d’éducation islamique en les purgeant de leur contenu diffamatoire à l’égard de la philosophie.

Une décision qui tranche avec celle du prédécesseur de Mohamed Hassad. 

Interrogé par Médias24, Abdelkrim Safir qui préside l’AMEP, déclare que le ministère de l’Education nationale "a fait marche arrière" sur cette question en décidant de suivre leurs recommandations.

"Les chapitres La foi et la philosophie de trois  manuels d’Education islamique sont concernés. Un est réservé au tronc commun, un deuxième à la 1ère année du baccalauréat et un 3ème à la dernière année de ce diplôme.  Edités dans la collection Manar, ils seront tous corrigés à la rentrée scolaire prochaine", se réjouit Safir.

Rappelons que l’Amep avait dénoncé, en décembre dernier, une fatwa du salafiste Ibnou Salaah Achahrazouri (mort il y a 8 siècles) qui avait été insérée dans un manuel destiné aux élèves de première année du baccalauréat.

Elle présentait la philosophie comme "une production de la pensée humaine contraire à l’Islam. Elle représente le comble de l’insignifiance et de la dépravation. C’est la matière du trouble et de l’égarement, qui est motivée par la perversion et le blasphème. Quiconque s’y adonne sera détourné des bienfaits de la Charia et celui qui s’en inspire sera possédé par Satan et ne croira plus à la prophétie de Mohamed".

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Hassad va purger les manuels d’éducation islamique de toute attaque contre la philosophie

Sitôt nommé, Mohamed Hassad, super-ministre de l'Education nationale, ouvre le dossier des attaques contre la philosophie figurant dans un manuel d'Education islamique.

Au cours d’une réunion, tenue le 7 avril dernier, entre Fouad Chafiki, directeur des curricula du ministère de l’Education nationale et l’association marocaine des enseignants de philosophie (AMEP), le département ministériel s’est engagé à réformer à la rentrée scolaire 2017-2018, les manuels d’éducation islamique en les purgeant de leur contenu diffamatoire à l’égard de la philosophie.

Une décision qui tranche avec celle du prédécesseur de Mohamed Hassad. 

Interrogé par Médias24, Abdelkrim Safir qui préside l’AMEP, déclare que le ministère de l’Education nationale "a fait marche arrière" sur cette question en décidant de suivre leurs recommandations.

"Les chapitres La foi et la philosophie de trois  manuels d’Education islamique sont concernés. Un est réservé au tronc commun, un deuxième à la 1ère année du baccalauréat et un 3ème à la dernière année de ce diplôme.  Edités dans la collection Manar, ils seront tous corrigés à la rentrée scolaire prochaine", se réjouit Safir.

Rappelons que l’Amep avait dénoncé, en décembre dernier, une fatwa du salafiste Ibnou Salaah Achahrazouri (mort il y a 8 siècles) qui avait été insérée dans un manuel destiné aux élèves de première année du baccalauréat.

Elle présentait la philosophie comme "une production de la pensée humaine contraire à l’Islam. Elle représente le comble de l’insignifiance et de la dépravation. C’est la matière du trouble et de l’égarement, qui est motivée par la perversion et le blasphème. Quiconque s’y adonne sera détourné des bienfaits de la Charia et celui qui s’en inspire sera possédé par Satan et ne croira plus à la prophétie de Mohamed".

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.