Dans le cadre de la coopération sécuritaire et de la lutte contre le terrorisme entre les services marocains et leurs homologues espagnols, quatre membres du groupe terroriste Da'ech ont été arrêtés au Maroc et en Espagne, ce mardi 5 décembre, pour diffusion de contenus à caractère terroriste sur internet et incitation à commettre des actes de terrorisme en Espagne.

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national (DGST) a procédé à l’arrestation d’un élément partisan de l’organisation Da'ech, s’activant dans la ville de Tanger.

Très recherché par les autorités de plusieurs pays, "le détenu est très dangereux" selon le ministère de l'Intérieur espagnol.

Il a créé et géré près de 300 profils sur Facebook, à travers lesquels il diffusait du contenu faisant l'apologie du terrorisme.

Il utilisait plusieurs mesures de sécurité qui empêchaient de connaître sa véritable identité, ainsi que des mots-clés et des logos qui permettaient à ses milliers de followers de le suivre.

Le mis en cause sera déféré devant la justice une fois achevée, l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet compétent.

Trois autres terroristes ont été arrêtés à Figueras et à Parla en Espagne.

Les deux personnes arrêtées à Figueras sont des frères, d'origine marocaine, âgés de 30 et 31 ans. Ils géraient la communication du groupe Da'ech et diffusaient du contenu terroriste sur internet (réseaux sociaux, courrier, messagerie instantanée...).

Ils ont même piraté des comptes Facebook de différents utilisateurs, et publié des vidéos et photos de propagande sans leur consentement.

Le quatrième individu arrêté à Parla est également marocain, naturalisé espagnol. Le terroriste est âgé de 44 ans. Il se chargeait de recruter des "combattants" pour Da'ech, à travers les réseaux sociaux.

Le ministère ajoute que les investigations ont également révélé que les quatre mis en cause sont aussi impliqués dans la propagande et la glorification des crimes barbares, commis par les combattants de Da'ech et l’incitation à mener des opérations terroristes dans les zones hors contrôle de l’organisation terroriste. 

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Dans le cadre de la coopération sécuritaire et de la lutte contre le terrorisme entre les services marocains et leurs homologues espagnols, quatre membres du groupe terroriste Da'ech ont été arrêtés au Maroc et en Espagne, ce mardi 5 décembre, pour diffusion de contenus à caractère terroriste sur internet et incitation à commettre des actes de terrorisme en Espagne.

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national (DGST) a procédé à l’arrestation d’un élément partisan de l’organisation Da'ech, s’activant dans la ville de Tanger.

Très recherché par les autorités de plusieurs pays, "le détenu est très dangereux" selon le ministère de l'Intérieur espagnol.

Il a créé et géré près de 300 profils sur Facebook, à travers lesquels il diffusait du contenu faisant l'apologie du terrorisme.

Il utilisait plusieurs mesures de sécurité qui empêchaient de connaître sa véritable identité, ainsi que des mots-clés et des logos qui permettaient à ses milliers de followers de le suivre.

Le mis en cause sera déféré devant la justice une fois achevée, l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet compétent.

Trois autres terroristes ont été arrêtés à Figueras et à Parla en Espagne.

Les deux personnes arrêtées à Figueras sont des frères, d'origine marocaine, âgés de 30 et 31 ans. Ils géraient la communication du groupe Da'ech et diffusaient du contenu terroriste sur internet (réseaux sociaux, courrier, messagerie instantanée...).

Ils ont même piraté des comptes Facebook de différents utilisateurs, et publié des vidéos et photos de propagande sans leur consentement.

Le quatrième individu arrêté à Parla est également marocain, naturalisé espagnol. Le terroriste est âgé de 44 ans. Il se chargeait de recruter des "combattants" pour Da'ech, à travers les réseaux sociaux.

Le ministère ajoute que les investigations ont également révélé que les quatre mis en cause sont aussi impliqués dans la propagande et la glorification des crimes barbares, commis par les combattants de Da'ech et l’incitation à mener des opérations terroristes dans les zones hors contrôle de l’organisation terroriste. 

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.