Les célèbres foundouqs Chemmaïne-Sbitriyine, Barka et Staouniyine, situés au cœur de la médina de Fès, viennent de retrouver une seconde vie, avec leur ouverture à des activités de l’artisanat en voie de disparition et à des services culturels et touristiques.

Ces joyaux de l’architecture marocaine, qui datent des 13e et 14e siècles, ont été restaurés et réhabilités dans le cadre du projet "Artisanat et médina de Fès", mené en partenariat entre le gouvernement marocain et la Millenium challenge corporation (MCC) dans le cadre du programme "compact 1".

Selon l’Agence pour le développement et la réhabilitation de la ville de Fès (ADER), les mono-artisans sélectionnés ont démarré leurs activités au niveau des fondouqs Chemmaïne-Sbitriyine, de même pour les coopératives féminines d'artisanat sélectionnées pour des activités au niveau du fondouq Barka. Une exposition tournante a été également mise en place au profit d'artisans pour une durée limitée.

Les artisans exerçant, entre autres, dans les métiers de poterie, dorure sur cuir, dinanderie de décoration sur bois ainsi que les coopératives féminines d'artisanat ont été sélectionnés dans le cadre d'un programme d'actions de valorisation et de mise en service des quatre fondouqs lancés depuis plusieurs mois par un comité composé d’acteurs locaux, précise l’ADER, qui est l’entité d’exécution du projet "Artisanat et médina de Fès".

Ce programme d'action comprenait:

- la désignation des métiers d'artisanat à abriter au sein des fondouqs,

- le lancement des appels à manifestation d'intérêt pour l'exploitation des ateliers de finition-vente,

- la réception des dossiers de candidature,

- la mise en place de la commission d’évaluation et entretiens avec les artisans,

- la sélection des artisans bénéficiaires répondant aux critères de sélection.

Ces foundouqs abritent, par ailleurs, des expositions tournantes, ouvertes non seulement aux artisans de la région Fès-Meknès, mais aussi aux artisans d'autres régions du Maroc, voire même d'autres pays.

Globalement, le concept de Foundouq Fès ne se limite pas uniquement à l'activité artisanale, mais permet de renforcer l'artisanat par des activités culturelles et touristiques.

(Avec MAP)

Lire aussi: Un événement: projet par projet, la magnifique rénovation des 27 monuments de Fès 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Les célèbres foundouqs Chemmaïne-Sbitriyine, Barka et Staouniyine, situés au cœur de la médina de Fès, viennent de retrouver une seconde vie, avec leur ouverture à des activités de l’artisanat en voie de disparition et à des services culturels et touristiques.

Ces joyaux de l’architecture marocaine, qui datent des 13e et 14e siècles, ont été restaurés et réhabilités dans le cadre du projet "Artisanat et médina de Fès", mené en partenariat entre le gouvernement marocain et la Millenium challenge corporation (MCC) dans le cadre du programme "compact 1".

Selon l’Agence pour le développement et la réhabilitation de la ville de Fès (ADER), les mono-artisans sélectionnés ont démarré leurs activités au niveau des fondouqs Chemmaïne-Sbitriyine, de même pour les coopératives féminines d'artisanat sélectionnées pour des activités au niveau du fondouq Barka. Une exposition tournante a été également mise en place au profit d'artisans pour une durée limitée.

Les artisans exerçant, entre autres, dans les métiers de poterie, dorure sur cuir, dinanderie de décoration sur bois ainsi que les coopératives féminines d'artisanat ont été sélectionnés dans le cadre d'un programme d'actions de valorisation et de mise en service des quatre fondouqs lancés depuis plusieurs mois par un comité composé d’acteurs locaux, précise l’ADER, qui est l’entité d’exécution du projet "Artisanat et médina de Fès".

Ce programme d'action comprenait:

- la désignation des métiers d'artisanat à abriter au sein des fondouqs,

- le lancement des appels à manifestation d'intérêt pour l'exploitation des ateliers de finition-vente,

- la réception des dossiers de candidature,

- la mise en place de la commission d’évaluation et entretiens avec les artisans,

- la sélection des artisans bénéficiaires répondant aux critères de sélection.

Ces foundouqs abritent, par ailleurs, des expositions tournantes, ouvertes non seulement aux artisans de la région Fès-Meknès, mais aussi aux artisans d'autres régions du Maroc, voire même d'autres pays.

Globalement, le concept de Foundouq Fès ne se limite pas uniquement à l'activité artisanale, mais permet de renforcer l'artisanat par des activités culturelles et touristiques.

(Avec MAP)

Lire aussi: Un événement: projet par projet, la magnifique rénovation des 27 monuments de Fès 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.