Le plan porte, entre autres, sur la prévention des risques relatifs à l'usage des drogues, le renforcement de l'accès aux soins et le suivi psycho-social des usagers.

Les derniers chiffres officiels remontent à la période 2003-2006. Selon une étude de l'Observatoire national des drogues et des addictions, le Maroc compte 800.000 usagers de drogue.

La prévalence moyenne de l'usage des drogues est de 4,1% de la population de 15 ans et plus, dont 93% consomment le cannabis, 2% l'alcool (465.606 personnes), 0,18% des psychotropes, 0,04% des solvants et 0,05% de la cocaïne.

Intervenant lors d'un séminaire organisé ce mardi 26 juin à la Chambre des conseillers à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre les drogues, le ministre de la Santé a présenté les mesures entreprises pour lutter contre ce fléau au Maroc.

Une stratégie nationale

La stratégie adoptée par le ministère de la Santé porte sur:

- Elargissement du réseau de couverture au niveau des centres d'addictologie,

- Renforcement des compétences et des formations au profit des professionnels du secteur,

- Approvisionnement en médicaments des troubles d'addiction,

- Subvention des programmes préventifs des maladies infectieuses.

12 centres d'addictologie

Le Maroc compte actuellement 12 centres d'addictologie: Rabat, Oujda, Nador, Tétouan, Marrakech, Casablanca, Tanger (3), Agadir, Meknès et Fès. Des services spécialisés ont été également créés dans les CHU de Casablanca et Fès. D'autres suivront à Meknès, Hoceima, Larache, Ksar Lakbir, Assila, Chefchaouen, Berkane et Kénitra.

A ce jour, 27.620 patients ont été accueillis dans les différents centres, selon les chiffres du ministère, dont 6.690 profitent encore de leurs prestations. Les programmes de maintenance à la méthadone ont profité à 1.629 personnes, dont des détenus.

Par ailleurs, 41 infirmiers, 16 médecins spécialisés et 8 équipes d'intervention ont été mobilisés, selon la même source.

Bientôt un plan national

Le ministère de la Santé a préparé un plan national de prise en charge de l'addiction aux drogues, qui sera lancé prochainement.

Le plan prévoit de:

- Assurer l'accès au soin des usagers de drogues dans les établissements de santé et dans les prisons,

- Promouvoir les centres de suivi psycho-social,

- Soutenir le programme national pour diminuer les risques de l'usage des drogues,

- Renforcer la santé mentale et préventive ainsi que le dignostic précoce des troubles liés à l'usage des drogues,

- Renforcer l'offre de soin,

- Renforcer les ressoucres humaines,

- Lutter contre la stigmatisation des usagers de drogues.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le plan porte, entre autres, sur la prévention des risques relatifs à l'usage des drogues, le renforcement de l'accès aux soins et le suivi psycho-social des usagers.

Les derniers chiffres officiels remontent à la période 2003-2006. Selon une étude de l'Observatoire national des drogues et des addictions, le Maroc compte 800.000 usagers de drogue.

La prévalence moyenne de l'usage des drogues est de 4,1% de la population de 15 ans et plus, dont 93% consomment le cannabis, 2% l'alcool (465.606 personnes), 0,18% des psychotropes, 0,04% des solvants et 0,05% de la cocaïne.

Intervenant lors d'un séminaire organisé ce mardi 26 juin à la Chambre des conseillers à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre les drogues, le ministre de la Santé a présenté les mesures entreprises pour lutter contre ce fléau au Maroc.

Une stratégie nationale

La stratégie adoptée par le ministère de la Santé porte sur:

- Elargissement du réseau de couverture au niveau des centres d'addictologie,

- Renforcement des compétences et des formations au profit des professionnels du secteur,

- Approvisionnement en médicaments des troubles d'addiction,

- Subvention des programmes préventifs des maladies infectieuses.

12 centres d'addictologie

Le Maroc compte actuellement 12 centres d'addictologie: Rabat, Oujda, Nador, Tétouan, Marrakech, Casablanca, Tanger (3), Agadir, Meknès et Fès. Des services spécialisés ont été également créés dans les CHU de Casablanca et Fès. D'autres suivront à Meknès, Hoceima, Larache, Ksar Lakbir, Assila, Chefchaouen, Berkane et Kénitra.

A ce jour, 27.620 patients ont été accueillis dans les différents centres, selon les chiffres du ministère, dont 6.690 profitent encore de leurs prestations. Les programmes de maintenance à la méthadone ont profité à 1.629 personnes, dont des détenus.

Par ailleurs, 41 infirmiers, 16 médecins spécialisés et 8 équipes d'intervention ont été mobilisés, selon la même source.

Bientôt un plan national

Le ministère de la Santé a préparé un plan national de prise en charge de l'addiction aux drogues, qui sera lancé prochainement.

Le plan prévoit de:

- Assurer l'accès au soin des usagers de drogues dans les établissements de santé et dans les prisons,

- Promouvoir les centres de suivi psycho-social,

- Soutenir le programme national pour diminuer les risques de l'usage des drogues,

- Renforcer la santé mentale et préventive ainsi que le dignostic précoce des troubles liés à l'usage des drogues,

- Renforcer l'offre de soin,

- Renforcer les ressoucres humaines,

- Lutter contre la stigmatisation des usagers de drogues.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.