Les scorpions tuent toujours au Maroc. En 2017, 27.944 cas de piqûres et 51 décès ont été recensés.

Près de 30.000 cas de piqûres de scorpions et morsures de serpents sont déclarés chaque année au Maroc. Les piqûres de scorpions représentent la première cause d'intoxication dans le Royaume.

Le nombre de décès dus aux piqûres de scorpions est passé de 65 cas en 2013 à 51 cas en 2017, a affirmé, lundi 9 juillet, le ministre de la Santé Anas Doukkali, en réponse à une question à la Chambre des représentants.

En 2017, le Centre antipoison et de pharmacovigilance a recensé 27.944 cas de piqûres déclarés par 50 provinces, soit une incidence de 83,4 pour 100.000 habitants.

La région de Drâa-Tafilalt arrive en tête, avec une incidence de 345 cas/100.000 habitants (4.161 cas), suivie de la région de Souss-Massa avec une incidence de 227 cas/100.000 habitants (6.539 cas), Marrakech Safi avec une incidence de 178 cas pour 100.000 habitants (7.654 cas), Béni Mellal-Khenifra avec 150 cas/100.000 habitants (3.846 cas) et Casa-Settat avec 42 cas /100.000 habitants (2.731 cas).

Les enfants de moins de 15 ans représentent 7.067 cas, soit 25,29% du total.

Le ministre a par ailleurs noté que les kits nécessaires sont disponibles dans les régions à risque, rappelant la suppression du traitement des piqûres de scorpions par antidote, pour "son inefficacité".

Mieux vaut prévenir

En cette période d'été notamment, le ministère de la Santé préconise de bien nettoyer les espaces autour des maisons et de fermer les trous dans les murs et les toits.

En cas de piqûre, il faut transporter la personne concernée au service d'urgence le plus proche.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Les scorpions tuent toujours au Maroc. En 2017, 27.944 cas de piqûres et 51 décès ont été recensés.
 

 

Près de 30.000 cas de piqûres de scorpions et morsures de serpents sont déclarés chaque année au Maroc. Les piqûres de scorpions représentent la première cause d'intoxication dans le Royaume.

Le nombre de décès dus aux piqûres de scorpions est passé de 65 cas en 2013 à 51 cas en 2017, a affirmé, lundi 9 juillet, le ministre de la Santé Anas Doukkali, en réponse à une question à la Chambre des représentants.

En 2017, le Centre antipoison et de pharmacovigilance a recensé 27.944 cas de piqûres déclarés par 50 provinces, soit une incidence de 83,4 pour 100.000 habitants.

La région de Drâa-Tafilalt arrive en tête, avec une incidence de 345 cas/100.000 habitants (4.161 cas), suivie de la région de Souss-Massa avec une incidence de 227 cas/100.000 habitants (6.539 cas), Marrakech Safi avec une incidence de 178 cas pour 100.000 habitants (7.654 cas), Béni Mellal-Khenifra avec 150 cas/100.000 habitants (3.846 cas) et Casa-Settat avec 42 cas /100.000 habitants (2.731 cas).

Les enfants de moins de 15 ans représentent 7.067 cas, soit 25,29% du total.

Le ministre a par ailleurs noté que les kits nécessaires sont disponibles dans les régions à risque, rappelant la suppression du traitement des piqûres de scorpions par antidote, pour "son inefficacité".

Mieux vaut prévenir

En cette période d'été notamment, le ministère de la Santé préconise de bien nettoyer les espaces autour des maisons et de fermer les trous dans les murs et les toits.

En cas de piqûre, il faut transporter la personne concernée au service d'urgence le plus proche.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.