Plusieurs quartiers de Casablanca croulent, depuis jeudi 13 septembre, sous les ordures en raison d’un mouvement de grève observé par les agents de collecte des déchets.

Faute d'accord avec le Conseil de la ville et les sociétés délégataires, les ouvriers d'Averda, Derichebourg et Mecomar observent une grève de 48 heures depuis jeudi 13 septembre.

Des internautes ont exprimé leur ras le bol face aux montagnes d’ordures et aux odeurs qu'elles dégagent.

Les grévistes, affiliés à la CDT, FDT et ODT, réclament une augmentation des salaires, le règlement des dossiers de couverture médicale et ceux des techniciens et chauffeurs.

"Les négociations relèvent de la responsabilité des sociétés délégataires. La mission de ces dernières à Casablanca touchera bientôt à sa fin", nous affirme une source du Conseil de la ville.

En effet, la commune de Casablanca avait lancé, en juillet dernier, un appel à concurrence pour la gestion déléguée des services de propreté. L'ouverture des plis se fera courant septembre. 

A l'issue de cet appel, des contrats seront signés avec quatre nouvelles sociétés

Trois sociétés gèrent actuellement le nettoiement à Casablanca à titre provisoire: Averda, Derichebourg et Mecomar. Cette phase transitoire prendra fin dans trois à quatre semaines, affirme notre source.

Après la résiliation du contrat avec Sita Blanca en octobre 2017, Casa prestations avait mandaté Derichebourg et Mecomar.

L'accord avec Averda a également été résilié à l'amiable en mai 2018. La société continue toutefois à assurer le nettoiement au niveau de quatre préfectures (Hay El Hassani, Ain Chock, Ain Sebaâ-Hay Mohammadi et Sidi Bernoussi), durant une période transitoire. 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Plusieurs quartiers de Casablanca croulent, depuis jeudi 13 septembre, sous les ordures en raison d’un mouvement de grève observé par les agents de collecte des déchets.

 

Faute d'accord avec le Conseil de la ville et les sociétés délégataires, les ouvriers d'Averda, Derichebourg et Mecomar observent une grève de 48 heures depuis jeudi 13 septembre.

Des internautes ont exprimé leur ras le bol face aux montagnes d’ordures et aux odeurs qu'elles dégagent.

Les grévistes, affiliés à la CDT, FDT et ODT, réclament une augmentation des salaires, le règlement des dossiers de couverture médicale et ceux des techniciens et chauffeurs.

"Les négociations relèvent de la responsabilité des sociétés délégataires. La mission de ces dernières à Casablanca touchera bientôt à sa fin", nous affirme une source du Conseil de la ville.

En effet, la commune de Casablanca avait lancé, en juillet dernier, un appel à concurrence pour la gestion déléguée des services de propreté. L'ouverture des plis se fera courant septembre. 

A l'issue de cet appel, des contrats seront signés avec quatre nouvelles sociétés

Trois sociétés gèrent actuellement le nettoiement à Casablanca à titre provisoire: Averda, Derichebourg et Mecomar. Cette phase transitoire prendra fin dans trois à quatre semaines, affirme notre source.

Après la résiliation du contrat avec Sita Blanca en octobre 2017, Casa prestations avait mandaté Derichebourg et Mecomar.

L'accord avec Averda a également été résilié à l'amiable en mai 2018. La société continue toutefois à assurer le nettoiement au niveau de quatre préfectures (Hay El Hassani, Ain Chock, Ain Sebaâ-Hay Mohammadi et Sidi Bernoussi), durant une période transitoire. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.