Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil SOCIETELe mariage des mineurs demeure élevé au Maroc

Le mariage des mineurs demeure élevé au Maroc 

Mardi 8 janvier 2019 à 14h02
Le mariage des mineurs demeure élevé au Maroc
 

Célibat, mariage, et taille des ménages au Maroc ... Voici les chiffres officiels du HCP.

Selon un nouveau rapport du HCP, relatif aux indicateurs sociaux du Maroc en 2018, le mariage des mineurs demeure élevé malgré un léger recul. 

Selon les derniers chiffres du ministère de la Justice, 41.669 demandes de mariage de mineurs (dont 99,0% sont des filles) ont été déposées au titre de l’année 2015 (contre 38.331 demandes en 2007).

Il ressort de la même source que 85,1% de ces demandes ont été acceptées contre 14,9% rejetées.

Quant à l’âge au premier mariage des femmes, il a reculé de 26,3 ans à 25,7 ans durant la dernière période intercensitaire (entre 2004 et 2014). Cette tendance laisse présager une inflexion de la fécondité non encore observée dans les chiffres, du fait probablement d’une progression de la pratique contraceptive dont la prévalence a déjà atteint 67,4% en 2011. 

Concernant l’âge au premier mariage masculin, après une augmentation de 30 à 31,2 ans entre 1994 et 2004, il s’est depuis stabilisé à 31,3 ans en 2014. 

Sur le plan régional, Guelmim-Oued Noun est la région qui affiche l’âge au premier mariage le plus élevé aussi bien pour les femmes (27,8 ans) que pour les hommes (32,6 ans). 

Cependant, l’âge le plus précoce de primo-nuptialité, est enregistré au niveau de la région de "Eddakhla-Oued Eddahab" pour les femmes (23,5 ans) et de la région de Drâa-Tafilale (30,2 ans) pour les hommes.

Qu'en est-il du célibat? 

Selon le même rapport, la part des célibataires a reculé entre les deux recensements (de 2004 et 2014). Cette baisse, plus marquée parmi les jeunes, constitue une inflexion de la tendance générale observée durant les dernières décennies. Elle a cependant bénéficié aux parts des mariés.

Le taux de célibat endurci (à 50 ans) a maintenu sa hausse surtout dans les villes, et ce depuis plus de deux décennies, passant de 2,9% en 1994 à 5,1% en 2014 pour les hommes (5,9% pour les citadins), et de 0,8% à 6,7% pour les femmes (8% pour les citadines).

Evolution du taux de célibat à 50 ans (en %) entre 1994 et 2014

Baisse de la taille moyenne des ménages

La publication du HCP montre également que la taille moyenne des ménages est de 4,6 personnes (contre 5,24 en 2004), selon les données du dernier recensement de 2014 (RGPH). Elle est de 4,2 personnes en milieu urbain (4,75 en 2004) et de 5,3 en milieu rural (5,99 en 2004).

La structure des ménages révèle que 7,2% (523.534 ménages) de l’ensemble des ménages sont constitués d’une seule personne (8,1% en milieu urbain et 5,4% en milieu rural), et 46,6% de 5 personnes ou plus (40,5% en urbain et 58,7% en rural). 

Pour ce qui est des chefs de ménage par sexe, il ressort des données du RGPH 2014 que 16,2% des ménages sont dirigés par des femmes (18,6% en milieu urbain et 11,6% en milieu rural). Parmi ces derniers, 20,9% de ces ménages sont constitués d’une seule personne. 

La structure des femmes chefs de ménage selon le statut matrimonial montre que 55,2% sont veuves, 19,7% sont mariées, 14,3% sont divorcées et 10,8% sont célibataires.
 

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close