Une nouvelle grosse saisise de drogue au Maroc. Les éléments de la Sûreté nationale relevant de la préfecture de police de Tanger ont procédé, mercredi, à la saisie d’une grande quantité de résine de cannabis à bord d’un camion semi-remorque stationné au niveau d’un quartier de la ville.

Au total, ce sont donc près de 29 tonnes de résine de cannabis qui ont été saisies en quatre jours dans la région de Tanger (28 tonnes et 994 kg).

L'affaire a été déclenchée quatre jours plus tôt, le samedi 5 janvier, lors de l'interception, au port de Tanger Med, d'un camion à semi-remorque immatriculé au Maroc sur l'un des quais du port. La fouille par les chiens policiers renifleurs avait permis la découverte d'un creux contenant divers sacs et capsules de hachich. Au total, cette cargaison était de 13,75 tonnes de résine de cannabis.

L'enquête s'est immédiatement portée vers la société exportatrice. Il s'est avéré que celle-ci avait déclaré un prochain départ de deux camions par la même voie. La police a alors axé son action vers la recherche du second camion. Celui-ci a été localisé dans le quartier Boukhalef à Tanger. M. Abdelkebir Farah, chef du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger, cité par un communiqué de la DGSN relayé par la MAP, a précisé que la fouille de ce véhicule, à l’aide de chiens renifleurs, a permis de mettre la main sur une importante quantité enfouie dans une cavité aménagée au niveau de la remorque (photo).

Le préfet de police de Tanger, Mohamed Ouhtit, a indiqué que l’enquête se poursuit, en coordination étroite avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), sous la supervision du parquet compétent, pour démêler l'écheveau de ce réseau de trafic de drogue et arrêter les personnes impliquées dans cette affaire.

Les premiers éléments de l’enquête révèlent l'implication d'un réseau criminel transfrontalier dans le trafic de ces quantités importantes de drogues, poursuit le communiqué, ajoutant que ce réseau est soupçonné d'avoir créé des entreprises fictives pour occulter ses activités illicites et de maintenir des liens avec des réseaux criminels au Maroc ou en Europe.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Une nouvelle grosse saisise de drogue au Maroc. Les éléments de la Sûreté nationale relevant de la préfecture de police de Tanger ont procédé, mercredi, à la saisie d’une grande quantité de résine de cannabis à bord d’un camion semi-remorque stationné au niveau d’un quartier de la ville.

Au total, ce sont donc près de 29 tonnes de résine de cannabis qui ont été saisies en quatre jours dans la région de Tanger (28 tonnes et 994 kg).

L'affaire a été déclenchée quatre jours plus tôt, le samedi 5 janvier, lors de l'interception, au port de Tanger Med, d'un camion à semi-remorque immatriculé au Maroc sur l'un des quais du port. La fouille par les chiens policiers renifleurs avait permis la découverte d'un creux contenant divers sacs et capsules de hachich. Au total, cette cargaison était de 13,75 tonnes de résine de cannabis.

L'enquête s'est immédiatement portée vers la société exportatrice. Il s'est avéré que celle-ci avait déclaré un prochain départ de deux camions par la même voie. La police a alors axé son action vers la recherche du second camion. Celui-ci a été localisé dans le quartier Boukhalef à Tanger. M. Abdelkebir Farah, chef du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger, cité par un communiqué de la DGSN relayé par la MAP, a précisé que la fouille de ce véhicule, à l’aide de chiens renifleurs, a permis de mettre la main sur une importante quantité enfouie dans une cavité aménagée au niveau de la remorque (photo).

Le préfet de police de Tanger, Mohamed Ouhtit, a indiqué que l’enquête se poursuit, en coordination étroite avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), sous la supervision du parquet compétent, pour démêler l'écheveau de ce réseau de trafic de drogue et arrêter les personnes impliquées dans cette affaire.

Les premiers éléments de l’enquête révèlent l'implication d'un réseau criminel transfrontalier dans le trafic de ces quantités importantes de drogues, poursuit le communiqué, ajoutant que ce réseau est soupçonné d'avoir créé des entreprises fictives pour occulter ses activités illicites et de maintenir des liens avec des réseaux criminels au Maroc ou en Europe.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.