Hassan Bahej, P-DG d'IBM Maroc

Dans une interview accordée à Médias24, le PDG d'IBM Maroc Hassan Bahej revient sur les faits marquants de l'année 2018 notamment la mise en place de la joint-venture avec OCP "TEAL Technology Services" et le déploiement du programme de formation 2025 "Digital Nation Afric". Les détails.

-Medias24: L'un des projets phare d'IBM Maroc est l'aboutissement de la joint-venture TEAL Technology Services avec OCP. Quels sont les enjeux de cette alliance mondiale et l'état d'avancement de sa mise en œuvre?

-Hassan Bahej: Effectivement, c'est l'un des projets phare d'IBM non seulement au Maroc mais également en Afrique et au Moyen-Orient. Aujourd'hui, le Maroc est un carrefour économique incontournable pour faire et développer du business en Afrique.

Ce partenariat va permettre à IBM de développer et fournir un ensemble de services numériques et informatiques pour les entreprises africaines de tous les secteurs d'activités, autrement dit, de l'agriculture à l'industrie.

La nouvelle joint-venture, baptisée TEAL Technology Services, soutiendra initialement OCP pour accélérer sa transformation digitale et améliorer l'efficacité de ses opérations.

TEAL Technology Services mettra en œuvre des technologies de pointe telles que l'analytique, l'informatique cognitive et les objets connectés (Internet of Things –IoT-) et développera des services innovants en s'appuyant sur l'expertise des équipes conjoints d'OCP et d'IBM, et ce tout en créant davantage d'emplois dans le secteur informatique au Maroc.

D'ailleurs, cette joint-venture avec IBM marque une nouvelle étape dans le modèle éprouvé de partenariat stratégique d'OCP avec les organisations les plus performantes pour promouvoir le développement économique et du capital humain dans des secteurs clés pour la croissance future de l'Afrique.

A noter que sur un autre registre, l'objectif de cette JV est également de lancer des programmes éducatifs, sociaux et de recherche et développement, renforçant ainsi l'engagement des deux entreprises IBM et OCP pour favoriser l'innovation et le développement des compétences sur le continent africain.

Côté mise en œuvre, la JV avance sereinement et sûrement. Elle est en ligne avec les perspectives de mise en exécution de ses priorités.

-Quel est votre évaluation de la dynamique de l'année 2018 en matière du digital et l'économie numérique au niveau local ?

-Les deux dernières années étaient marquées par une vraie dynamique au niveau du marché marocain en matière de transformation digitale.

Cette dynamique s'est fait sentir au niveau des événements organisés par l'ensemble du secteur ITs (Apebi, Ausim, les éditeurs et les constructeurs) ou par les différents projets lancés par les entreprises publiques et privées.

Certes, il s'agit d'une dynamique positive mais qui n'a pas encore réalisé les attentes des décideurs.

Quand à l'année 2018, elle est plutôt une année charnière qui donne des prémisses d'une année 2019 de vraie transformation digitale.

-Quelles sont vos pronostics pour les tendances de l'année 2019 au niveau du marché marocain ?

-Je suis convaincu que le marché marocain va connaître un vrai rebond au niveau de l'IT en 2019. La nouvelle agence de développement numérique, qui, j'espère, aura un directeur général le plutôt possible, a pour mission prioritaire l'exécution de la feuille de route de la transformation digitale définie par la stratégie numérique 2020.

D'autres chantiers sont en cours de déploiement tels que la mise en place du registre national, l'e-gov services, la transformation digitale des entreprises ainsi que le  développement des startups, etc..

-Quel est l'état d'avancement au Maroc du déploiement du programme "Digital-Nation Africa" lancé par IBM pour le développement du digital et la formation des jeunes sur le numérique à l'horizon 2025 ?

-IBM a lancé une nouvelle initiative intitulée "Digital Nation Afric". Elle vise à répondre au manque de compétences numériques, notamment chez les jeunes africains. L'objectif de ce programme est d'avoir 25 millions de personnes formées à l'horizon 2025 au niveau de l'Afrique.

Concrètement, grâce à un environnement d'apprentissage en ligne librement accessible sur l'adresse https://developer.ibm.com/africa et fourni sur le cloud IBM Bluemix, Digital Nation Africa offre un vaste éventail de ressources d'habilitation, allant des bases de l'informatique aux compétences informatiques avancées, extrêmement recherchées.

Les élèves pourront découvrir les communautés sociales, la confidentialité numérique et la cyberprotection. Les utilisateurs avancés pourront étudier des thèmes informatiques de carrière, notamment la programmation, la cybersécurité, les sciences des données, les méthodologies agiles, la pensée critique, l'innovation et l'esprit d'entreprise. Cette initiative vise également à valoriser les citoyens, entrepreneurs et communautés d'Afrique en leur donnant les connaissances et les outils nécessaires pour concevoir, développer et lancer leurs propres solutions numériques.

Plusieurs partenariats ont été déjà signés avec des grandes écoles et des universités africaines.

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Hassan Bahej, P-DG d'IBM Maroc

Dans une interview accordée à Médias24, le PDG d'IBM Maroc Hassan Bahej revient sur les faits marquants de l'année 2018 notamment la mise en place de la joint-venture avec OCP "TEAL Technology Services" et le déploiement du programme de formation 2025 "Digital Nation Afric". Les détails.

-Medias24: L'un des projets phare d'IBM Maroc est l'aboutissement de la joint-venture TEAL Technology Services avec OCP. Quels sont les enjeux de cette alliance mondiale et l'état d'avancement de sa mise en œuvre?

-Hassan Bahej: Effectivement, c'est l'un des projets phare d'IBM non seulement au Maroc mais également en Afrique et au Moyen-Orient. Aujourd'hui, le Maroc est un carrefour économique incontournable pour faire et développer du business en Afrique.

Ce partenariat va permettre à IBM de développer et fournir un ensemble de services numériques et informatiques pour les entreprises africaines de tous les secteurs d'activités, autrement dit, de l'agriculture à l'industrie.

La nouvelle joint-venture, baptisée TEAL Technology Services, soutiendra initialement OCP pour accélérer sa transformation digitale et améliorer l'efficacité de ses opérations.

TEAL Technology Services mettra en œuvre des technologies de pointe telles que l'analytique, l'informatique cognitive et les objets connectés (Internet of Things –IoT-) et développera des services innovants en s'appuyant sur l'expertise des équipes conjoints d'OCP et d'IBM, et ce tout en créant davantage d'emplois dans le secteur informatique au Maroc.

D'ailleurs, cette joint-venture avec IBM marque une nouvelle étape dans le modèle éprouvé de partenariat stratégique d'OCP avec les organisations les plus performantes pour promouvoir le développement économique et du capital humain dans des secteurs clés pour la croissance future de l'Afrique.

A noter que sur un autre registre, l'objectif de cette JV est également de lancer des programmes éducatifs, sociaux et de recherche et développement, renforçant ainsi l'engagement des deux entreprises IBM et OCP pour favoriser l'innovation et le développement des compétences sur le continent africain.

Côté mise en œuvre, la JV avance sereinement et sûrement. Elle est en ligne avec les perspectives de mise en exécution de ses priorités.

-Quel est votre évaluation de la dynamique de l'année 2018 en matière du digital et l'économie numérique au niveau local ?

-Les deux dernières années étaient marquées par une vraie dynamique au niveau du marché marocain en matière de transformation digitale.

Cette dynamique s'est fait sentir au niveau des événements organisés par l'ensemble du secteur ITs (Apebi, Ausim, les éditeurs et les constructeurs) ou par les différents projets lancés par les entreprises publiques et privées.

Certes, il s'agit d'une dynamique positive mais qui n'a pas encore réalisé les attentes des décideurs.

Quand à l'année 2018, elle est plutôt une année charnière qui donne des prémisses d'une année 2019 de vraie transformation digitale.

-Quelles sont vos pronostics pour les tendances de l'année 2019 au niveau du marché marocain ?

-Je suis convaincu que le marché marocain va connaître un vrai rebond au niveau de l'IT en 2019. La nouvelle agence de développement numérique, qui, j'espère, aura un directeur général le plutôt possible, a pour mission prioritaire l'exécution de la feuille de route de la transformation digitale définie par la stratégie numérique 2020.

D'autres chantiers sont en cours de déploiement tels que la mise en place du registre national, l'e-gov services, la transformation digitale des entreprises ainsi que le  développement des startups, etc..

-Quel est l'état d'avancement au Maroc du déploiement du programme "Digital-Nation Africa" lancé par IBM pour le développement du digital et la formation des jeunes sur le numérique à l'horizon 2025 ?

-IBM a lancé une nouvelle initiative intitulée "Digital Nation Afric". Elle vise à répondre au manque de compétences numériques, notamment chez les jeunes africains. L'objectif de ce programme est d'avoir 25 millions de personnes formées à l'horizon 2025 au niveau de l'Afrique.

Concrètement, grâce à un environnement d'apprentissage en ligne librement accessible sur l'adresse https://developer.ibm.com/africa et fourni sur le cloud IBM Bluemix, Digital Nation Africa offre un vaste éventail de ressources d'habilitation, allant des bases de l'informatique aux compétences informatiques avancées, extrêmement recherchées.

Les élèves pourront découvrir les communautés sociales, la confidentialité numérique et la cyberprotection. Les utilisateurs avancés pourront étudier des thèmes informatiques de carrière, notamment la programmation, la cybersécurité, les sciences des données, les méthodologies agiles, la pensée critique, l'innovation et l'esprit d'entreprise. Cette initiative vise également à valoriser les citoyens, entrepreneurs et communautés d'Afrique en leur donnant les connaissances et les outils nécessaires pour concevoir, développer et lancer leurs propres solutions numériques.

Plusieurs partenariats ont été déjà signés avec des grandes écoles et des universités africaines.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.