2M et Al Aoula ont encore une fois enfreint aux dispositions de leurs cahiers des charges, concernant la durée maximale de publicité. Les deux chaînes sont une nouvelle fois sanctionnées par la Haca.

Dans une décision du 1er octobre 2018, rendue publique dans le B. O. du 2 janvier 2019, la Haca déclare qu'Al Aoula et 2M ont de nouveau enfreint aux dispositions de leurs cahiers des charges au mois de Ramadan, en ce qui concerne les obligations relatives aux modalités d’insertion de la publicité suivantes:

- la durée maximale globale de publicité durant une heure glissante;

- la durée minimale devant séparer deux séquences publicitaires.

Une amende de 800.000 DH pour Al Aoula

La Haute autorité de la communication audiovisuelle décide ainsi d'appliquer une sanction pécuniaire à l’encontre de la "SNRT" d’un montant de 800.000 DH payable dans les trente jours à compter de la date de notification de la présente décision à Al Aoula.

A titre d’exemple, la Haca cite la diffusion, les 18 et 20 mai 2018, "de deux séquences publicitaires, séparées d’une durée n’excédant pas trois minutes", alors que deux publicités doivent être séparées de 20 minutes au minimum, et que chacune doit durer, au maximum, 6 minutes.

La Haca cite également l'exemple de la diffusion, le 18 mai 2018, d'une durée globale de publicité de plus de 17 minutes durant une seule heure glissante; et le 20 mai d'une durée globale de 15 minutes en une heure glissante.

La durée totale de publicité durant une heure glissante ne doit pas dépasser 16 minutes tout au long de l'année, et 18 minutes pendant Ramadan.

Au total, 272 dépassements par Al Aoula, de la durée minimale devant séparer deux séquences publicitaires, ont été enregistrés par la Haca, du 17 mai au 14 juin 2018.

La Haca rappelle également avoir déjà sanctionné la chaîne en 2013 et 2016.  

Une amende de 3 MDH pour 2M

La Haca a également décidé de sanctionner "Soread-2M" pour les mêmes motifs. La société doit ainsi s'acquiter d'une amende de 3 millions de DH, payable dans les trente jours à compter de la date de notification de la décision à 2M.

Par exemple, la Haca cite la diffusion, le 6 juin 2018, "de deux séquences publicitaires, séparées d’une durée n’excédant pas 32 secondes"; et le 10 juin de "deux séquences publicitaires séparées d'une durée n'excédant pas une minute". 

La Haca cite également l'exemple de la diffusion, les 18 et 19 mai 2018, d'une durée globale de publicité de plus de 25 minutes et de 27 minutes, respectivement, durant une seule heure glissante.

Au total, 280 dépassements par 2M, de la durée minimale devant séparer deux séquences publicitaires, ont été enregistrés par la Haca, au mois de Ramadan dernier.

Enfin, la Haca rappelle également avoir déjà sanctionné la chaîne en 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017. 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

2M et Al Aoula ont encore une fois enfreint aux dispositions de leurs cahiers des charges, concernant la durée maximale de publicité. Les deux chaînes sont une nouvelle fois sanctionnées par la Haca.

Dans une décision du 1er octobre 2018, rendue publique dans le B. O. du 2 janvier 2019, la Haca déclare qu'Al Aoula et 2M ont de nouveau enfreint aux dispositions de leurs cahiers des charges au mois de Ramadan, en ce qui concerne les obligations relatives aux modalités d’insertion de la publicité suivantes:

- la durée maximale globale de publicité durant une heure glissante;

- la durée minimale devant séparer deux séquences publicitaires.

Une amende de 800.000 DH pour Al Aoula

La Haute autorité de la communication audiovisuelle décide ainsi d'appliquer une sanction pécuniaire à l’encontre de la "SNRT" d’un montant de 800.000 DH payable dans les trente jours à compter de la date de notification de la présente décision à Al Aoula.

A titre d’exemple, la Haca cite la diffusion, les 18 et 20 mai 2018, "de deux séquences publicitaires, séparées d’une durée n’excédant pas trois minutes", alors que deux publicités doivent être séparées de 20 minutes au minimum, et que chacune doit durer, au maximum, 6 minutes.

La Haca cite également l'exemple de la diffusion, le 18 mai 2018, d'une durée globale de publicité de plus de 17 minutes durant une seule heure glissante; et le 20 mai d'une durée globale de 15 minutes en une heure glissante.

La durée totale de publicité durant une heure glissante ne doit pas dépasser 16 minutes tout au long de l'année, et 18 minutes pendant Ramadan.

Au total, 272 dépassements par Al Aoula, de la durée minimale devant séparer deux séquences publicitaires, ont été enregistrés par la Haca, du 17 mai au 14 juin 2018.

La Haca rappelle également avoir déjà sanctionné la chaîne en 2013 et 2016.  

Une amende de 3 MDH pour 2M

La Haca a également décidé de sanctionner "Soread-2M" pour les mêmes motifs. La société doit ainsi s'acquiter d'une amende de 3 millions de DH, payable dans les trente jours à compter de la date de notification de la décision à 2M.

Par exemple, la Haca cite la diffusion, le 6 juin 2018, "de deux séquences publicitaires, séparées d’une durée n’excédant pas 32 secondes"; et le 10 juin de "deux séquences publicitaires séparées d'une durée n'excédant pas une minute". 

La Haca cite également l'exemple de la diffusion, les 18 et 19 mai 2018, d'une durée globale de publicité de plus de 25 minutes et de 27 minutes, respectivement, durant une seule heure glissante.

Au total, 280 dépassements par 2M, de la durée minimale devant séparer deux séquences publicitaires, ont été enregistrés par la Haca, au mois de Ramadan dernier.

Enfin, la Haca rappelle également avoir déjà sanctionné la chaîne en 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.