Dans un entretien accordé à Médias24, Abdellatif Kabbaj, directeur général de Diamantine, une marque de prêt-à-porter d'inspiration marocaine, révèle sa nouvelle stratégie digitale pour le développement du commerce électronique au Maroc et à l'international, en partenariat avec Amazon et Ebay. Son objectif est d'atteindre via le digital plus de 10% du chiffre d'affaires, à l'horizon 2020.

Médias24. Historiquement, vous avez lancé la possibilité de commande de vos produits sur internet depuis 2011 à travers des partenariats avec plusieurs marketplaces. Qu'est-ce qui change dans votre stratégie digitale, avec le lancement de votre nouvelle boutique diamantine.com?
 
Abdellatif Kabbaj: L'année 2018 marque un tournant dans notre stratégie de vente multicanal.
 
Concrètement, à la différence des initiatives et des projets lancés auparavant avec des partenaires technologiques et des marketplaces, notre nouveau site e-commerce s'adosse à une organisation dédiée et un système d'information intégré. Autrement dit, nous disposons, aujourd'hui, d'un département de vente en ligne dont la plate-forme est connectée à notre système de gestion et notre plate-forme logistique.
 
Le renforcement du capital humain et l'investissement dans une plate-forme technologique et logistique s'inscrit dans notre ambition de réaliser d'ici 2020 plus de 10% de notre chiffre d'affaires via le digital. 
 
-Sur le plan opérationnel, comment votre boutique en ligne compte capter la demande par rapport à votre réseau de magasins physiques?
 
-Le virage technologique et organisationnel vers le digital s'inscrit dans la stratégie de développement de notre offre multicanal destinée à offrir aux clients la possibilité de commander, payer et recevoir chez eux l'ensemble des produits recensés sur notre boutique en ligne.
 
Actuellement, à travers notre site, nous offrons aux clients plus de 15.000 articles de prêt-à-porter, d'accessoires et de produits du terroir. 
 
Sur un autre registre et dans la phase de démarrage, nous livrons gratuitement sur Casablanca et seulement pour 50 DH hors la capitale économique, avec la possibilité de payer en ligne ou à la livraison. Nous assurons la livraison de nos produits sur tout le Maroc, grâce au partenariat avec Amana, STDM et Aramex.
 
 
Le canal digital profite déjà d'une présence physique de nos magasins répartis sur tout le Royaume.
 
Notre objectif est de créer une expérience client qui permet le mix entre l'offre en présentiel et l'achat à travers le catalogue en ligne. Le client peut commander auprès de notre magasin ou directement sur le site. Notre système de gestion est dorénavant synchronisé en temps réel avec notre boutique en ligne diamantine.com.
 
-Vous êtes déjà présent à l'international à travers un réseau de plus de 125 magasins à travers le monde. Quelle est votre stratégie e-commerce pour répondre à la demande du marché international?
 
-Aujourd'hui, nous livrons à travers notre hub logistique de Casablanca des clients à travers le monde. Pour accélérer notre démarche export via le canal digital, nous sommes en cours de référencement de nos produits dans les marketplaces de Amazon et de Ebay en Europe.
 
Un choix de partenariat qui va profiter de la maturité e-commerce du marché européen et nous faciliter la tâche pour répondre à la demande des clients en Europe et l'Amérique du Nord.
 
Parallèlement, nous prévoyons la mise en place de points de relais logistiques en Europe pour dépasser la contrainte des délais de livraison.
 
L'international sera au cœur de notre stratégie ecommerce à l'instar de notre politique de développement à travers notre réseau de franchisés. D'ailleurs, au courant du premier trimestre 2018, nous ouvrons de nouveaux magasins en Côte d'Ivoire, Sultanat d'Oman, Bahreïn et un deuxième magasin à Montréal.
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Dans un entretien accordé à Médias24, Abdellatif Kabbaj, directeur général de Diamantine, une marque de prêt-à-porter d'inspiration marocaine, révèle sa nouvelle stratégie digitale pour le développement du commerce électronique au Maroc et à l'international, en partenariat avec Amazon et Ebay. Son objectif est d'atteindre via le digital plus de 10% du chiffre d'affaires, à l'horizon 2020. 

 

Médias24. Historiquement, vous avez lancé la possibilité de commande de vos produits sur internet depuis 2011 à travers des partenariats avec plusieurs marketplaces. Qu'est-ce qui change dans votre stratégie digitale, avec le lancement de votre nouvelle boutique diamantine.com?
 
Abdellatif Kabbaj: L'année 2018 marque un tournant dans notre stratégie de vente multicanal.
 
Concrètement, à la différence des initiatives et des projets lancés auparavant avec des partenaires technologiques et des marketplaces, notre nouveau site e-commerce s'adosse à une organisation dédiée et un système d'information intégré. Autrement dit, nous disposons, aujourd'hui, d'un département de vente en ligne dont la plate-forme est connectée à notre système de gestion et notre plate-forme logistique.
 
Le renforcement du capital humain et l'investissement dans une plate-forme technologique et logistique s'inscrit dans notre ambition de réaliser d'ici 2020 plus de 10% de notre chiffre d'affaires via le digital. 
 
-Sur le plan opérationnel, comment votre boutique en ligne compte capter la demande par rapport à votre réseau de magasins physiques?
 
-Le virage technologique et organisationnel vers le digital s'inscrit dans la stratégie de développement de notre offre multicanal destinée à offrir aux clients la possibilité de commander, payer et recevoir chez eux l'ensemble des produits recensés sur notre boutique en ligne.
 
Actuellement, à travers notre site, nous offrons aux clients plus de 15.000 articles de prêt-à-porter, d'accessoires et de produits du terroir. 
 
Sur un autre registre et dans la phase de démarrage, nous livrons gratuitement sur Casablanca et seulement pour 50 DH hors la capitale économique, avec la possibilité de payer en ligne ou à la livraison. Nous assurons la livraison de nos produits sur tout le Maroc, grâce au partenariat avec Amana, STDM et Aramex.
 
 
Le canal digital profite déjà d'une présence physique de nos magasins répartis sur tout le Royaume.
 
Notre objectif est de créer une expérience client qui permet le mix entre l'offre en présentiel et l'achat à travers le catalogue en ligne. Le client peut commander auprès de notre magasin ou directement sur le site. Notre système de gestion est dorénavant synchronisé en temps réel avec notre boutique en ligne diamantine.com.
 
-Vous êtes déjà présent à l'international à travers un réseau de plus de 125 magasins à travers le monde. Quelle est votre stratégie e-commerce pour répondre à la demande du marché international?
 
-Aujourd'hui, nous livrons à travers notre hub logistique de Casablanca des clients à travers le monde. Pour accélérer notre démarche export via le canal digital, nous sommes en cours de référencement de nos produits dans les marketplaces de Amazon et de Ebay en Europe.
 
Un choix de partenariat qui va profiter de la maturité e-commerce du marché européen et nous faciliter la tâche pour répondre à la demande des clients en Europe et l'Amérique du Nord.
 
Parallèlement, nous prévoyons la mise en place de points de relais logistiques en Europe pour dépasser la contrainte des délais de livraison.
 
L'international sera au cœur de notre stratégie ecommerce à l'instar de notre politique de développement à travers notre réseau de franchisés. D'ailleurs, au courant du premier trimestre 2018, nous ouvrons de nouveaux magasins en Côte d'Ivoire, Sultanat d'Oman, Bahreïn et un deuxième magasin à Montréal.
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.