Menu
facebook twitter youtube
 
.
.
Page d'accueil Tech & MediasAgridata: l'éditeur qui veut digitaliser la filière agricole au Maroc

Agridata: l'éditeur qui veut digitaliser la filière agricole au Maroc  

Jeudi 8 février 2018 à 12h08
PDF Imprimer
Agridata: l'éditeur qui veut digitaliser la filière agricole au Maroc
 

Digitaliser la filière agricole et agroalimentaire au Maroc. Tel est le pari de la société Agridata qui a développé une suite de solutions web et mobiles, pour mieux optimiser la gestion des exploitations agricoles et partager à grande échelle l'information agricole, à travers son observatoire sur les ravages des cultures.

 

Accélérer la digitalisation de la filière agricole et agroalimentaire qui emploie plus de 40% de la population active et contribue à hauteur de 14% au PIB du Maroc. Telle est l'ambition de l'éditeur Agridata qui veut accompagner les producteurs agricoles marocains et africains à traiter, analyser et valoriser l'information sur leurs exploitations pour prendre des décisions d'optimisation et en temps réel.

Ce positionnement de niche n'est pas fortuit."Notre offre découle d'un double constat. Les solutions de gestion présentes sur le marché sont soit des solutions adaptées aux métiers de l'industrie et qui ne répondent pas forcément aux besoins de l'agriculture, soit des solutions qui ne tiennent pas compte des spécificités du producteur marocain", indique, Youssef Kassel, directeur général d'Agridata.

Concrètement, l'entreprise a développé un progiciel de gestion web et mobile qui cible aussi bien les grandes exploitations que les TPE et PME agricoles pour leur permettre un suivi opérationnel d'une exploitation agricole: achats, ventes, stocks, immobilisations, budget et main d'œuvre.

Parallèlement, Agridata promeut l'accès, en mode connecté ou déconnecté, à la data agricole à travers son application gratuite "Bee Phyto" qui recense la liste des pesticides, semencse et engrains autorisés au Maroc.

"En capitalisant sur l'atout collaboratif du numérique, nous avons développé aussi une plate-forme mobile "Bee Agri" qui permet l'échange entre professionnels de l'agriculture de photos concernant des phénomènes qui peuvent avoir lieu sur leurs cultures (maladies, ravageurs, carences, dégâts climatiques, identification d'une culture, d'un stade...etc.). Cet échange est compilé dans la base de données de l'observatoire des ravageurs et maladies des cultures qui assure le suivi et le monitoring des ravageurs des cultures", précise, Soufiane Alami, directeur financier d'Agridata.

La dynamique R&D d'Agridata sur le digital et la big data a suscité l'intérêt des investisseurs. C'est le cas du fonds de l'OCP "Innovation Fund For Agriculture"qui a investi, en 2016, dix millions de DH dans l'entreprise pour booster sa dynamique de croissance notamment sur le marché africain.

L'ambition de l'éditeur marocain est de capitaliser sur le retour d'expériences du marché marocain, pour développer une offre similaire à destination des pays de l'Afrique de l'Ouest notamment le Sénégal et la Côte d'Ivoire.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close