Tarik Nesh-Nash, le créateur des sites Reforme.ma et Mamdawrinch.com, lance un nouveau projet de site contributif. Objectif : faire participer le plus grand nombre à l’élaboration des textes législatifs, au Maroc mais aussi à l’étranger.

Avec un partenaire irlandais, le politologue Sean Deely, et un informaticien américain, Heath Morrison, l’informaticien et enseignant marocain Tarik Nesh-Nash présentera jeudi 17 avril à 17h au siège de l’OMDH (Organisation marocaine des droits de l’homme) à Rabat un concept novateur destiné aux acteurs de la société civile et aux acteurs politiques.

Consultants pour le Pnud, Tarik Nesh-Nash et le politologue Sean Deely présenteront à Rabat le projet Free (Facilitating Resources for Electronic Engagement), un site de ressources pour l’engagement électronique. « Ce site permettra de rédiger des projets de lois à soumettre aux autorités politiques », indique l’informaticien marocain. MM. Nesh-Nash et Deely ont déjà travaillé sur le site de consultation du projet actuel de la constitution libyenne.

Le concept présenté au Maroc s’adresse en priorité aux pays de la zone Mena. Il s’agira aussi d’échanger et de rédiger en ligne des propositions de lois pour tous les secteurs, dans tous les pays concernés.

Tarik Nesh-Nash était en 2011, entre le discours royal du 9 mars et le vote du 1er juillet pour la nouvelle constitution, à l’initiative du site Reforme.ma de proposition et de débat du futur texte constitutionnel.

Selon Tarik Nesh-Nash, « cette première présentation de Free jeudi à Rabat permettra de recueillir des avis et des remarques ; déjà sur Reforme.ma, précise Tarik Nesh-Nash,  on nous avait reproché de ne pas avoir affiné les profils d’utilisateurs car sur un texte législatif un expert, un avocat ou un simple citoyen ne peuvent avoir la même qualité de contribution». Cela n’avait pas empêché Reforme.ma d’enregistrer d’importants niveaux de fréquentation et des débats souvent passionnants à l’époque.

Outre Reforme.ma, Tarik Nesh-Nash avait créé le site Mamdawrinch.com qui dénonce les actes de corruption et que Transparency International souhaite actuellement internationaliser dans une centaine de pays.

 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Tarik Nesh-Nash, le créateur des sites Reforme.ma et Mamdawrinch.com, lance un nouveau projet de site contributif. Objectif : faire participer le plus grand nombre à l’élaboration des textes législatifs, au Maroc mais aussi à l’étranger.


 

Avec un partenaire irlandais, le politologue Sean Deely, et un informaticien américain, Heath Morrison, l’informaticien et enseignant marocain Tarik Nesh-Nash présentera jeudi 17 avril à 17h au siège de l’OMDH (Organisation marocaine des droits de l’homme) à Rabat un concept novateur destiné aux acteurs de la société civile et aux acteurs politiques.

Consultants pour le Pnud, Tarik Nesh-Nash et le politologue Sean Deely présenteront à Rabat le projet Free (Facilitating Resources for Electronic Engagement), un site de ressources pour l’engagement électronique. « Ce site permettra de rédiger des projets de lois à soumettre aux autorités politiques », indique l’informaticien marocain. MM. Nesh-Nash et Deely ont déjà travaillé sur le site de consultation du projet actuel de la constitution libyenne.

Le concept présenté au Maroc s’adresse en priorité aux pays de la zone Mena. Il s’agira aussi d’échanger et de rédiger en ligne des propositions de lois pour tous les secteurs, dans tous les pays concernés.

Tarik Nesh-Nash était en 2011, entre le discours royal du 9 mars et le vote du 1er juillet pour la nouvelle constitution, à l’initiative du site Reforme.ma de proposition et de débat du futur texte constitutionnel.

Selon Tarik Nesh-Nash, « cette première présentation de Free jeudi à Rabat permettra de recueillir des avis et des remarques ; déjà sur Reforme.ma, précise Tarik Nesh-Nash,  on nous avait reproché de ne pas avoir affiné les profils d’utilisateurs car sur un texte législatif un expert, un avocat ou un simple citoyen ne peuvent avoir la même qualité de contribution». Cela n’avait pas empêché Reforme.ma d’enregistrer d’importants niveaux de fréquentation et des débats souvent passionnants à l’époque.

Outre Reforme.ma, Tarik Nesh-Nash avait créé le site Mamdawrinch.com qui dénonce les actes de corruption et que Transparency International souhaite actuellement internationaliser dans une centaine de pays.

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.