Le baromètre politique Tizi/Averty vient de livrer sa quatrième édition. Médias 24 vous en livre les résultats globaux. Abdelilah Benkirane rebondit très fortement (62% de confiance). Akhannouch est le ministre qui a le taux de confiance le plus élevé.

Les enseignements les plus importants de ce baromètre sont les suivants:

-Abdelilah Benkirane rebondit en gagnant 11 points en cote de confiance (62%) et 11 points en taux de satisfaction (54%). Il tire avec lui le reste du gouvernement (58% de confiance) et contribue à crédibiliser l’action politique et les prochaines échéances électorales.

-51% des Marocains font désormais confiance à leur système politique, contre 37% six mois auparavant.

-Aziz Akhannouch, Lhoucine Louardi, Mbarka Bouaida, Mostafa Ramid et Moulay Hafid Elalamy sont respectivement les ministres qui inspirent le plus confiance aux Marocains.

-L’Opposition créditée de plus de crédibilité et de sérieux.

-On assiste à la naissance d’une opinion publique qui croit de plus en plus dans le politique. En effet, sur les quatre éditions du baromètre, on voit se renforcer la corrélation entre les préoccupations des Marocains, les décisions prises par le gouvernement, et enfin la cote de confiance dont bénéficie le gouvernement.

 

Benkirane rebondit à l’approche des élections

Le Maroc est en période pré-électorale. Les élections communales et régionales auront lieu cet automne. Les élections législatives en 2016.

Après une baisse continue dans le baromètre, depuis sa prise de fonction, Abdelilah Benkirane vient d’inverser la tendance, en gagnant d’un seul coup 11 points en confiance et 11 points en satisfaction.

62% des Marocains font confiance à Abdelilah Benkirane, 54% sont satisfaits de son action.

En janvier 2012, au début de son mandat, la cote de confiance du chef de gouvernement était supérieure à 80%. Elle a ensuite baissé à chaque édition du baromètre pour atteindre 51% en juillet 2014. Pour ce quatrième baromètre, dont la mesure a été effectuée en janvier-février 2015, elle a atteint 62%.

Idem pour la satisfaction quant à son action, elle a gagné 11 points, en passant de 43% à 54%, au cours de la même période (juillet 2014-janvier-février 2015).

Dans d’autres articles, nous reviendrons en détail sur les explications de cette performance du chef du gouvernement.

Rassurant: la confiance dans le système en forte hausse

L’ensemble du champ politique bénéficie en fait d’un rebond. L’Opposition reste à la traîne derrière la Majorité, mais elle augmente fortement son indice de confiance (+50%) qui était certes très bas. Celui-ci passe, en six mois, de 14% à 20%.

Mais au-delà des personnes et des partis, ce qui est rassurant dans cette période préélectorale, c’est la hausse importante du nombre de Marocains qui déclarent faire confiance au champ politique.

En 6 mois, ce taux est passé de 37% à 51%, gagnant donc 14 points.

Appréciation des Marocains: ce qui s’améliore, ce qui mécontente

-Meilleure perception de la sécurité (4,8/10 ou +21%), la culture (+17%), la lutte contre la corruption (+15%), le pouvoir d’achat, le transport et la création d’emplois.

-Insatisfaction persistante à l’égard de la santé publique, de l’éducation, du logement.

Préoccupations des Marocains

Toujours en tête des préoccupations des Marocains: L’éducation et l’enseignement, la santé, l’emploi, la justice et l’action sociale et la lutte contre la pauvreté.

Les ministres qui inspirent confiance…

…sont Aziz Akhannouch (7,2/10), Lhoucine Louardi (6,8/10), Mbarka Bouaida, Mostafa Ramid et Moulay Hafid Elalamy.

Les ministres les moins bien notés dans le domaine de l’indice de confiance: Laenser, Abbou, Birou, Moubdii et El Guerrouj.

La plus forte notoriété: Louafa, El Khalfi, Rabbah, Louardi et Benabdellah

Mohamed Louafa (81% de notoriété), Mustapha El Khalfi (76%), Aziz Rabbah (75%) Lhoucine Louardi (75%) et Nabil Benabdellah (74%) sont les cinq ministres les plus connus.

Opposition: Ahmed Chami, Mostafa Bakkoury, Toufiq Hjira, Hassan Tariq et Fait-Zahra Mansouri, en tête…

Ahmed Reda Chami est la personnalité de l’opposition qui a la plus forte notoriété (28%), suivi de Mostafa Bakkoury (PAM,19%), Toufiq Hjira (Istiqlal, 18%), Hassan Tariq (USFP, 18%) et Fatim-Zahra Mansouri (PAM, 17%).  

Méthodologie
L'enquête a mobilisé 1.086 répondants marocains interrogés par Internet, du 20 Janvier au 20 février 2015, et répartis sur 39 villes au Maroc dont 33% dans la région Atlantique (axe Casablanca-Rabat), 21% dans les régions du centre du pays, 23% dans les régions du nord et 23% dans les régions du sud.

En termes de répartition démographique, 21% des sondés ont entre 18 et 24 ans, 25% entre 25 et 34 ans, 19% entre 35 et 44 ans et 35% entre 45 ans et plus. En terme de CSP, 15% font partie de la catégorie socioprofessionnelle AB, 54% de la catégorie C et 32% de la catégorie D et E.

Les données collectées ont fait l'objet d'une pondération afin de représenter la composition démographique de la population marocaine urbaine.

L'échantillon est représentatif des Marocains connectés, c'est-à-dire l'essentiel de la population urbaine.

Le questionnaire est administré par Internet mais pas au hasard. Il s'agit bien d'un panel représentatif.

Le baromètre est représentatif de la population connectée et permet de suivre son niveau de confiance et de satisfaction dans le temps. Statistiquement, un échantillon de 1086 personnes représente une marge d’erreur de 3% avec un niveau de confiance de 95%.

L’administration du questionnaire se fait à travers la méthode des quotas selon les critères de sexe, âge, région et catégorie socioprofessionnelle conformément aux données du Haut-commissariat au plan.

Le recrutement des répondants se fait à travers le Panel Averty en alignement avec les recommandations de ESOMAR, l’organisation mondiale des professionnels des études de marché dont Averty est membre. Plus de détails sur le processus de recrutement ainsi que les moyens de contrôle qualité sont expliqués sur le lien suivant : http://www.averty.biz/notre-panel/

Enfin, l’équipe Averty est disponible pour répondre à toute question particulière sur [email protected] ou par téléphone sur 05 22 508 409.                  

Tizi, un réseau citoyen indépendant

Tariq Ibnou Ziyad Initiative (Tizi) est un réseau citoyen indépendant, patriote et non partisan, issu de la société civile et porté par les jeunes, qui œuvre pour l’augmentation de la participation politique des jeunes et pour l’émergence de jeunes leaders, pour contribuer à une meilleure gouvernance au Maroc.

Tizi compte aujourd’hui près de 800 membres, dont 50 membres actifs, essentiellement issus de formations supérieures marocaines, françaises et américaines et incube de nombreux projets à vocation politique.

Averty, institut indépendant

Averty est un institut d’enquêtes et de sondages d’opinions indépendant. Pionnier dans l’utilisation d’internet et des technologies d’information, il se veut un espace de libre expression pour les Marocains, constituant ainsi un baromètre de l’opinion publique et un outil d’aide à la prise de décision pour les individus, organisations et entreprises.

Averty est déclaré auprès de l’ANRT et de la Commission nationale de protection des données à caractère personnel (CNDP, www.cndp.ma) et est membre de l’Association mondiale des professionnels des études de marché (ESOMAR).

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le baromètre politique Tizi/Averty vient de livrer sa quatrième édition. Médias 24 vous en livre les résultats globaux. Abdelilah Benkirane rebondit très fortement (62% de confiance). Akhannouch est le ministre qui a le taux de confiance le plus élevé.

Les enseignements les plus importants de ce baromètre sont les suivants:

-Abdelilah Benkirane rebondit en gagnant 11 points en cote de confiance (62%) et 11 points en taux de satisfaction (54%). Il tire avec lui le reste du gouvernement (58% de confiance) et contribue à crédibiliser l’action politique et les prochaines échéances électorales.

-51% des Marocains font désormais confiance à leur système politique, contre 37% six mois auparavant.

-Aziz Akhannouch, Lhoucine Louardi, Mbarka Bouaida, Mostafa Ramid et Moulay Hafid Elalamy sont respectivement les ministres qui inspirent le plus confiance aux Marocains.

-L’Opposition créditée de plus de crédibilité et de sérieux.

-On assiste à la naissance d’une opinion publique qui croit de plus en plus dans le politique. En effet, sur les quatre éditions du baromètre, on voit se renforcer la corrélation entre les préoccupations des Marocains, les décisions prises par le gouvernement, et enfin la cote de confiance dont bénéficie le gouvernement.

 

Benkirane rebondit à l’approche des élections

Le Maroc est en période pré-électorale. Les élections communales et régionales auront lieu cet automne. Les élections législatives en 2016.

Après une baisse continue dans le baromètre, depuis sa prise de fonction, Abdelilah Benkirane vient d’inverser la tendance, en gagnant d’un seul coup 11 points en confiance et 11 points en satisfaction.

62% des Marocains font confiance à Abdelilah Benkirane, 54% sont satisfaits de son action.

En janvier 2012, au début de son mandat, la cote de confiance du chef de gouvernement était supérieure à 80%. Elle a ensuite baissé à chaque édition du baromètre pour atteindre 51% en juillet 2014. Pour ce quatrième baromètre, dont la mesure a été effectuée en janvier-février 2015, elle a atteint 62%.

Idem pour la satisfaction quant à son action, elle a gagné 11 points, en passant de 43% à 54%, au cours de la même période (juillet 2014-janvier-février 2015).

Dans d’autres articles, nous reviendrons en détail sur les explications de cette performance du chef du gouvernement.

Rassurant: la confiance dans le système en forte hausse

L’ensemble du champ politique bénéficie en fait d’un rebond. L’Opposition reste à la traîne derrière la Majorité, mais elle augmente fortement son indice de confiance (+50%) qui était certes très bas. Celui-ci passe, en six mois, de 14% à 20%.

Mais au-delà des personnes et des partis, ce qui est rassurant dans cette période préélectorale, c’est la hausse importante du nombre de Marocains qui déclarent faire confiance au champ politique.

En 6 mois, ce taux est passé de 37% à 51%, gagnant donc 14 points.

Appréciation des Marocains: ce qui s’améliore, ce qui mécontente

-Meilleure perception de la sécurité (4,8/10 ou +21%), la culture (+17%), la lutte contre la corruption (+15%), le pouvoir d’achat, le transport et la création d’emplois.

-Insatisfaction persistante à l’égard de la santé publique, de l’éducation, du logement.

Préoccupations des Marocains

Toujours en tête des préoccupations des Marocains: L’éducation et l’enseignement, la santé, l’emploi, la justice et l’action sociale et la lutte contre la pauvreté.

Les ministres qui inspirent confiance…

…sont Aziz Akhannouch (7,2/10), Lhoucine Louardi (6,8/10), Mbarka Bouaida, Mostafa Ramid et Moulay Hafid Elalamy.

Les ministres les moins bien notés dans le domaine de l’indice de confiance: Laenser, Abbou, Birou, Moubdii et El Guerrouj.

La plus forte notoriété: Louafa, El Khalfi, Rabbah, Louardi et Benabdellah

Mohamed Louafa (81% de notoriété), Mustapha El Khalfi (76%), Aziz Rabbah (75%) Lhoucine Louardi (75%) et Nabil Benabdellah (74%) sont les cinq ministres les plus connus.

Opposition: Ahmed Chami, Mostafa Bakkoury, Toufiq Hjira, Hassan Tariq et Fait-Zahra Mansouri, en tête…

Ahmed Reda Chami est la personnalité de l’opposition qui a la plus forte notoriété (28%), suivi de Mostafa Bakkoury (PAM,19%), Toufiq Hjira (Istiqlal, 18%), Hassan Tariq (USFP, 18%) et Fatim-Zahra Mansouri (PAM, 17%).  

Méthodologie
L'enquête a mobilisé 1.086 répondants marocains interrogés par Internet, du 20 Janvier au 20 février 2015, et répartis sur 39 villes au Maroc dont 33% dans la région Atlantique (axe Casablanca-Rabat), 21% dans les régions du centre du pays, 23% dans les régions du nord et 23% dans les régions du sud.

En termes de répartition démographique, 21% des sondés ont entre 18 et 24 ans, 25% entre 25 et 34 ans, 19% entre 35 et 44 ans et 35% entre 45 ans et plus. En terme de CSP, 15% font partie de la catégorie socioprofessionnelle AB, 54% de la catégorie C et 32% de la catégorie D et E.

Les données collectées ont fait l'objet d'une pondération afin de représenter la composition démographique de la population marocaine urbaine.

L'échantillon est représentatif des Marocains connectés, c'est-à-dire l'essentiel de la population urbaine.

Le questionnaire est administré par Internet mais pas au hasard. Il s'agit bien d'un panel représentatif.

Le baromètre est représentatif de la population connectée et permet de suivre son niveau de confiance et de satisfaction dans le temps. Statistiquement, un échantillon de 1086 personnes représente une marge d’erreur de 3% avec un niveau de confiance de 95%.

L’administration du questionnaire se fait à travers la méthode des quotas selon les critères de sexe, âge, région et catégorie socioprofessionnelle conformément aux données du Haut-commissariat au plan.

Le recrutement des répondants se fait à travers le Panel Averty en alignement avec les recommandations de ESOMAR, l’organisation mondiale des professionnels des études de marché dont Averty est membre. Plus de détails sur le processus de recrutement ainsi que les moyens de contrôle qualité sont expliqués sur le lien suivant : http://www.averty.biz/notre-panel/

Enfin, l’équipe Averty est disponible pour répondre à toute question particulière sur [email protected] ou par téléphone sur 05 22 508 409.                  

Tizi, un réseau citoyen indépendant

Tariq Ibnou Ziyad Initiative (Tizi) est un réseau citoyen indépendant, patriote et non partisan, issu de la société civile et porté par les jeunes, qui œuvre pour l’augmentation de la participation politique des jeunes et pour l’émergence de jeunes leaders, pour contribuer à une meilleure gouvernance au Maroc.

Tizi compte aujourd’hui près de 800 membres, dont 50 membres actifs, essentiellement issus de formations supérieures marocaines, françaises et américaines et incube de nombreux projets à vocation politique.

Averty, institut indépendant

Averty est un institut d’enquêtes et de sondages d’opinions indépendant. Pionnier dans l’utilisation d’internet et des technologies d’information, il se veut un espace de libre expression pour les Marocains, constituant ainsi un baromètre de l’opinion publique et un outil d’aide à la prise de décision pour les individus, organisations et entreprises.

Averty est déclaré auprès de l’ANRT et de la Commission nationale de protection des données à caractère personnel (CNDP, www.cndp.ma) et est membre de l’Association mondiale des professionnels des études de marché (ESOMAR).

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.