Moncef Belkhayat veut organiser les Jeux Olympiques à Casablanca!

L’étonnant Moncef Belkhayat n’est jamais à court d’idées. Candidat RNI à Casablanca pour les régionales, le voici qui propose… une candidature pour les JO de 2028.

Moncef Belkhayat a lancé sa lettre aux Casablancais-es (voir fac-similé). 5 points en occupent l’essentiel. Le 4ème est le plus inattendu : “préparer Casablanca à devenir la première ville olympique africaine, candidate au JO de 2028“.

Lorsqu’on voit dans quelle situation se trouve la Grèce aujourd’hui, plombée entre autres par les JO d’Athènes en 2004 ; lorsqu’on sait que toutes les éditions de JO ont été déficitaires et lourdement ; et que le budget de Paris 2024 qui est de 6 milliards d’euros sera en réalité au moins du double ; on se demande légitimement si la proposition de Belkhayat est sérieuse ou s’il s’agit simplement de créer le buzz.

Joint au téléphone par nos soins, il ne se démonte pas. Plus encore, il vous donne l’impression d’avoir pensé à tout. Voici ses arguments:

-“Je dis que Casablanca mérite d’être le premier hub d’Afrique du Nord et de l’Ouest. Et mérite d’être le second pôle touristique du Maroc après Marrakech. Si vous n’êtes pas d’accord avec ces deux affirmations, ce n’est pas la peine de continuer'';

-“Si vous êtes d’accord: la candidature coule de source'';

-“J’ai lu le cahier des charges des JO, j’ai étudié le cas des autres villes. Rio de Janeiro et Barcelone, par exemple, sont transformées par les JO'';

-“Les JO, c’est une piscine olympique, un stade olympique, un village olympique et des infrastructures. Ces infrastructures, par ailleurs nécessaires pour faire décoller Casablanca, pour en faire un vrai hub africain, doivent-elles êtres imputées aux JO ? Elles sont nécessaires par ailleurs et auront des effets économiques induits énormes'';

-“Casablanca mérite un vrai aéroport avec une capacité de 20 à 25 millions de passagers par an. Mérite de vrais transports publics. Mérite que les flux d’entrée et de sortie de la ville soient mieux gérés. Mérite un palais des congrès d’une capacité de 5.000 places, ainsi que 5.000 nouvelles chambres d’hôtels. Avec ou sans JO";

-“L’avenir des nations sera, dans les 20 prochaines années, celui du développement de leurs métropoles";

-“Nous accompagnerons l’arrivée des JO par un programme d’hygiène et de civisme autour des valeurs olympiques;

-“Le budget global serait de 38 milliards de DH seulement";

-“J’ai gagné tous les dossiers que j’ai présentés dans les instances internationales : CAN 2015, coupe du monde des clubs au Maroc. Les décideurs aujourd’hui au CIO sont de la génération des champions marocains d’athlétisme. Ils aiment le Maroc et je sais que le CIO, les responsables me l’ont dit, aimeraient des JO en Afrique";

-“Si nous décidons de le faire, le dossier devra être vers 2020. Même si le dossier ne passe pas, présenter une candidature ou la préparer, c’est anticiper, se poser des questions, se remettre en cause, un travail très utile dont nous avons bien besoin“;

Pour le reste, le programme de Belkhayat s’il était élu à la tête de la région de Casablanca, consiste à améliorer la qualité de vie des habitants, à avoir une grande ambition économique pour la ville et à imposer une gouvernance transparente et exemplaire.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Moncef Belkhayat veut organiser les Jeux Olympiques à Casablanca!

L’étonnant Moncef Belkhayat n’est jamais à court d’idées. Candidat RNI à Casablanca pour les régionales, le voici qui propose… une candidature pour les JO de 2028.

Moncef Belkhayat a lancé sa lettre aux Casablancais-es (voir fac-similé). 5 points en occupent l’essentiel. Le 4ème est le plus inattendu : “préparer Casablanca à devenir la première ville olympique africaine, candidate au JO de 2028“.

Lorsqu’on voit dans quelle situation se trouve la Grèce aujourd’hui, plombée entre autres par les JO d’Athènes en 2004 ; lorsqu’on sait que toutes les éditions de JO ont été déficitaires et lourdement ; et que le budget de Paris 2024 qui est de 6 milliards d’euros sera en réalité au moins du double ; on se demande légitimement si la proposition de Belkhayat est sérieuse ou s’il s’agit simplement de créer le buzz.

Joint au téléphone par nos soins, il ne se démonte pas. Plus encore, il vous donne l’impression d’avoir pensé à tout. Voici ses arguments:

-“Je dis que Casablanca mérite d’être le premier hub d’Afrique du Nord et de l’Ouest. Et mérite d’être le second pôle touristique du Maroc après Marrakech. Si vous n’êtes pas d’accord avec ces deux affirmations, ce n’est pas la peine de continuer'';

-“Si vous êtes d’accord: la candidature coule de source'';

-“J’ai lu le cahier des charges des JO, j’ai étudié le cas des autres villes. Rio de Janeiro et Barcelone, par exemple, sont transformées par les JO'';

-“Les JO, c’est une piscine olympique, un stade olympique, un village olympique et des infrastructures. Ces infrastructures, par ailleurs nécessaires pour faire décoller Casablanca, pour en faire un vrai hub africain, doivent-elles êtres imputées aux JO ? Elles sont nécessaires par ailleurs et auront des effets économiques induits énormes'';

-“Casablanca mérite un vrai aéroport avec une capacité de 20 à 25 millions de passagers par an. Mérite de vrais transports publics. Mérite que les flux d’entrée et de sortie de la ville soient mieux gérés. Mérite un palais des congrès d’une capacité de 5.000 places, ainsi que 5.000 nouvelles chambres d’hôtels. Avec ou sans JO";

-“L’avenir des nations sera, dans les 20 prochaines années, celui du développement de leurs métropoles";

-“Nous accompagnerons l’arrivée des JO par un programme d’hygiène et de civisme autour des valeurs olympiques;

-“Le budget global serait de 38 milliards de DH seulement";

-“J’ai gagné tous les dossiers que j’ai présentés dans les instances internationales : CAN 2015, coupe du monde des clubs au Maroc. Les décideurs aujourd’hui au CIO sont de la génération des champions marocains d’athlétisme. Ils aiment le Maroc et je sais que le CIO, les responsables me l’ont dit, aimeraient des JO en Afrique";

-“Si nous décidons de le faire, le dossier devra être vers 2020. Même si le dossier ne passe pas, présenter une candidature ou la préparer, c’est anticiper, se poser des questions, se remettre en cause, un travail très utile dont nous avons bien besoin“;

Pour le reste, le programme de Belkhayat s’il était élu à la tête de la région de Casablanca, consiste à améliorer la qualité de vie des habitants, à avoir une grande ambition économique pour la ville et à imposer une gouvernance transparente et exemplaire.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.