L’ambassade de Suède à Rabat a adressé à Médias 24 une “clarification“ au sujet de la position de la Suède, suite à notre article “La Suède, d’un pays amical à un pays hostile“.

En voici le texte intégral :

"En référence à votre récent article concernant la Suède (http://www.medias24.com/NATION/158322-La-Suede-d-un-pays-amical-a-un-pays-hostile.html),  je vous envoie, ci-joint par le présent mail, les informations suivantes du Gouvernement suédois:

- Il est bon que l'Organisation des Nations Unies soit en train de faire des efforts renouvelés pour trouver une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable au conflit du Sahara occidental. Nous soutenons le travail de l'Envoyé personnel du Secrétaire Général de l'ONU pour le Sahara occidental, Mr. Christopher Ross.

- Le Conseil de sécurité des Nations Unies tiendra un débat sur le Sahara Occidental en novembre prochain.

- Le Gouvernement suédois procède actuellement à une analyse interne de la politique de la Suède sur le Sahara occidental, à la lumière de l'intérêt porté pour cette question au sein de la société suédoise.

- La Suède n'a pas reconnu le Sahara Occidental comme un Etat".

Signé

Wiktoria Dagerås Wittboldt

Conseiller, Chef de Mission Adjointe

Ambassade de Suède

 

NDLR: Pour notre part, nous retenons avec attention que la position officielle du gouvernement suédois, telle qu’elle est exprimée ci-dessus, respecte les termes de la mission onusienne et qui consiste à rechercher une “solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable“.

Il ne faudrait donc pas qu’une décision politique suédoise vienne préjuger du résultat du processus en cours. Il va sans dire que pour le Maroc, la reconnaissance ou l’avènement d’un tel Etat n’est pas une éventualité acceptable.

Entre la position officielle et de principe d'un côté, et les faits de l'autre, la position de la Suède est-elle cohérente?

Contacté par Médias 24 ce mercredi 30 septembre, Gabriel Wermstedt, responsable de la communication au ministère suédois des affaires étrangères, confirme les propos de l'ambassade de son pays et rappelle cette position officielle suédoise. Il dit n'avoir aucune information concernant le planning de discussion ou d'adoption par le parlement suédois d'un projet de loi reconaissant la "rasd".

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

L’ambassade de Suède à Rabat a adressé à Médias 24 une “clarification“ au sujet de la position de la Suède, suite à notre article “La Suède, d’un pays amical à un pays hostile“.

En voici le texte intégral :

"En référence à votre récent article concernant la Suède (http://www.medias24.com/NATION/158322-La-Suede-d-un-pays-amical-a-un-pays-hostile.html),  je vous envoie, ci-joint par le présent mail, les informations suivantes du Gouvernement suédois:

- Il est bon que l'Organisation des Nations Unies soit en train de faire des efforts renouvelés pour trouver une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable au conflit du Sahara occidental. Nous soutenons le travail de l'Envoyé personnel du Secrétaire Général de l'ONU pour le Sahara occidental, Mr. Christopher Ross.

- Le Conseil de sécurité des Nations Unies tiendra un débat sur le Sahara Occidental en novembre prochain.

- Le Gouvernement suédois procède actuellement à une analyse interne de la politique de la Suède sur le Sahara occidental, à la lumière de l'intérêt porté pour cette question au sein de la société suédoise.

- La Suède n'a pas reconnu le Sahara Occidental comme un Etat".

Signé

Wiktoria Dagerås Wittboldt

Conseiller, Chef de Mission Adjointe

Ambassade de Suède

 

NDLR: Pour notre part, nous retenons avec attention que la position officielle du gouvernement suédois, telle qu’elle est exprimée ci-dessus, respecte les termes de la mission onusienne et qui consiste à rechercher une “solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable“.

Il ne faudrait donc pas qu’une décision politique suédoise vienne préjuger du résultat du processus en cours. Il va sans dire que pour le Maroc, la reconnaissance ou l’avènement d’un tel Etat n’est pas une éventualité acceptable.

Entre la position officielle et de principe d'un côté, et les faits de l'autre, la position de la Suède est-elle cohérente?

Contacté par Médias 24 ce mercredi 30 septembre, Gabriel Wermstedt, responsable de la communication au ministère suédois des affaires étrangères, confirme les propos de l'ambassade de son pays et rappelle cette position officielle suédoise. Il dit n'avoir aucune information concernant le planning de discussion ou d'adoption par le parlement suédois d'un projet de loi reconaissant la "rasd".

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.