Petite bataille en coulisses sur l'organisation événementielle de la COP22 Les trois dirigeants d'ESL Publics Maroc, annonçant l'ouverture de leur filiale à Rabat.

“ESL Agence Publics accélère son développement à l’international, en ouvrant une agence à Rabat“. Derrière ce titre anodin du communiqué de presse adressé aux rédactions, il y a d’abord la perspective des marchés liés à la COP22, le sommet du climat qui aura lieu à Marrakech.

Le Groupe ESL Agence Publics, déjà présent à Paris, Bruxelles, Doha et Dubaï, a ouvert le 4 février, une filiale à Rabat. ESL n’est pas un inconnu du ministère marocain de l’Environnement. C’est lui qui a physiquement organisé la participation marocaine à la COP21 à Paris et c’est lui qui a obtenu les premiers marchés de la COP22.

Si l’organisation et la création des trois stands du Maroc au dernier sommet mondial sur l’écologie organisé en France est issue d’un marché de gré à gré entre ces deux parties, l’étude de préfiguration concernant la prochaine édition qui se déroulera à Marrakech en novembre 2016, résulte d’un appel d’offres, selon une source d’ESL.

Le spécialiste de l’intelligence économique, du lobbying de l’organisation de grands évènements avance également parmi ses faits d’armes, la mise en place en 2011 pour le groupe OCP du symposium “Symphos“ concernant l’innovation, la technologie, les tendances en matière de procédés de valorisation des phosphates. Et depuis 2009, il accompagne stratégiquement le forum MEDays de Tanger. Cette référence à la mise en place de Symphos est contestée par des agences marocaines qui insistent sur la nécessité de vérifier scrupuleusement les références de tous les soumissionnaires.

ESL Agence Publics Maroc est naturellement et officiellement candidat à l’appel d’offres, lancé par le ministère de l’Intérieur pour l’organisation de la COP22, dont l’échéance est le 10 mars.

Le directeur général d’ESL Agence Publics Maroc est en cours de recrutement et le capital n’est pas encore fixé. Le président actuel est celui du directoire d’ESL Network, Alexandre Medvedowsky. Le vice-président, Gérard Askinazi en fait également partie. Il faut également souligner qu’ ESL & Network a racheté Agence Publics en 2014. Bien que fusionnées, ces deux entreprises possèdent des sièges distincts à Paris.

Mais la vraie question qui se pose aujourd’hui ne concerne pas l’implantation de cette agence au Maroc.

La vraie question concerne les marchés de la COP22. Y aura-t-il ou pas préférence nationale? Dans les domaines de l’organisation, de la communication, de l’événementiel, de la conception, plusieurs experts marocains se voient bien travailler sur cet événement international et prestigieux, tout en se disant parfaitement capables de relever le challenge.

En matière d’événementiel, le seul Marocain qui peut répondre au cahier de charges de l’organisation (il faut avoir organisé un événement comparable) est Richard Attias, qui se portera candidat selon nos sources.

Il est légitime que des sociétés étrangères comme ELS se positionnent. Il est également légitime de s’interroger sur l'existence ou pas d’une préférence nationale.

Le choix du ministère de l’Intérieur pour lancer le premier gros appel d’offres de la COP22 peut indiquer que l’on veut mettre ces marchés et cette organisation à l’abri de tous les aléas, politiques ou autres.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Petite bataille en coulisses sur l'organisation événementielle de la COP22 Les trois dirigeants d'ESL Publics Maroc, annonçant l'ouverture de leur filiale à Rabat.

“ESL Agence Publics accélère son développement à l’international, en ouvrant une agence à Rabat“. Derrière ce titre anodin du communiqué de presse adressé aux rédactions, il y a d’abord la perspective des marchés liés à la COP22, le sommet du climat qui aura lieu à Marrakech.

Le Groupe ESL Agence Publics, déjà présent à Paris, Bruxelles, Doha et Dubaï, a ouvert le 4 février, une filiale à Rabat. ESL n’est pas un inconnu du ministère marocain de l’Environnement. C’est lui qui a physiquement organisé la participation marocaine à la COP21 à Paris et c’est lui qui a obtenu les premiers marchés de la COP22.

Si l’organisation et la création des trois stands du Maroc au dernier sommet mondial sur l’écologie organisé en France est issue d’un marché de gré à gré entre ces deux parties, l’étude de préfiguration concernant la prochaine édition qui se déroulera à Marrakech en novembre 2016, résulte d’un appel d’offres, selon une source d’ESL.

Le spécialiste de l’intelligence économique, du lobbying de l’organisation de grands évènements avance également parmi ses faits d’armes, la mise en place en 2011 pour le groupe OCP du symposium “Symphos“ concernant l’innovation, la technologie, les tendances en matière de procédés de valorisation des phosphates. Et depuis 2009, il accompagne stratégiquement le forum MEDays de Tanger. Cette référence à la mise en place de Symphos est contestée par des agences marocaines qui insistent sur la nécessité de vérifier scrupuleusement les références de tous les soumissionnaires.

ESL Agence Publics Maroc est naturellement et officiellement candidat à l’appel d’offres, lancé par le ministère de l’Intérieur pour l’organisation de la COP22, dont l’échéance est le 10 mars.

Le directeur général d’ESL Agence Publics Maroc est en cours de recrutement et le capital n’est pas encore fixé. Le président actuel est celui du directoire d’ESL Network, Alexandre Medvedowsky. Le vice-président, Gérard Askinazi en fait également partie. Il faut également souligner qu’ ESL & Network a racheté Agence Publics en 2014. Bien que fusionnées, ces deux entreprises possèdent des sièges distincts à Paris.

Mais la vraie question qui se pose aujourd’hui ne concerne pas l’implantation de cette agence au Maroc.

La vraie question concerne les marchés de la COP22. Y aura-t-il ou pas préférence nationale? Dans les domaines de l’organisation, de la communication, de l’événementiel, de la conception, plusieurs experts marocains se voient bien travailler sur cet événement international et prestigieux, tout en se disant parfaitement capables de relever le challenge.

En matière d’événementiel, le seul Marocain qui peut répondre au cahier de charges de l’organisation (il faut avoir organisé un événement comparable) est Richard Attias, qui se portera candidat selon nos sources.

Il est légitime que des sociétés étrangères comme ELS se positionnent. Il est également légitime de s’interroger sur l'existence ou pas d’une préférence nationale.

Le choix du ministère de l’Intérieur pour lancer le premier gros appel d’offres de la COP22 peut indiquer que l’on veut mettre ces marchés et cette organisation à l’abri de tous les aléas, politiques ou autres.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.