Tour du monde des Atmani. Mésaventures au Pérou

L’épopée des Atmani, racontée en exclusivité pour les lecteurs de Médias 24, se poursuit. Rien n’entame le moral de nos amis qui fêtent le 1er anniversaire de leur aventure, malgré de sombres nuages, au réel et au figuré, la semaine dernière au Pérou.

Dès Lundi, nous entamons la longue remontée depuis Arequipa vers Cusco, ce seront en tout 500 kilomètres de montagnes et d’altiplano. Nous passons par des cols et des paysages sublimes.

L’arrivée à Cusco se fait à travers une très belle vallée fertile. Nous sommes contents d’être à 3,200 mètres et nous nous réjouissons déjà d’avoir le privilège de visiter cette région, fief des Incas avec tous les trésors quelle recèle!!

Sur la route, quelques kilomètres avant l’arrivée sur Cusco, Mesk Ellil notre camion commence à avoir des ratés et la boîte à vitesse passe difficilement les rapports… Nous sommes un peu inquiets…

Un problème n’arrivant pas seul, les batteries chargent difficilement (ce que nous pensions) et le réfrigérateur montre des signes de «fatigue»…

Tant bien que mal, nous positivons et arrivons sur le seul camping de Cusco.

Nous laissons les problèmes de Mesk Ellil notre camion de côté car maintenant à l’arrêt et entamons la visite de la ville.

 

Une ville tout en charme! Avec ses belles toitures, ses places tout en couleurs et ses monuments grandioses.

La ville est cependant très très touristique, ambiance Marrakech multipliée par 10!!

Première surprise, tous les sites sont payants, les tarifs entre locaux et étrangers sont parfois de l’ordre du centuple!! La visite du Machu Picchu nous aurait coûté pas moins de 6.000 dirhams pour un aller-retour, entrée au site et une nuit sur «Aguas Calientes» !!!

Il faut savoir que le célèbre Machu Picchu est perché dans la cordillère entre la jungle et l’altiplano et donc les accès sont très difficiles…

Impossible pour notre budget!! les enfants sont déçus et nous dépités, nous ne pourrons pas visiter le Machu Picchu alors que nous sommes si près!!

Il a fallu en faire le deuil, tout comme beaucoup d’autres sites tellement les accès sont chers.

De plus, nous réalisons de plus en plus que la vie au Pérou est chère pour notre petit budget.

Décidément, depuis notre entrée dans ce beau pays, les surprises s’accumulent!!

Comble de tout, alors que nous décidions d’abréger notre séjour dans la région des Incas, voilà que Meïssa nous fait une angine blanche avec de très fortes fièvres et 2 jours plus tard, ce sera au tour de Mehdi de se plier en deux avec des douleurs d’estomac et des vomissements.

Donc cinq jours d’immobilisation au camping avec les frais que cela représente!

 

Le sixième jour, enfin nous décidons de lever l’ancre. Et voilà que Mesk Ellil refuse de démarrer, à force d’insister, c’est au tour de la batterie de rendre l’âme !!

Mais que nous arrive t-il ?

Nous avons de la chance, Eh oui… dans le camping, nous rencontrons un couple Britanico-hongrois qui voyagent en camion, John s’approche et propose son aide.

Trois jours  d’immobilisation supplémentaire s’ensuivent, la pompe à gasoil serait défectueuse, les branchements électriques reliant les batteries véhicule et «maison» avec le chargeur ne sont pas bien faits, et pour finir, l’électronique du moteur fait des siennes, mais personne ne peut y toucher car il faut le scanner de la maison mère !!!

 

 

 

John a été d’une générosité sans pareille, il a passé 3 jours de suite avec moi sous le capot et nous avons refait une bonne partie des branchements électriques de Mesk Ellil!!

 

Résumé de l’arrivée sur Cusco: les enfants malades, Mesk Ellil inquiétant, des frais supplémentaires et pour finir, incapacité de visiter l’une des essences même du pays tellement c’est hors de notre budget.

Au bout d’une semaine forcée sur Cusco, Mesk Ellil redémarre, nous décidons de faire une petite boucle dans la vallée sacrée en visitant les sites de Moray et Maras avant d’entamer notre descente sur Lima, la capitale.

Entre Urubamba et Ollantaytambo, à 15 kilomètres de l’arrivée… la boîte à vitesse de Mesk Ellil se bloque en second rapport et ne veut plus enclencher d’autres rapports !!

Allah Yekherej Al Omor Bekheir !!

 

 

 

 

On fait les 15 kilomètres qui nous séparent de Ollantaytambo à 20km/h et décidons de passer la nuit sur un énorme parking de bus. C’est le weekend, nous ne pouvons rien faire, sauf espérer et prier le bon Dieu que les choses s’arrangent…Si la boîte à vitesse casse, ce sera difficile d’envisager la suite sereinement.

Tout ceci coïncide avec l’anniversaire de notre première année depuis notre départ du Maroc !!En effet nous avions quitté Tanger la première semaine d’Août 2013.

Nous gardons donc le moral au beau fixe et allons célébrer avec Meissa, Mehdi et Maya ce bel anniversaire à nos yeux !

Il y a eu certes quelques nuages cette semaine, mais la coïncidence avec notre premier anniversaire nous donne confiance et espoir.

La semaine prochaine In Cha Allah, nous partagerons avec vous notre bilan d’une année de changement de vie !!

En attendant, bonne semaine, priez avec nous et un grand merci pour votre intérêt à Planet Khmissa.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
Tour du monde des Atmani. Mésaventures au Pérou

L’épopée des Atmani, racontée en exclusivité pour les lecteurs de Médias 24, se poursuit. Rien n’entame le moral de nos amis qui fêtent le 1er anniversaire de leur aventure, malgré de sombres nuages, au réel et au figuré, la semaine dernière au Pérou.

Dès Lundi, nous entamons la longue remontée depuis Arequipa vers Cusco, ce seront en tout 500 kilomètres de montagnes et d’altiplano. Nous passons par des cols et des paysages sublimes.

L’arrivée à Cusco se fait à travers une très belle vallée fertile. Nous sommes contents d’être à 3,200 mètres et nous nous réjouissons déjà d’avoir le privilège de visiter cette région, fief des Incas avec tous les trésors quelle recèle!!

Sur la route, quelques kilomètres avant l’arrivée sur Cusco, Mesk Ellil notre camion commence à avoir des ratés et la boîte à vitesse passe difficilement les rapports… Nous sommes un peu inquiets…

Un problème n’arrivant pas seul, les batteries chargent difficilement (ce que nous pensions) et le réfrigérateur montre des signes de «fatigue»…

Tant bien que mal, nous positivons et arrivons sur le seul camping de Cusco.

Nous laissons les problèmes de Mesk Ellil notre camion de côté car maintenant à l’arrêt et entamons la visite de la ville.

 

Une ville tout en charme! Avec ses belles toitures, ses places tout en couleurs et ses monuments grandioses.

La ville est cependant très très touristique, ambiance Marrakech multipliée par 10!!

Première surprise, tous les sites sont payants, les tarifs entre locaux et étrangers sont parfois de l’ordre du centuple!! La visite du Machu Picchu nous aurait coûté pas moins de 6.000 dirhams pour un aller-retour, entrée au site et une nuit sur «Aguas Calientes» !!!

Il faut savoir que le célèbre Machu Picchu est perché dans la cordillère entre la jungle et l’altiplano et donc les accès sont très difficiles…

Impossible pour notre budget!! les enfants sont déçus et nous dépités, nous ne pourrons pas visiter le Machu Picchu alors que nous sommes si près!!

Il a fallu en faire le deuil, tout comme beaucoup d’autres sites tellement les accès sont chers.

De plus, nous réalisons de plus en plus que la vie au Pérou est chère pour notre petit budget.

Décidément, depuis notre entrée dans ce beau pays, les surprises s’accumulent!!

Comble de tout, alors que nous décidions d’abréger notre séjour dans la région des Incas, voilà que Meïssa nous fait une angine blanche avec de très fortes fièvres et 2 jours plus tard, ce sera au tour de Mehdi de se plier en deux avec des douleurs d’estomac et des vomissements.

Donc cinq jours d’immobilisation au camping avec les frais que cela représente!

 

Le sixième jour, enfin nous décidons de lever l’ancre. Et voilà que Mesk Ellil refuse de démarrer, à force d’insister, c’est au tour de la batterie de rendre l’âme !!

Mais que nous arrive t-il ?

Nous avons de la chance, Eh oui… dans le camping, nous rencontrons un couple Britanico-hongrois qui voyagent en camion, John s’approche et propose son aide.

Trois jours  d’immobilisation supplémentaire s’ensuivent, la pompe à gasoil serait défectueuse, les branchements électriques reliant les batteries véhicule et «maison» avec le chargeur ne sont pas bien faits, et pour finir, l’électronique du moteur fait des siennes, mais personne ne peut y toucher car il faut le scanner de la maison mère !!!

 

 

 

John a été d’une générosité sans pareille, il a passé 3 jours de suite avec moi sous le capot et nous avons refait une bonne partie des branchements électriques de Mesk Ellil!!

 

Résumé de l’arrivée sur Cusco: les enfants malades, Mesk Ellil inquiétant, des frais supplémentaires et pour finir, incapacité de visiter l’une des essences même du pays tellement c’est hors de notre budget.

Au bout d’une semaine forcée sur Cusco, Mesk Ellil redémarre, nous décidons de faire une petite boucle dans la vallée sacrée en visitant les sites de Moray et Maras avant d’entamer notre descente sur Lima, la capitale.

Entre Urubamba et Ollantaytambo, à 15 kilomètres de l’arrivée… la boîte à vitesse de Mesk Ellil se bloque en second rapport et ne veut plus enclencher d’autres rapports !!

Allah Yekherej Al Omor Bekheir !!

 

 

 

 

On fait les 15 kilomètres qui nous séparent de Ollantaytambo à 20km/h et décidons de passer la nuit sur un énorme parking de bus. C’est le weekend, nous ne pouvons rien faire, sauf espérer et prier le bon Dieu que les choses s’arrangent…Si la boîte à vitesse casse, ce sera difficile d’envisager la suite sereinement.

Tout ceci coïncide avec l’anniversaire de notre première année depuis notre départ du Maroc !!En effet nous avions quitté Tanger la première semaine d’Août 2013.

Nous gardons donc le moral au beau fixe et allons célébrer avec Meissa, Mehdi et Maya ce bel anniversaire à nos yeux !

Il y a eu certes quelques nuages cette semaine, mais la coïncidence avec notre premier anniversaire nous donne confiance et espoir.

La semaine prochaine In Cha Allah, nous partagerons avec vous notre bilan d’une année de changement de vie !!

En attendant, bonne semaine, priez avec nous et un grand merci pour votre intérêt à Planet Khmissa.

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.