Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil 

Tout ce qu’il faut savoir sur l’Université euro-méditerranéenne de Fès  

Lundi 22 septembre 2014 à 17h21
Tout ce qu’il faut savoir sur l’Université euro-méditerranéenne de Fès
Les admissions aux premières formations de l'UEMF ont été ouvertes lundi 22 Septembre 2014 (Crédit photo: enseignementsup-recherche.gouv.fr).  

La nouvelle université privée de Fès est le fruit d’une collaboration entre plusieurs pays du pourtour méditerranéen. Les admissions sont ouvertes pour les deux premiers masters en génie environnemental et en énergies renouvelables.

Nous y sommes. Le coup d’envoi pour le lancement des premières formation de l’UEMF a été donné ce lundi par Lahcen Daoudi, ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, en présence de Geneviève Fioraso, secrétaire d'Etat en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France, José Ignacio Wert, ministre de l’Education nationale d’Espagne, Ferrera Gomez, secrétaire d'Etat Portugais à l'enseignement supérieur, Taoufik Jelassi, ministre de l’Enseignement supérieur de Tunisie, ainsi qu’un représentant du gouvernement italien et des représentants de l’UpM.  

Une université avant tout régionale

Labélisée par l’UpM en juin 2012, l’UEMF est un campus régional unique en son genre, où les cours portent sur des thématiques d’intérêt pour l’espace euro-méditerranéen. Les enseignants-chercheurs viendront eux-mêmes de divers horizons, qu'il s'agisse du Maroc de la France ou du consortium d'universités partenaires, parmi lesquelles des établissements espagnols portugais et italiens.

Le campus s’étalera sur une superficie de 20 hectares, non loin du centre-ville de Fès, sur la route de Meknès, sortie Moulay Yaacoub. Il comptera des bâtiments de recherche et d’enseignement, des logements étudiants et de la restauration. Sa première tranche sera prête en 2016.

En attendant le lancement prochain des travaux de construction, l’Université a provisoirement élu domicile dans le parc d’activité industriel de Fès-Shore. Des plateaux techniques et administratifs d’une surface de 1.200 m2 ont été loués et aménagés.

Pour l’heure, l’UEMF propose 2 masters, le premier en génie environnementale et le second en énergies renouvelables, tous deux accrédités par le ministère de l’Enseignement supérieur marocain. Les inscriptions sont ouvertes depuis lundi 22 septembre.

« C’est une université régionale, c'est-à-dire qu’elle inclut les Etats membres de l’UpM aussi bien dans sa gouvernance, qu’au niveau de son exécutif et de ses professeurs et chercheurs », déclare à Médias 24 Mostapha Bousmina, président de l’UEMF.

« Nous avons des compétentes et des expertises issues de l’Europe et de l’Afrique du Nord. Ce n’est donc pas une université maroco-marocaine, car elle possède un caractère régional. L'UEMF va accueillir des étudiants de la région Mena, de l’Europe et de l’Afrique subsaharienne », ajoute celui qui s’est vu confier la présidence de l’UEMF en 2011 par le Roi Mohammed VI.  

 « L'UEMF vise l’excellence »

« L'UEMF vise l’excellence, à la fois au niveau de l’éducation, de la formation, de la recherche et développement, et de l’innovation. Elle donne aux lauréats non seulement l’excellence en termes de formation et recherche, mais aussi le profil UEMF », nous confie M. Bousmina. Ce profil est basé sur plusieurs piliers :

-la maîtrise d’au moins deux langues étrangères en plus de la langue maternelle ;

-des cours transversaux qui portent sur l’histoire, la civilisation et le patrimoine méditerranéen ;

-des cours d’entreprenariat dispensés par des chercheurs mais aussi par des experts du monde socioéconomique pour inculquer aux étudiants l’esprit d’entreprenariat ;

-une immersion dans un environnement totalement numérique ;

-une mobilité régionale dans la mesure où les étudiants vont passer entre 12 et 18 mois dans les universités et écoles d’ingénieur partenaires et auront un double diplôme.

Des thématiques d’intérêt pour l’espace euro-méditerranéen

L’université va offrir des programmes de formation à hauteur de :

-70% en ingénierie (génie mécanique, génie électrique, génie des systèmes, architecture et urbanisme),

-et 30% en sciences humaines et sociales portant sur des thématiques d’intérêt pour l’espace euro-méditerranéen (sciences politique et juridiques euro-méditerranéennes, relations internationales, droit comparé, management et sciences économiques et un MBA).

Par ailleurs, l’Institut national des sciences appliquées (INSA), établissement public français de recherche et d'enseignement supérieur, va intégrer l’UEMF. « Nous avons un accord avec les 6 écoles d’ingénieurs de l’INSA avec l’aide d’un consortium d’universités du Maroc, d’Espagne, d’Italie et du Portugal pour lancer l’INSA Euro-Méditerranéeà l’intérieur de l’université », nous confie M. Bousmina, qui précise que l’université qu’il préside devrait atteindre au bout de 10 ans environ 6.000 à 7.000 étudiants.

Cette formation débouchera sur un double diplôme d’ingénieur reconnu par le Maroc et ces 3 autres pays dans des secteurs comme l’aéronautique, l’énergie, la mécanique mais aussi l’automobile. C’est à la rentrée 2015 que lancer l’INSA Euro-Méditerranée accueillera ses 200 premiers étudiants provenant de l’ensemble des pays du pourtour méditerranéen.

A noter que les cours au sein de l’UEMF seront dispensées  (par ordre d’importance) en anglais, français, arabe et espagnol.

Une université payante, mais à but non lucratif

L’UEMF a été créée sous forme de fondation à but non lucratif et reconnue d’utilité publique. « Nous ne faisons pas de commerce avec l’enseignement », souligne M. Bousmina. « Elle est reconnue par l’Etat marocain via un arrêté ministériel et elle est placée sous la haute présidence d’honneur du Roi », ajoute-t-il.

Cela dit, les frais d’inscription sont limités à 5.000 DH, tandis que les frais de scolarité sont fixés à 65.000 DH et n'incluent ni les frais d'hébergement, ni ceux de la restauration.

L’UEMF offre de nombreuses bourses aux étudiants des trois cycles de la formation universitaire et aux chercheurs post-doctorants, essentiellement pour les étudiants issus de milieux à revenus modestes. Au total, 20% des étudiants recevront une bourse.

Mostapha Bousmina, de la Nasa à l’UEMF

Brillant universitaire, ancien professeur et directeur de recherche à l’Université Laval, Québec-Canada, ancien directeur général et co-fondateur de MAScIR (Moroccan Advanced Science, Innovation and Research), conseiller officiel de la Nasa, membre du Canada Team for Aerospace, conférencier… Mostapha Bousmina a un parcours impressionnant et a reçu de nombreux prix internationaux : le Prix Louis Pasteur en 1993, le Prix international Morand-Lambla Award du meilleur chercheur à l’échelle internationale sur la rhéologie et la mise en œuvre des polymères en 2000 et le prix du meilleur chercheur au Canada lors du Canada-top-20 explorer Award en 2002.

En novembre 2013, il a été élu à la présidence du Réseau des académies africaines des sciences.

En juin 2014, il a été élu membre de la prestigieuse Académie mondiale de l’art et de la science (World Academy of Art & Science, WAAS), fondée par Albert Einstein et comptant parmi ses membres plusieurs prix Nobel. 

En 2008, il répond à l’appel du pays et devient Chancelier de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques. En 2011, le Roi lui confie la présidence de l’UEMF.

Le Roi est président d’honneur de l’UEMF

L’UEMF émane d’une initiative du Roi, lequel avait envoyé en 2008 une lettre à la coprésidence de l'Union pour la Méditerranée (UpM), nous confie M. Bousmina. « Les 43 chefs des Etats membres de l’UpM ont accueilli avec beaucoup de joie la proposition du Maroc, tout comme les ministres de l’Enseignement supérieur des Etats membres de l’UpM qui ont tous accueilli favorablement la proposition de créer une université à caractère régional. L'UEMF a été créée fin 2012 sous forme de fondation. Au Maroc, l’UEMF est d’ailleurs la seule université placée sous la présidence d’honneur du Roi.

Deuxième université à bénéficier du label UpM

La 1ère université euro-méditerranéenne a ouvert ses portes en 2008 en Slovénie. Celle de Fès est donc la deuxième université dans le pourtour méditerranéen à avoir bénéficié du label UpM. Toutefois, le modèle diffère entre les deux structures puisque  l’université de Slovénie est une université virtuelle, alors que celle de Fès est intramuros, avec notamment un campus qui accueillera des étudiants issus de plusieurs pays.

L’UEMF offrira des services de recherche aux entreprises

Pour ce qui est du volet dédié à la recherche, l’UEMF offrira aussi des services de recherche et de développement et des services d’analyse aux entreprises publiques et privées. « Les recherches qui sont menées au sein de l’université sont tournées vers les besoins, les intérêts et les défis du Maroc et de la région euro-méditerranéenne », explique M. Bousmina.

L’architecture confiée à un cabinet international

Suite à un concours international, l’architecture a été confiée au Cabinet 3A, composé d’architectes marocains et étrangers. Le concours a été organisé en concertation avec l’Ordre des architectes du Maroc et en collaboration avec l’UpM. Les membres du jury étaient issus de plusieurs corps étatiques. Dans un souci de transparence, M. Bousmina avait décidé de ne faire partie d’aucun comité.

Une université déjà active

L’UEMF était active bien avant son lancement. En mai dernier, l’UEMF et l'Institut des migrations internationales de l'Université d'Oxford (IMI) ont réuni des chercheurs représentant dix pays européens et américains dans une conférence autour de la thématique : «Migrations marocaines : transformations, transitions et perspectives futures».

A noter que le Conseil d’administration compte parmi ses membres Lahcen Daoudi, Mohamed Boussaïd, Salaheddine Mezouar, André Azoulay, Mohammed Dardoudi, Hamid Chabat, Taïeb Chkili, Othman Benjelloun, Miloud Chaâbi, Meriem Bensalah Chaqroun, Ahmed Jamaï, Kettani Saad, Ahmed Boukouss, Wail Benjelloun et Abdelhak Azzouzi.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close