Inondations. Journée difficile dans plusieurs régions du Maroc

EN DIRECT. Dans cet espace, vous trouverez un suivi en live de l’actualité relative aux inondations. La journée de ce vendredi est critique, avec une grosse montée des eaux dans plusieurs régions, de Guelmim jusqu’à Marrakech, en passant par Agadir, Essaouira, Safi et d’autres…

19H41. Cinq routes provinciales et régionales sont fermées actuellement à la circulation dans la province de Tata à cause des précipitations qui s'abattent sur la région, a-t-on appris, vendredi, auprès du comité provincial de vigilance.

Le comité provincial de vigilance a pris plusieurs mesures préventives, à travers la mise en place de 23 postes fixes de contrôle au niveau des tronçons dangereux, composés de la Gendarmerie royale, de la Sûreté nationale, des Forces auxiliaires et des autorités locales en vue de fluidifier le trafic routier et de préserver la sécurité des citoyens, a précisé la même source.
 

19H34. Evacuations d'habitants et routes coupées dans le Haouz.

Les équipes d'intervention mises sur pied au niveau de la province du Haouz ont procédé, vendredi, à l'évacuation des habitants de certaines zones menacées par les inondations et les crues suite aux fortes précipitations qui sévissent depuis jeudi et qui ont occasionné l'interruption de la circulation sur plusieurs routes, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Les équipes d'intervention supervisées par le poste de commandement de la province ont évacué une centaine d'habitants du douar Amria (commune Ait Faska), indique-t-on de même source, précisant que les personnes évacuées ont été hébergées au Centre de l'artisanat d'Ait Ourir qui a été équipé en draps et fourni en denrées alimentaires de base.

Les habitants d'une vingtaine de maisons au Douar Tizfrit (commune Sidi Bahaj) ont été également évacués par les équipes d'intervention à cause de la menace des violentes crues.

Les crues concernent notamment les oueds Zat, Ourika, Issil et Gighaya.

Des éléments de la gendarmerie royale et des forces auxiliaires ont dressé des barrières pour fermer la circulation sur les routes envahies par les crues afin de prévenir d'éventuels drames.

Les crues et les éboulements de terrain ont occasionné l'interruption de la circulation sur la route nationale 9 et sur plusieurs routes régionales et provinciales. Les équipes d'intervention sont à pied d'œuvre pour rétablir la circulation sur les routes, assure-t-on de même source.
 

19H25. Après 24 heures d'intempéries jamais connues auparavant à une échelle aussi large, qui ont frappé des régions dont l'infrastructure n'était pas préparée, aucun bilan n'est rendu public, ni point de la situation.  Le Maroc fait face et fera face jusqu'à samedi soir, à une situation très difficile.

Médias 24 a constaté qu'à tous les échelons, autorités locales, élus, protection civile, gendarmerie, police, santé, étaient réellement sur le terrain dans les différentes régions, autant que leurs moyens leur permettaient d'agir. Différents témoignages font état de quelques victimes des eaux, sans que l'on sache s'il s'agit de morts ou de blessés, et sans que l'on puisse les confirmer de source officielle.

La population a en général continué à faire preuve de la même inconscience dans son comportement à proximité des eaux en furie, comme le montrent plusieurs vidéos ci dessous.

Des sources généralement bien informées prévoient un communiqué ce vendredi soir ainsi qu'une décision volontariste consistant soit à décréter l'état de catstrophe naturelle, soit à faire appel à l'armée pour rompre l'isolement de nombreuses zones isolées.

Les mêmes sourcs indiquent que la ville de Guelmim est presqu'entièrement isolée. Mais cette information non plus n'était pas vérifiable de source autorisée, les différents responsables, à tous les échelons, étant sur le terrain.

 

19H23. Début de crue de l'oued Ait Baha, près de Biougra, province d'Agadir.

 

19H16. Opérations de sauvetage dans la région de Guelmim.

 

 

18H58. Effondrement d'un pont, région d'Agadir.

 

18H30. Malgré les avertissements et les interdictions des autorités, la circulation des véhicules et des piétons se poursuit, sans prendre garde au danger. Ici, un motocycliste est happé par les eaux de l'oued Souss et entraîné dans le courant. On ne sait pas s'il a pu être sauvé.

 

18h25. A Guelmim, l'eau des crues rentre dans les maisons sous le regard vigilant mais impuissant de la Protection civile.

 

18H02. Sous les eaux, des quartiers des villes de Tiznit...

...et de Sidi Ifni.

 

 

17H57. Le Roi Mohammed VI a donné ses instructions au ministre de l'Intérieur pour se déplacer à la tête d'une délégation dans les régions de Guelmim Es-Semara et Souss-Massa-Draâ, indique vendredi un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Cette délégation est chargée de suivre de près la situation qui prévaut dans ces régions touchées par les inondations et coordonner les dispositions nécessaires pour assurer la protection des populations et de leurs biens, ajoute la même source.

 

17H45.  La situation à Agadir et Aït Melloul.

 

7H34. Voici les hauteurs de pluies relevées en millimètres par la Direction de la météorologie nationale de 12H00 jeudi 27 novembre à 12H00 vendredi 28 novembre 2014:

- Chefchaouen : 126 mm.

- Fès: 8 mm.

- Larache: 46 mm.

- Tétouan: 13 mm.

-ger: 31 mm.

- Ifrane : 48 mm.

- Kénitra: 55 mm.

- Beni Mellal: 58 mm.

- Kasba Tadla: 66 mm.

- Midelt et Meknès: 5 mm.

- Errachidia : 4 mm.

- Taza: 19 mm.

- Tiznit : 17 mm.

- Guelmim: 2 mm.

- Marrakech: 47 mm.

- Essaouira: 78 mm.

- Rabat : 33 mm.

- Nouaceur: 34 mm.

- Bouarfa: 14 mm.

-Settat 69 mm.

- El Jadida: 61 mm.

-Khouribga: 51 mm.

- Agadir: 188 mm.

- Sidi Ifni: 27 mm.

- Sidi Slimane: 24 mm.

-Ouerzazate: 22 mm.

-Taroudant et Safi: 170 mm.

- Mohammedia et Casa-Anfa: 30 mm.

- Tan Tan: 6 mm.

- Oujda et Laâyoune: moins d'un millimètre.

16H40. Selon «La Chaîne Météo», diffusée sur Canalsat, les intempéries exceptionnelles qui touchent en ce moment les côtes marocaines et l'Atlas marocain sont en passe d’être historiques. Selon la même source, «l'épisode actuellement en cours sera encore plus long, et très probablement encore plus violent, que celui de la semaine dernière», qui avait causé la mort de 38 personnes.

 

16H32. Rues submergées par les eaux à Tiznit.

 

 

16H25. Un pont sur l'Oued Souss (Agadir) se lézarde. Il est fermé par mesure de précaution.

 

16H18. Nouvelles images des intempéries à Tafraout et de la montée des eaux de l'oued Assif.

 

 

16H14. Chassés par la montée des eaux, de nombreux reptiles se replient vers les plaines et les bords de mer. Ici, un cobra sur la plage d'Agadir, aujourd'hui.

 

 

16H08. Dans la région de Tensift, «la situation est maîtrisée», déclare à Médias 24 Abdelmajid Naimi, directeur de l’Agence du bassin hydraulique du Tensift. «Il y a effectivement des crues dans la région, mais il n’y a eu aucun mort», ajoute-t-il. Les intempéries ont même eu un impact positif sur les ressources en eau: «La situation des barrages qui était critique s’est beaucoup améliorée».

Les barrages sont pleins. Le taux de remplissage du barrage Hassan 1er est passé de 24% à 35%, celui de Yacoub Mansour est passé de  19% à 58%. Le barrage de Lalla Takerkoust est passé de 8% à 85% et celui de Zrar (région d’Essaouira) de 5 à 50%. Le débit est de 440 mètres cube par seconde à l’Oued Zraz, 1.200 mètres cube par seconde à l’Oued Tensift.

 

15H35. Débordement de Oued Tamraght (Nord d'Agadir)

15H29. Scènes de sauvetage par hélicoptère.

 

15H24. Dans la région de Taroudant, le barrage Aoulouz commence à déborder, apprend Médias 24 de source informée.

15H21. Contactée par Médias 24, la météo nationale nous fournit ce rapide aperçu: "La mer est très agitée. Sur la côte atlantique entre Essaouira et Guelmim, les vagues ont atteint une hauteur de 6 mètres. A Guelmim, la terre est saturée d'eau. Bien qu’il n’y ait pas eu beaucoup de pluies, des crues issues des rivières de l’Anti-Atlas se sont formées. L’alerte est maintenue jusqu’à demain samedi. Dimanche et lundi, les pluies persisteront mais elles seront normales. Mardi, elles s'arrêteront".

 

15H18. Effondrement du Pont de Tamraght (Agadir)

 

15H16. La route expresse Taroudant-Agadir est coupée.

 

15H09.  A Tafraout, à la mi journée:

 

 

L'Oued Drâa, ici filmé dans la région de Ouarzazate.

 

 

105 mm de pluies à Agadir ce matin, 124 mm à Chaouen : les intempéries, pluies violentes et vents forts, ont provoqué un début de paralysie dans plusieurs régions. Dans le Haouz et le Souss Massa Draa, les écoles sont fermées aujourd’hui. La circulation est rendue difficile dans de nombreux centres urbains, voire impossible.

Dans la région du Souss Massa, des sources officielles nous ont confirmé la montée des eaux dans tous les oueds, sans dégâts humains ni matériels à la mi journée.

La route nationale n°8 reliant lmintanout à Agadir a été coupée. Le trafic est basculé gratuitement sur l'autoroute, a annoncé la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM).

Quatre routes sont également fermées actuellement à Guelmim notamment la route nationale n°1 reliant Bouyzakarne et Tiznit au niveau de Oued Imaouen, la route nationale n°12 reliant Guelmim et Sidi Ifni, le tronçon de la route régionale n°102 reliant Bouyzakarne et Timoulay et d'un autre tronçon de la même route reliant la commune rurale de Timoulay et Taghjijt.

Les autorités appellent les citoyens à éviter ces axes routiers afin de préserver leur sécurité.

Ce vendredi matin à Ait Melloul

Un véhicule de police submerge par les eaux à Guelmim

 

Hay Mhamid à Marrakech

A Taghazout, au nord d’Agadir

A Imintanoute ce matin

 

Montée des eaux de l’Oued Souss à Inezgane

 

 A Aït Ourir, effondrement partiel du pont vers Taghazout

Et de nouvelles vidéos au sujet des inondations du week end dernier.

A Tinghir, un camion piégé avec deux personnes, finit par être sauvé

 

Pertes et désolation dans la région de Guelmim, un reportage bilan d’Al Jazeera.

Scène digne d’un film : un camion se renverse glisse et tombe dans les aux en furie. Le conducteur et le passager seront sauvés.

 

Les inondations du Maroc sur une chaine thailandaise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Inondations. Journée difficile dans plusieurs régions du Maroc

EN DIRECT. Dans cet espace, vous trouverez un suivi en live de l’actualité relative aux inondations. La journée de ce vendredi est critique, avec une grosse montée des eaux dans plusieurs régions, de Guelmim jusqu’à Marrakech, en passant par Agadir, Essaouira, Safi et d’autres…
 

19H41. Cinq routes provinciales et régionales sont fermées actuellement à la circulation dans la province de Tata à cause des précipitations qui s'abattent sur la région, a-t-on appris, vendredi, auprès du comité provincial de vigilance.

Le comité provincial de vigilance a pris plusieurs mesures préventives, à travers la mise en place de 23 postes fixes de contrôle au niveau des tronçons dangereux, composés de la Gendarmerie royale, de la Sûreté nationale, des Forces auxiliaires et des autorités locales en vue de fluidifier le trafic routier et de préserver la sécurité des citoyens, a précisé la même source.
 

19H34. Evacuations d'habitants et routes coupées dans le Haouz.

Les équipes d'intervention mises sur pied au niveau de la province du Haouz ont procédé, vendredi, à l'évacuation des habitants de certaines zones menacées par les inondations et les crues suite aux fortes précipitations qui sévissent depuis jeudi et qui ont occasionné l'interruption de la circulation sur plusieurs routes, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Les équipes d'intervention supervisées par le poste de commandement de la province ont évacué une centaine d'habitants du douar Amria (commune Ait Faska), indique-t-on de même source, précisant que les personnes évacuées ont été hébergées au Centre de l'artisanat d'Ait Ourir qui a été équipé en draps et fourni en denrées alimentaires de base.

Les habitants d'une vingtaine de maisons au Douar Tizfrit (commune Sidi Bahaj) ont été également évacués par les équipes d'intervention à cause de la menace des violentes crues.

Les crues concernent notamment les oueds Zat, Ourika, Issil et Gighaya.

Des éléments de la gendarmerie royale et des forces auxiliaires ont dressé des barrières pour fermer la circulation sur les routes envahies par les crues afin de prévenir d'éventuels drames.

Les crues et les éboulements de terrain ont occasionné l'interruption de la circulation sur la route nationale 9 et sur plusieurs routes régionales et provinciales. Les équipes d'intervention sont à pied d'œuvre pour rétablir la circulation sur les routes, assure-t-on de même source.
 

19H25. Après 24 heures d'intempéries jamais connues auparavant à une échelle aussi large, qui ont frappé des régions dont l'infrastructure n'était pas préparée, aucun bilan n'est rendu public, ni point de la situation.  Le Maroc fait face et fera face jusqu'à samedi soir, à une situation très difficile.

Médias 24 a constaté qu'à tous les échelons, autorités locales, élus, protection civile, gendarmerie, police, santé, étaient réellement sur le terrain dans les différentes régions, autant que leurs moyens leur permettaient d'agir. Différents témoignages font état de quelques victimes des eaux, sans que l'on sache s'il s'agit de morts ou de blessés, et sans que l'on puisse les confirmer de source officielle.

La population a en général continué à faire preuve de la même inconscience dans son comportement à proximité des eaux en furie, comme le montrent plusieurs vidéos ci dessous.

Des sources généralement bien informées prévoient un communiqué ce vendredi soir ainsi qu'une décision volontariste consistant soit à décréter l'état de catstrophe naturelle, soit à faire appel à l'armée pour rompre l'isolement de nombreuses zones isolées.

Les mêmes sourcs indiquent que la ville de Guelmim est presqu'entièrement isolée. Mais cette information non plus n'était pas vérifiable de source autorisée, les différents responsables, à tous les échelons, étant sur le terrain.

 

19H23. Début de crue de l'oued Ait Baha, près de Biougra, province d'Agadir.

 

19H16. Opérations de sauvetage dans la région de Guelmim.

 

 

18H58. Effondrement d'un pont, région d'Agadir.

 

18H30. Malgré les avertissements et les interdictions des autorités, la circulation des véhicules et des piétons se poursuit, sans prendre garde au danger. Ici, un motocycliste est happé par les eaux de l'oued Souss et entraîné dans le courant. On ne sait pas s'il a pu être sauvé.

 

18h25. A Guelmim, l'eau des crues rentre dans les maisons sous le regard vigilant mais impuissant de la Protection civile.

 

18H02. Sous les eaux, des quartiers des villes de Tiznit...

...et de Sidi Ifni.

 

 

17H57. Le Roi Mohammed VI a donné ses instructions au ministre de l'Intérieur pour se déplacer à la tête d'une délégation dans les régions de Guelmim Es-Semara et Souss-Massa-Draâ, indique vendredi un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Cette délégation est chargée de suivre de près la situation qui prévaut dans ces régions touchées par les inondations et coordonner les dispositions nécessaires pour assurer la protection des populations et de leurs biens, ajoute la même source.

 

17H45.  La situation à Agadir et Aït Melloul.

 

7H34. Voici les hauteurs de pluies relevées en millimètres par la Direction de la météorologie nationale de 12H00 jeudi 27 novembre à 12H00 vendredi 28 novembre 2014:

- Chefchaouen : 126 mm.

- Fès: 8 mm.

- Larache: 46 mm.

- Tétouan: 13 mm.

-ger: 31 mm.

- Ifrane : 48 mm.

- Kénitra: 55 mm.

- Beni Mellal: 58 mm.

- Kasba Tadla: 66 mm.

- Midelt et Meknès: 5 mm.

- Errachidia : 4 mm.

- Taza: 19 mm.

- Tiznit : 17 mm.

- Guelmim: 2 mm.

- Marrakech: 47 mm.

- Essaouira: 78 mm.

- Rabat : 33 mm.

- Nouaceur: 34 mm.

- Bouarfa: 14 mm.

-Settat 69 mm.

- El Jadida: 61 mm.

-Khouribga: 51 mm.

- Agadir: 188 mm.

- Sidi Ifni: 27 mm.

- Sidi Slimane: 24 mm.

-Ouerzazate: 22 mm.

-Taroudant et Safi: 170 mm.

- Mohammedia et Casa-Anfa: 30 mm.

- Tan Tan: 6 mm.

- Oujda et Laâyoune: moins d'un millimètre.

16H40. Selon «La Chaîne Météo», diffusée sur Canalsat, les intempéries exceptionnelles qui touchent en ce moment les côtes marocaines et l'Atlas marocain sont en passe d’être historiques. Selon la même source, «l'épisode actuellement en cours sera encore plus long, et très probablement encore plus violent, que celui de la semaine dernière», qui avait causé la mort de 38 personnes.

 

16H32. Rues submergées par les eaux à Tiznit.

 

 

16H25. Un pont sur l'Oued Souss (Agadir) se lézarde. Il est fermé par mesure de précaution.

 

16H18. Nouvelles images des intempéries à Tafraout et de la montée des eaux de l'oued Assif.

 

 

16H14. Chassés par la montée des eaux, de nombreux reptiles se replient vers les plaines et les bords de mer. Ici, un cobra sur la plage d'Agadir, aujourd'hui.

 

 

16H08. Dans la région de Tensift, «la situation est maîtrisée», déclare à Médias 24 Abdelmajid Naimi, directeur de l’Agence du bassin hydraulique du Tensift. «Il y a effectivement des crues dans la région, mais il n’y a eu aucun mort», ajoute-t-il. Les intempéries ont même eu un impact positif sur les ressources en eau: «La situation des barrages qui était critique s’est beaucoup améliorée».

Les barrages sont pleins. Le taux de remplissage du barrage Hassan 1er est passé de 24% à 35%, celui de Yacoub Mansour est passé de  19% à 58%. Le barrage de Lalla Takerkoust est passé de 8% à 85% et celui de Zrar (région d’Essaouira) de 5 à 50%. Le débit est de 440 mètres cube par seconde à l’Oued Zraz, 1.200 mètres cube par seconde à l’Oued Tensift.

 

15H35. Débordement de Oued Tamraght (Nord d'Agadir)

15H29. Scènes de sauvetage par hélicoptère.

 

15H24. Dans la région de Taroudant, le barrage Aoulouz commence à déborder, apprend Médias 24 de source informée.

15H21. Contactée par Médias 24, la météo nationale nous fournit ce rapide aperçu: "La mer est très agitée. Sur la côte atlantique entre Essaouira et Guelmim, les vagues ont atteint une hauteur de 6 mètres. A Guelmim, la terre est saturée d'eau. Bien qu’il n’y ait pas eu beaucoup de pluies, des crues issues des rivières de l’Anti-Atlas se sont formées. L’alerte est maintenue jusqu’à demain samedi. Dimanche et lundi, les pluies persisteront mais elles seront normales. Mardi, elles s'arrêteront".

 

15H18. Effondrement du Pont de Tamraght (Agadir)

 

15H16. La route expresse Taroudant-Agadir est coupée.

 

15H09.  A Tafraout, à la mi journée:

 

 

L'Oued Drâa, ici filmé dans la région de Ouarzazate.

 

 

105 mm de pluies à Agadir ce matin, 124 mm à Chaouen : les intempéries, pluies violentes et vents forts, ont provoqué un début de paralysie dans plusieurs régions. Dans le Haouz et le Souss Massa Draa, les écoles sont fermées aujourd’hui. La circulation est rendue difficile dans de nombreux centres urbains, voire impossible.

Dans la région du Souss Massa, des sources officielles nous ont confirmé la montée des eaux dans tous les oueds, sans dégâts humains ni matériels à la mi journée.

La route nationale n°8 reliant lmintanout à Agadir a été coupée. Le trafic est basculé gratuitement sur l'autoroute, a annoncé la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM).

Quatre routes sont également fermées actuellement à Guelmim notamment la route nationale n°1 reliant Bouyzakarne et Tiznit au niveau de Oued Imaouen, la route nationale n°12 reliant Guelmim et Sidi Ifni, le tronçon de la route régionale n°102 reliant Bouyzakarne et Timoulay et d'un autre tronçon de la même route reliant la commune rurale de Timoulay et Taghjijt.

Les autorités appellent les citoyens à éviter ces axes routiers afin de préserver leur sécurité.

Ce vendredi matin à Ait Melloul

Un véhicule de police submerge par les eaux à Guelmim

 

Hay Mhamid à Marrakech

A Taghazout, au nord d’Agadir

A Imintanoute ce matin

 

Montée des eaux de l’Oued Souss à Inezgane

 

 A Aït Ourir, effondrement partiel du pont vers Taghazout

Et de nouvelles vidéos au sujet des inondations du week end dernier.

A Tinghir, un camion piégé avec deux personnes, finit par être sauvé

 

Pertes et désolation dans la région de Guelmim, un reportage bilan d’Al Jazeera.

Scène digne d’un film : un camion se renverse glisse et tombe dans les aux en furie. Le conducteur et le passager seront sauvés.

 

Les inondations du Maroc sur une chaine thailandaise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.