Chaque fin d’année, les salariés marocains s’interrogent: le premier janvier est-il férié ou non férié? La réponse risque de ne pas vous plaire.

Pour les administrations publiques, le premier  janvier est effectivement un jour férié. Ce n’est pas le cas pour les entreprises privées. Ces denières ne sont pas obligés d’accorder le premier jour de l’an.

Le décret n° 2-04-426 du 29 décembre 2004 fixant la liste des jours de fêtes payés dans les entreprises industrielles et commerciales, les professions libérales et les exploitations agricoles et forestières, dans son article 1, reconnaît "les jours fériés sont au nombre de 12 au Maroc et d’une durée de 24 heures sauf pour les fêtes de Aïd El fitr et Aïd Al Adha (48 heures)". Le premier janvier est, roulement de tambours, … absent de la liste.

L’employeur peut donc imposer de manière tout à fait légale aux salariés de venir travailler le premier jour de l’année, sauf pour certains cas: "L’employeur peut légalement demander aux salariés de venir travailler le 1er janvier, sauf stipulation contraire dans une convention collective comme dans le secteur bancaire ou dans le règlement intérieur de l’entreprise", explique une source autorisée du ministère de l’Emploi et affaires sociales, jointe par Médias 24.

Sont reconnus jours fériés, chômés et rémunérés dans les entreprises, établissements, groupements et personnes, les journées du:

- 11 janvier: Commémoration de la présentation du manifeste de l'Indépendance,

- 1er mai: Fête du Travail,

- 30 juillet: Fête du Trône,

- 14 août: Journée Oued Ed-Dahab

- 20 août: Commémoration de la Révolution du Roi et du peuple

- 21 août: Fête de la Jeunesse

- 6 novembre: Fête de la Marche verte

- 18 novembre: Fête de l'Indépendance,

- 1er Moharram et :

- Aïd El Fitr, Aid El Adha,Aïd Al Maoulid Annabaoui (2 jours fériés chacun).

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Chaque fin d’année, les salariés marocains s’interrogent: le premier janvier est-il férié ou non férié? La réponse risque de ne pas vous plaire. 

Pour les administrations publiques, le premier  janvier est effectivement un jour férié. Ce n’est pas le cas pour les entreprises privées. Ces denières ne sont pas obligés d’accorder le premier jour de l’an.

Le décret n° 2-04-426 du 29 décembre 2004 fixant la liste des jours de fêtes payés dans les entreprises industrielles et commerciales, les professions libérales et les exploitations agricoles et forestières, dans son article 1, reconnaît "les jours fériés sont au nombre de 12 au Maroc et d’une durée de 24 heures sauf pour les fêtes de Aïd El fitr et Aïd Al Adha (48 heures)". Le premier janvier est, roulement de tambours, … absent de la liste.

L’employeur peut donc imposer de manière tout à fait légale aux salariés de venir travailler le premier jour de l’année, sauf pour certains cas: "L’employeur peut légalement demander aux salariés de venir travailler le 1er janvier, sauf stipulation contraire dans une convention collective comme dans le secteur bancaire ou dans le règlement intérieur de l’entreprise", explique une source autorisée du ministère de l’Emploi et affaires sociales, jointe par Médias 24.

Sont reconnus jours fériés, chômés et rémunérés dans les entreprises, établissements, groupements et personnes, les journées du:

- 11 janvier: Commémoration de la présentation du manifeste de l'Indépendance,

- 1er mai: Fête du Travail,

- 30 juillet: Fête du Trône,

- 14 août: Journée Oued Ed-Dahab

- 20 août: Commémoration de la Révolution du Roi et du peuple

- 21 août: Fête de la Jeunesse

- 6 novembre: Fête de la Marche verte

- 18 novembre: Fête de l'Indépendance,

- 1er Moharram et :

- Aïd El Fitr, Aid El Adha,Aïd Al Maoulid Annabaoui (2 jours fériés chacun).

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.