A quoi ressembleront les nouveaux bus que Casablanca compte acquérir

L’appel d’offres pour l’acquisition de bus pour la ville de Casablanca a été relancé. Cette fois c’est l’Etablissement de coopération intercommunale "Al Baida" qui s’en occupe. Voici les caractéristiques demandées. 

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/14-06-2019/Mdinas-bus1.jpg-oui
A quoi ressembleront les nouveaux bus que Casablanca compte acquérir

Le 14 juin 2019 à 15:30

Modifié le 14 juin 2019 à 18:21

L’ECI "Al Baida" a lancé le 10 juin un appel d’offres pour l’acquisition, la conception, la définition du design intérieur et extérieur, la fabrication, la livraison, les essais, la mise en service et les prestations afférentes (notamment la formation du personnel d’exploitation et de maintenance, la fourniture des outillages spécifiques de test et de maintenance, garantie, assurance…) de 700 bus, pour l’exploitation du réseau bus dans la métropole.

Dans le détail, 540 bus auront une longueur de 12 mètres, tandis que les 160 autres auront une longueur de 18 mètres.

Ce marché est composé de trois lots:

-Un premier lot pour l’acquisition de 270 bus standards ;

- Un deuxième lot pour l’acquisition de 270 bus standards ;

- et un troisième lot pour l’acquisition de 160 bus articulés (bus accordéon).

L’estimation des coûts de prestation, établie par l'ECI est de 550.800.000 DH pour chacun des premier et deuxième lots, et de 576.000.000 DH pour le troisième.

L’ouverture des plis est prévue le 23 juillet.

Une durée de vie de 18 ans

Dans son A.O., l'établissement Al Baida souhaite qu’une part aussi importante que possible des prestations soit produite au Maroc. Les concurrents sont donc tenus, sous peine de voir leurs offres écartées, d’y détailler la stratégie d’intégration locale qu’ils comptent mettre en œuvre afin d’atteindre un taux d’intégration minimum de 5%.

Les véhicules acquis dans le cadre de ce marché seront prévus pour effectuer un kilométrage annuel moyen de 65.000 km par véhicule, sur des parcours urbains, empruntant par endroits des voies étroites et ou équipées de ralentisseurs.

Ils sont également prévus pour être utilisés pendant une durée de 15 ans sur l’ensemble du réseau de transport de Casablanca, avant d’être renouvelés, mais devront être conçus pour pouvoir être utilisés pendant 18 ans.

Ces bus vont desservir 75 lignes de bus (desservies par l’actuel délégataire de service M’dina bus) pour plus de 900.000 personnes transportées chaque jour, soit plus de 14% des déplacements des Casablancais.

Par ailleurs, les dates d’achèvement, au plus tard, des prestations sont à 60 semaines pour chacun des lots. 

Des bus modernes

Plusieurs caractéristiques sont fixées par l'A.O. en question. Ainsi la société qui sera en charge du marché devra: 

- prévoir un agenouillement du véhicule, permettant de limiter la marche entre trottoir et plancher du véhicule, améliorant l’accessibilité des femmes enceintes ou encore des personnes avec poussette d’enfant. Cet agenouillement permettra également le déploiement et la mise en œuvre de la palette pour l’accessibilité des personnes en fauteuil roulant.

- le véhicule doit avoir une esthétique moderne, attractive et emblématique des valeurs et caractéristiques de la ville de Casablanca.

- être transparents: les surfaces utilisées doivent être le plus largement vitrées possible, afin d'apporter une perméabilité visuelle, un effet de légèreté, sans toutefois remettre en cause la sécurité des voyageurs;

- dissuader les vandales de tout acte de vandalisme (graffitis, lacération, démontage, casse…);

- être équipés de panneaux d’affichage, pour y insérer des affichettes destinées à la communication de l’exploitant (identifier les lieux par exemple);

- avoir un nombre de places assises de 4 passagers au m2;

- être équipés de boutons de demande d'arrêt à l'intérieur. Une zone réservée aux usagers de fauteuils roulants sera aussi équipée d’une commande d’appel particulière, facilement accessible;

- être équipés d'un système de vidéoprotection afin d’assurer la sécurité des voyageurs à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule (caméras HD couleur, couvrant l'ensemble de l'intérieur du véhicule, dont notamment chaque porte d'accès, un système d'enregistrement permettant un stockage des données pendants 3 jours, des supports d'enregistrement permettant l'enregistrement et leur sauvegarde sur support sur 3 jours par véhicule.... );

- être équipés de deux portes: porte montée avant et porte montée ou descente; 

Quelques rappels

Casa Transport a lancé en décembre 2018 et en mars 2019 deux appels d'offres pour l'acquisition de 700 bus pour la ville de Casablanca et ses environs.

Le premier, relatif à l'acquisition de 350 bus, s'est avéré infructueux. Le deuxième, également pour l'acquisition de 350 bus, dont 160 articulés, a été annulé. Les raisons de cette annulation n'ont jusqu'à présent pas encore été dévoilées par la SDL. 

Le service de transport collectif par autobus est assuré depuis 2004 principalement par M’dina Bus dans le cadre d’un contrat de gestion déléguée d’une durée de 15 ans sur le périmètre de la commune de Casablanca et sa périphérie. Ce contrat prendra fin en novembre 2019.

L'ECI a ainsi lancé un A.O. pour choisir un nouveau gestionnaire. Trois offres ont été soumises. Il s'agit d'Alsa, RATP Dév et Chennaoui Bus. Selon l'établissement Al Baida, l'approbation finale du dossier du futur exploitant du service de bus devra être prononcée courant octobre 2019.

Rappelons que l'appel d'offres relatif au choix d'un remplaçant à M'dina Bus a été lancé en 2018 par Casa Transport. Les résultats devaient être rendus publics vers la fin du mois de juillet dernier. 

Le marché a connu un report. La date de remise des offres, prévue initialement le vendredi 13 juillet 2018, a été reportée au mercredi 25 juillet 2018. Un avis a ensuite été publié par la SDL le 28 janvier 2019, déclarant que l'AO s'est avéré infructueux.

M'dina Bus a déposé des recours en justice contre Casa Transports et le Conseil de la ville de Casablanca. Elle a demandé l’arrêt d’exécution de l’appel d’offres en question et a obtenu gain de cause. Le tribunal a donc ordonné l’arrêt d’exécution du marché, en décembre dernier.

M'dina bus a également saisi la justice pour faire valoir le préjudice subi dans le cadre du contrat de gestion déléguée du réseau des autobus.

Cette procédure est actuellement toujours en cours. Tant que l’affaire n’est pas jugée ou réglée à l’amiable, la Ville et Casa Transports resteront bloquées dans toute démarche de recherche d'un nouvel exploitant pour novembre 2019. 

Le dossier est actuellement géré par l'ECI. 

A quoi ressembleront les nouveaux bus que Casablanca compte acquérir

Le 14 juin 2019 à16:50

Modifié le 14 juin 2019 à 18:21

L’appel d’offres pour l’acquisition de bus pour la ville de Casablanca a été relancé. Cette fois c’est l’Etablissement de coopération intercommunale "Al Baida" qui s’en occupe. Voici les caractéristiques demandées. 

L’ECI "Al Baida" a lancé le 10 juin un appel d’offres pour l’acquisition, la conception, la définition du design intérieur et extérieur, la fabrication, la livraison, les essais, la mise en service et les prestations afférentes (notamment la formation du personnel d’exploitation et de maintenance, la fourniture des outillages spécifiques de test et de maintenance, garantie, assurance…) de 700 bus, pour l’exploitation du réseau bus dans la métropole.

Dans le détail, 540 bus auront une longueur de 12 mètres, tandis que les 160 autres auront une longueur de 18 mètres.

Ce marché est composé de trois lots:

-Un premier lot pour l’acquisition de 270 bus standards ;

- Un deuxième lot pour l’acquisition de 270 bus standards ;

- et un troisième lot pour l’acquisition de 160 bus articulés (bus accordéon).

L’estimation des coûts de prestation, établie par l'ECI est de 550.800.000 DH pour chacun des premier et deuxième lots, et de 576.000.000 DH pour le troisième.

L’ouverture des plis est prévue le 23 juillet.

Une durée de vie de 18 ans

Dans son A.O., l'établissement Al Baida souhaite qu’une part aussi importante que possible des prestations soit produite au Maroc. Les concurrents sont donc tenus, sous peine de voir leurs offres écartées, d’y détailler la stratégie d’intégration locale qu’ils comptent mettre en œuvre afin d’atteindre un taux d’intégration minimum de 5%.

Les véhicules acquis dans le cadre de ce marché seront prévus pour effectuer un kilométrage annuel moyen de 65.000 km par véhicule, sur des parcours urbains, empruntant par endroits des voies étroites et ou équipées de ralentisseurs.

Ils sont également prévus pour être utilisés pendant une durée de 15 ans sur l’ensemble du réseau de transport de Casablanca, avant d’être renouvelés, mais devront être conçus pour pouvoir être utilisés pendant 18 ans.

Ces bus vont desservir 75 lignes de bus (desservies par l’actuel délégataire de service M’dina bus) pour plus de 900.000 personnes transportées chaque jour, soit plus de 14% des déplacements des Casablancais.

Par ailleurs, les dates d’achèvement, au plus tard, des prestations sont à 60 semaines pour chacun des lots. 

Des bus modernes

Plusieurs caractéristiques sont fixées par l'A.O. en question. Ainsi la société qui sera en charge du marché devra: 

- prévoir un agenouillement du véhicule, permettant de limiter la marche entre trottoir et plancher du véhicule, améliorant l’accessibilité des femmes enceintes ou encore des personnes avec poussette d’enfant. Cet agenouillement permettra également le déploiement et la mise en œuvre de la palette pour l’accessibilité des personnes en fauteuil roulant.

- le véhicule doit avoir une esthétique moderne, attractive et emblématique des valeurs et caractéristiques de la ville de Casablanca.

- être transparents: les surfaces utilisées doivent être le plus largement vitrées possible, afin d'apporter une perméabilité visuelle, un effet de légèreté, sans toutefois remettre en cause la sécurité des voyageurs;

- dissuader les vandales de tout acte de vandalisme (graffitis, lacération, démontage, casse…);

- être équipés de panneaux d’affichage, pour y insérer des affichettes destinées à la communication de l’exploitant (identifier les lieux par exemple);

- avoir un nombre de places assises de 4 passagers au m2;

- être équipés de boutons de demande d'arrêt à l'intérieur. Une zone réservée aux usagers de fauteuils roulants sera aussi équipée d’une commande d’appel particulière, facilement accessible;

- être équipés d'un système de vidéoprotection afin d’assurer la sécurité des voyageurs à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule (caméras HD couleur, couvrant l'ensemble de l'intérieur du véhicule, dont notamment chaque porte d'accès, un système d'enregistrement permettant un stockage des données pendants 3 jours, des supports d'enregistrement permettant l'enregistrement et leur sauvegarde sur support sur 3 jours par véhicule.... );

- être équipés de deux portes: porte montée avant et porte montée ou descente; 

Quelques rappels

Casa Transport a lancé en décembre 2018 et en mars 2019 deux appels d'offres pour l'acquisition de 700 bus pour la ville de Casablanca et ses environs.

Le premier, relatif à l'acquisition de 350 bus, s'est avéré infructueux. Le deuxième, également pour l'acquisition de 350 bus, dont 160 articulés, a été annulé. Les raisons de cette annulation n'ont jusqu'à présent pas encore été dévoilées par la SDL. 

Le service de transport collectif par autobus est assuré depuis 2004 principalement par M’dina Bus dans le cadre d’un contrat de gestion déléguée d’une durée de 15 ans sur le périmètre de la commune de Casablanca et sa périphérie. Ce contrat prendra fin en novembre 2019.

L'ECI a ainsi lancé un A.O. pour choisir un nouveau gestionnaire. Trois offres ont été soumises. Il s'agit d'Alsa, RATP Dév et Chennaoui Bus. Selon l'établissement Al Baida, l'approbation finale du dossier du futur exploitant du service de bus devra être prononcée courant octobre 2019.

Rappelons que l'appel d'offres relatif au choix d'un remplaçant à M'dina Bus a été lancé en 2018 par Casa Transport. Les résultats devaient être rendus publics vers la fin du mois de juillet dernier. 

Le marché a connu un report. La date de remise des offres, prévue initialement le vendredi 13 juillet 2018, a été reportée au mercredi 25 juillet 2018. Un avis a ensuite été publié par la SDL le 28 janvier 2019, déclarant que l'AO s'est avéré infructueux.

M'dina Bus a déposé des recours en justice contre Casa Transports et le Conseil de la ville de Casablanca. Elle a demandé l’arrêt d’exécution de l’appel d’offres en question et a obtenu gain de cause. Le tribunal a donc ordonné l’arrêt d’exécution du marché, en décembre dernier.

M'dina bus a également saisi la justice pour faire valoir le préjudice subi dans le cadre du contrat de gestion déléguée du réseau des autobus.

Cette procédure est actuellement toujours en cours. Tant que l’affaire n’est pas jugée ou réglée à l’amiable, la Ville et Casa Transports resteront bloquées dans toute démarche de recherche d'un nouvel exploitant pour novembre 2019. 

Le dossier est actuellement géré par l'ECI. 

A lire aussi


Communication financière

Indicateurs trimestriels au 30.06.2020 de la société Afric Industries

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.