L'accord de pêche Maroc-UE a été adopté ce mardi 12 février par le Parlement européen en session plénière, à une écrasante majorité. L'accord inclut les provinces du Sud.

L'accord de pêche Maroc-UE adopté par le Parlement européen

Le 12 février 2019 à 12:12

Modifié le 12 février 2019 à 12:36

Ce vote est la dernière étape de validation au niveau européen, avant l'adoption par le Parlement marocain et l’entrée en vigueur de cet accord qui fixe les conditions d’accès pour la flotte européenne et prévoit les exigences d’une pêche durable.

Sur les 653 députés présents à la plénière, 415 ont voté pour l'accord Maroc-UE, 189 contre et 49 se sont abstenus.

Ce vote intervient comme une "suite logique des développements positifs récents dans le partenariat stratégique bilatéral", notamment l’adoption de l’accord agricole qui étend les préférences tarifaires aux produits issus des provinces du sud du Royaume, se félicite le ministère marocain des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le nouvel accord de pêche entre le Maroc et l'UE a été signé le 14 janvier à Bruxelles.

Couvrant la zone de pêche s'étendant du parallèle 35 jusqu'au parallèle 22, à savoir du Cap Spartel dans le nord du Maroc jusqu'au Cap Blanc dans le sud du Royaume, cet accord précise, entre autres, les zones de pêche et les conditions d’accès pour la flotte européenne, avec une augmentation de la contrepartie financière qui passera d’une moyenne annuelle de 40 M€ à 52,2 M€ (+30%).

L’accord comprend également des dispositions visant à optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées. Il prévoit aussi des exigences techniques visant la préservation de la durabilité des ressources halieutiques et la protection de l’environnement marin.

L'accord de pêche Maroc-UE a été adopté ce mardi 12 février par le Parlement européen en session plénière, à une écrasante majorité. L'accord inclut les provinces du Sud.

Ce vote est la dernière étape de validation au niveau européen, avant l'adoption par le Parlement marocain et l’entrée en vigueur de cet accord qui fixe les conditions d’accès pour la flotte européenne et prévoit les exigences d’une pêche durable.

Sur les 653 députés présents à la plénière, 415 ont voté pour l'accord Maroc-UE, 189 contre et 49 se sont abstenus.

Ce vote intervient comme une "suite logique des développements positifs récents dans le partenariat stratégique bilatéral", notamment l’adoption de l’accord agricole qui étend les préférences tarifaires aux produits issus des provinces du sud du Royaume, se félicite le ministère marocain des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le nouvel accord de pêche entre le Maroc et l'UE a été signé le 14 janvier à Bruxelles.

Couvrant la zone de pêche s'étendant du parallèle 35 jusqu'au parallèle 22, à savoir du Cap Spartel dans le nord du Maroc jusqu'au Cap Blanc dans le sud du Royaume, cet accord précise, entre autres, les zones de pêche et les conditions d’accès pour la flotte européenne, avec une augmentation de la contrepartie financière qui passera d’une moyenne annuelle de 40 M€ à 52,2 M€ (+30%).

L’accord comprend également des dispositions visant à optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées. Il prévoit aussi des exigences techniques visant la préservation de la durabilité des ressources halieutiques et la protection de l’environnement marin.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.