Accouchements : en rupture depuis 2 mois, le Syntocinon sera bientôt disponible

Indispensable lors des accouchements, le Syntocinon est en rupture depuis deux mois. Les cliniques et hôpitaux tournaient avec le stock de sécurité. Laprophan, principal distributeur du produit, assure qu'une livraison de 300.000 boîtes sera effectuée d'ici lundi 28 octobre.

Accouchements : en rupture depuis 2 mois, le Syntocinon sera bientôt disponible

Le 24 octobre 2019 à 17:54

Modifié le 24 octobre 2019 à 21:47

Plus de peur que de mal chez les gynécologues obstétriciens ? Depuis plusieurs semaines, un médicament vital et nécessaire lors des opérations d'accouchement, le Syntocinon, est en pénurie sur le marché et en rupture de stock chez ses importateurs.

"Il est en pénurie depuis deux mois", témoigne une gynécologue de Casablanca à Médias24. Un autre praticien de Rabat nous assure carrément qu'il est en rupture réelle sur le marché depuis "trois semaines".

Contacté, le ministère de la Santé est resté injoignable. Mais le laboratoire Laprophan, principal importateur du médicament, nous a donné des éléments de réponse.

A quoi sert le Syntocinon

Le Syntocinon, produit importé qui a pour principe actif l'oxytocine, est un médicament fréquemment utilisé lors de l'accouchement afin de favoriser la dilatation du col de l'utérus et accélérer le travail dans les accouchements par voie basse. A défaut d'avoir ce médicament pour aider dans le processus, surtout lors de la stagnation du travail chez une patiente, le gynécologue préférera recourir à la césarienne pour éviter tout risque.

Il est également utilisé en cas d'hémorragie suite à un accouchement VB ou par césarienne.

Il y a trois principales indications pour Syntocinon

- Insuffisance des contractions utérines, en début ou en cours de travail.

- Chirurgie obstétricale (césarienne, interruption de grossesse…) pour l'obtention d’une bonne rétraction utérine.

- Atonie utérine consécutive à une hémorragie de la délivrance.

600.000 boîtes seront mises sur le marché en deux lots

Nous avons confirmé auprès de Laprophan que le produit est en rupture à l'importation depuis quelques mois. Seul le stock de sécurité était mis sur le marché. Les cliniques et hôpitaux géraient le stock disponible à leur niveau. 

Une source autorisée au sein du Laboratoire explique : "Il y a eu un point de rupture sur ce médicament. Mais ce qu'il faut savoir sur les médicaments fabriqués à l'étranger, c'est que le Maroc, comme d'autres pays, est dépendant d'une seule usine spécialisée. Cette usine fabrique pour toute la planète. Donc le moindre petit souci dans cette usine perturbe l'approvisionnement mondial", nous affirme-t-on à Laprophan. 

"C'est un médicament vital, donc nous nous sommes bagarrés pour avoir une quantité pour le marché marocain. Et je peux vous annoncer que nous recevons une grande livraison cette semaine. 300.000 boîtes sont en chemin vers les locaux de Laprophan. A l'heure où je vous parle, les camions doivent être à Tanger", nous assure notre interlocuteur. 

Cette quantité permettrait selon notre interlocuteur de couvrir les besoins du marché pour 4 à 5 mois.

Ce dernier tient à faire la distinction entre la rupture réelle sur le marché et l'indisponibilité de stock chez l'importateur. "Quand nous ramènerons les 300.000 boites, elles seront vendues aux grossistes, cliniques, hôpitaux... Le produit sera disponible sur le marché mais nous n'aurons plus de disponibilité chez nous", explique notre source. 

Cela dit, à part la livraison en cours des 300.000 boîtes, une autre livraison de 300.000 boites supplémentaires est attendue par Laprophan dans les 20 jours suivants. 

Accouchements : en rupture depuis 2 mois, le Syntocinon sera bientôt disponible

Le 24 octobre 2019 à18:16

Modifié le 24 octobre 2019 à 21:47

Indispensable lors des accouchements, le Syntocinon est en rupture depuis deux mois. Les cliniques et hôpitaux tournaient avec le stock de sécurité. Laprophan, principal distributeur du produit, assure qu'une livraison de 300.000 boîtes sera effectuée d'ici lundi 28 octobre.

Plus de peur que de mal chez les gynécologues obstétriciens ? Depuis plusieurs semaines, un médicament vital et nécessaire lors des opérations d'accouchement, le Syntocinon, est en pénurie sur le marché et en rupture de stock chez ses importateurs.

"Il est en pénurie depuis deux mois", témoigne une gynécologue de Casablanca à Médias24. Un autre praticien de Rabat nous assure carrément qu'il est en rupture réelle sur le marché depuis "trois semaines".

Contacté, le ministère de la Santé est resté injoignable. Mais le laboratoire Laprophan, principal importateur du médicament, nous a donné des éléments de réponse.

A quoi sert le Syntocinon

Le Syntocinon, produit importé qui a pour principe actif l'oxytocine, est un médicament fréquemment utilisé lors de l'accouchement afin de favoriser la dilatation du col de l'utérus et accélérer le travail dans les accouchements par voie basse. A défaut d'avoir ce médicament pour aider dans le processus, surtout lors de la stagnation du travail chez une patiente, le gynécologue préférera recourir à la césarienne pour éviter tout risque.

Il est également utilisé en cas d'hémorragie suite à un accouchement VB ou par césarienne.

Il y a trois principales indications pour Syntocinon

- Insuffisance des contractions utérines, en début ou en cours de travail.

- Chirurgie obstétricale (césarienne, interruption de grossesse…) pour l'obtention d’une bonne rétraction utérine.

- Atonie utérine consécutive à une hémorragie de la délivrance.

600.000 boîtes seront mises sur le marché en deux lots

Nous avons confirmé auprès de Laprophan que le produit est en rupture à l'importation depuis quelques mois. Seul le stock de sécurité était mis sur le marché. Les cliniques et hôpitaux géraient le stock disponible à leur niveau. 

Une source autorisée au sein du Laboratoire explique : "Il y a eu un point de rupture sur ce médicament. Mais ce qu'il faut savoir sur les médicaments fabriqués à l'étranger, c'est que le Maroc, comme d'autres pays, est dépendant d'une seule usine spécialisée. Cette usine fabrique pour toute la planète. Donc le moindre petit souci dans cette usine perturbe l'approvisionnement mondial", nous affirme-t-on à Laprophan. 

"C'est un médicament vital, donc nous nous sommes bagarrés pour avoir une quantité pour le marché marocain. Et je peux vous annoncer que nous recevons une grande livraison cette semaine. 300.000 boîtes sont en chemin vers les locaux de Laprophan. A l'heure où je vous parle, les camions doivent être à Tanger", nous assure notre interlocuteur. 

Cette quantité permettrait selon notre interlocuteur de couvrir les besoins du marché pour 4 à 5 mois.

Ce dernier tient à faire la distinction entre la rupture réelle sur le marché et l'indisponibilité de stock chez l'importateur. "Quand nous ramènerons les 300.000 boites, elles seront vendues aux grossistes, cliniques, hôpitaux... Le produit sera disponible sur le marché mais nous n'aurons plus de disponibilité chez nous", explique notre source. 

Cela dit, à part la livraison en cours des 300.000 boîtes, une autre livraison de 300.000 boites supplémentaires est attendue par Laprophan dans les 20 jours suivants. 

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.