Adoption finale de la loi-cadre sur l'Education

C'est fait. Le projet de loi-cadre 51.17 relatif au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique a été adopté ce vendredi 2 août à la Chambre des conseillers. Cette adoption est définitive.

Adoption finale de la loi-cadre sur l'Education

Le 02 août 2019 à 19:51

Modifié le 02 août 2019 à 20:59

Au vote final du projet dans sa globalité, il y a eu 42 voix pour, 3 voix contre et 9 abstentions. Adopté sans amendements à la deuxième chambre, le texte n'aura pas besoin d'une seconde lecture à la Chambre des représentants.

Ce projet avait été entériné à la majorité par la Chambre des représentants lors d'une séance plénière tenue le 22 juillet, puis en commission à la deuxième Chambre jeudi 1er août.

Le vote final survient après de multiples reports en raison de l’absence d’un compromis sur la question de la langue.

En commission, le texte a été adopté à une forte majorité, sans amendements. Seuls les conseillers CDT ont voté contre. L'Istiqlal et le PJD ont voté en faveur du texte dans sa globalité.

Le projet de loi apporte différents progrès, notamment dans l'alternance linguistique et l'enseignement des matières scientifiques et techniques en langues étrangères. Un autre progrès a été apporté par les députés à la Chambre des représentants: il s'agit de la suppression de toute velléité de faire payer les parents. L'école publique reste donc entièrement gratuite.

A partir de la prochaine rentrée, le ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle entamera l'élaboration d'un plan exécutif intégré, comprenant 6 lois d'application, 79 décrets et 80 décisions ministérielles pour activer les dispositions de cette loi-cadre.

Lire aussi: Un événement: La loi-cadre de l'enseignement adoptée en commission parlementaire

                  Loi-cadre sur l'enseignement: un débat chaud attendu au Parlement

Adoption finale de la loi-cadre sur l'Education

Le 02 août 2019 à20:00

Modifié le 02 août 2019 à 20:59

C'est fait. Le projet de loi-cadre 51.17 relatif au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique a été adopté ce vendredi 2 août à la Chambre des conseillers. Cette adoption est définitive.

Au vote final du projet dans sa globalité, il y a eu 42 voix pour, 3 voix contre et 9 abstentions. Adopté sans amendements à la deuxième chambre, le texte n'aura pas besoin d'une seconde lecture à la Chambre des représentants.

Ce projet avait été entériné à la majorité par la Chambre des représentants lors d'une séance plénière tenue le 22 juillet, puis en commission à la deuxième Chambre jeudi 1er août.

Le vote final survient après de multiples reports en raison de l’absence d’un compromis sur la question de la langue.

En commission, le texte a été adopté à une forte majorité, sans amendements. Seuls les conseillers CDT ont voté contre. L'Istiqlal et le PJD ont voté en faveur du texte dans sa globalité.

Le projet de loi apporte différents progrès, notamment dans l'alternance linguistique et l'enseignement des matières scientifiques et techniques en langues étrangères. Un autre progrès a été apporté par les députés à la Chambre des représentants: il s'agit de la suppression de toute velléité de faire payer les parents. L'école publique reste donc entièrement gratuite.

A partir de la prochaine rentrée, le ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle entamera l'élaboration d'un plan exécutif intégré, comprenant 6 lois d'application, 79 décrets et 80 décisions ministérielles pour activer les dispositions de cette loi-cadre.

Lire aussi: Un événement: La loi-cadre de l'enseignement adoptée en commission parlementaire

                  Loi-cadre sur l'enseignement: un débat chaud attendu au Parlement

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.