Aéronautique: l'objectif de taux d'intégration locale relevé à 42% en 2020

A l'occasion de la 5e édition des Aerospace Meetings, Moulay Hafid Elalamy a inauguré deux nouvelles usines et présenté un bilan satisfaisant et des perspectives prometteuses pour le secteur aéronautique.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/30-10-2019/aero.jpg-oui
Aéronautique: l'objectif de taux d'intégration locale relevé à 42% en 2020

Le 30 octobre 2019 à 11:18

Modifié le 01 novembre 2019 à 15:47

Ce 29 et 30 octobre, l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) organise, en partenariat avec le Groupement des industries marocaines aéronautique et spatiale (Gimas) et Advanced Business Events (ABE), la 5e édition des Aerospace Meetings à Casablanca, avec pour thème: "Le Maroc et le défi de l’industrie 2.0".  

Cet événement qui a accueilli 650 participants, dont les représentants de 250 entreprises de 20 pays différents, a été marqué par l'inauguration de deux nouveaux sites industriels. Le premier, de l'entreprise EFOA (Etude et fabrication d'outillages aéronautiques) du groupe WeAre à l'aéropôle de Casablanca et le second, de la société Tecaero Maroc du groupe Tacalemit Aerospace, implantée dans la zone industrielle Midparc.

EFOA opère dans le traitement de surface et peinture aéronautiques pour des donneurs d'ordres comme Airbus, Stelia, Safran ou Thalès. De son côté, Tecaero est un fabricant de canalisations pour tous types de circuits qui s'est implanté à Casablanca pour accompagner ses clients, comme le groupe Safran, et conquérir de nouveaux marchés. 

Il s'agit de deux entreprises familiales appelée par le ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy à contribuer à la formation et à l'intégration des jeunes Marocains dans le secteur de l'aéronautique.

"Je ne peux pas passer à côté d’entreprises familiales qui forment leurs enfants sans leur demander d’aider une dizaine de jeunes Marocains à trouver leur place dans le secteur de l'aéronautique", a déclaré Moulay Hafid Elalamy.

80 nouveaux opérateurs attendus d'ici 2030

Le ministre a saisi l'occasion pour présenter un bref bilan des réalisations du secteur et dresser ses perspectives.

"Le Maroc est devenu le premier exportateur en Afrique de produits aéronautiques. C’est l’œuvre d’une vision royale et d'un partenariat solide entre le gouvernement et les opérateurs du secteur", souligne Moulay Hafid Elalamy.

Selon le classement 2016 de Mazars, le Maroc est classé premier exportateur en Afrique et 5e au niveau mondial après l'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis et la France qui se positionne en haut du podium. 

En 2018, le secteur a enregistré un chiffre d'affaires de 17 milliards de DH contre 9 MMDH en 2014. Durant la même période, 6.700 emplois ont été créés et 40 sociétés ont intégré cette industrie au Maroc. 

Le secteur prévoit d'accueillir 80 nouveaux opérateurs à l'horizon 2030 et une augmentation du chiffre d’affaires à 26 MMDH pour 2021.

Dans le cadre du plan d'accélération industrielle lancé en 2014, le taux d’intégration locale cible est de 32% à l'horizon 2020. Cet objectif a été atteint en 2018 et le ministère vise désormais un taux d'intégration industrielle de 42% l'année prochaine.

Aéronautique: l'objectif de taux d'intégration locale relevé à 42% en 2020

Le 30 octobre 2019 à11:42

Modifié le 01 novembre 2019 à 15:47

A l'occasion de la 5e édition des Aerospace Meetings, Moulay Hafid Elalamy a inauguré deux nouvelles usines et présenté un bilan satisfaisant et des perspectives prometteuses pour le secteur aéronautique.

Ce 29 et 30 octobre, l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) organise, en partenariat avec le Groupement des industries marocaines aéronautique et spatiale (Gimas) et Advanced Business Events (ABE), la 5e édition des Aerospace Meetings à Casablanca, avec pour thème: "Le Maroc et le défi de l’industrie 2.0".  

Cet événement qui a accueilli 650 participants, dont les représentants de 250 entreprises de 20 pays différents, a été marqué par l'inauguration de deux nouveaux sites industriels. Le premier, de l'entreprise EFOA (Etude et fabrication d'outillages aéronautiques) du groupe WeAre à l'aéropôle de Casablanca et le second, de la société Tecaero Maroc du groupe Tacalemit Aerospace, implantée dans la zone industrielle Midparc.

EFOA opère dans le traitement de surface et peinture aéronautiques pour des donneurs d'ordres comme Airbus, Stelia, Safran ou Thalès. De son côté, Tecaero est un fabricant de canalisations pour tous types de circuits qui s'est implanté à Casablanca pour accompagner ses clients, comme le groupe Safran, et conquérir de nouveaux marchés. 

Il s'agit de deux entreprises familiales appelée par le ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy à contribuer à la formation et à l'intégration des jeunes Marocains dans le secteur de l'aéronautique.

"Je ne peux pas passer à côté d’entreprises familiales qui forment leurs enfants sans leur demander d’aider une dizaine de jeunes Marocains à trouver leur place dans le secteur de l'aéronautique", a déclaré Moulay Hafid Elalamy.

80 nouveaux opérateurs attendus d'ici 2030

Le ministre a saisi l'occasion pour présenter un bref bilan des réalisations du secteur et dresser ses perspectives.

"Le Maroc est devenu le premier exportateur en Afrique de produits aéronautiques. C’est l’œuvre d’une vision royale et d'un partenariat solide entre le gouvernement et les opérateurs du secteur", souligne Moulay Hafid Elalamy.

Selon le classement 2016 de Mazars, le Maroc est classé premier exportateur en Afrique et 5e au niveau mondial après l'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis et la France qui se positionne en haut du podium. 

En 2018, le secteur a enregistré un chiffre d'affaires de 17 milliards de DH contre 9 MMDH en 2014. Durant la même période, 6.700 emplois ont été créés et 40 sociétés ont intégré cette industrie au Maroc. 

Le secteur prévoit d'accueillir 80 nouveaux opérateurs à l'horizon 2030 et une augmentation du chiffre d’affaires à 26 MMDH pour 2021.

Dans le cadre du plan d'accélération industrielle lancé en 2014, le taux d’intégration locale cible est de 32% à l'horizon 2020. Cet objectif a été atteint en 2018 et le ministère vise désormais un taux d'intégration industrielle de 42% l'année prochaine.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.