Aéroport Mohammed V: perturbations à cause des bagagistes de la RAM

Les bagagistes du sous-traitant de la RAM étaient encore en grève du zèle, ce samedi 1er juin à l'aéroport Mohammed V. Résultat: retards de livraison des bagages à l'arrivée et une dizaine d'avions cloués au sol au départ. Selon toutes les sources concernées, la situation s'est débloquée en milieu de journée, mais le trafic peinait à se rétablir et les passagers étaient livrés à eux-mêmes.

Aéroport Mohammed V: perturbations à cause des bagagistes de la RAM

Le 01 juin 2019 à 14:32

Modifié le 02 juin 2019 à 14:16

Après l'épisode du mois d'avril, les bagagistes du sous-traitant GPI, qui travaille essentiellement avec la RAM mais aussi avec d'autres compagnies aériennes, étaient une nouvelle fois en grève du zèle ce samedi 1er juin jusqu'à 14h (GMT).

La livraison des bagages à l'arrivée a connu plusieurs retards. Pour les départs, après des retards de décollage de 15 à 30 minutes avant midi, une dizaine d'avions censés décoller étaient cloués au sol jusqu'à 14h, voire plus.

L'information nous a été confirmée par une source autorisée à l'aéroport. Selon cette source et d'autres concernées, la situation s'est débloquée après l'intervention des autorités. Mais le trafic peinait à se rétablir durant l'après-midi et les passagers étaient livrés à eux-mêmes. Médias24 suivra l'évolution de la situation au cours des heures à venir.

[MISE A JOUR] : Aéroport Mohammed V: la grève des bagagistes se poursuit

Passagers affectés et image du Maroc ternie

L'on ignore les raisons de cette nouvelle grève du zèle. Est-ce à cause du non versement de leurs salaires ?

"Alors qu'on croyait la situation réglée entre la RAM et son prestataire qui ont mené des discussions après les grèves du mois d'avril, voilà que les perturbations reviennent. Nous ignorons pour quelle raison", déplore notre source autorisée.

Selon un responsable du sous-traitant GPI, qui tient à garder l'anonymat, les bagagistes ont répondu à un appel du syndicat de la RAM. "Nous n'avons aucun problème de versement de salaires ou de surcharge de travail", tient-il à préciser.

>>Lire aussi: Grève des bagagistes: la RAM et son prestataire s'accusent mutuellement

Quelle que soit la raison de ces grèves du zèle, le fait qu'elles soient répétitives et non prises en charge sérieusement par la compagnie nationale affecte les passagers et nuit à l'image du Maroc. L'aéroport Mohammed V est censé être la vitrine du pays.

Aéroport Mohammed V: perturbations à cause des bagagistes de la RAM

Le 01 juin 2019 à14:40

Modifié le 02 juin 2019 à 14:16

Les bagagistes du sous-traitant de la RAM étaient encore en grève du zèle, ce samedi 1er juin à l'aéroport Mohammed V. Résultat: retards de livraison des bagages à l'arrivée et une dizaine d'avions cloués au sol au départ. Selon toutes les sources concernées, la situation s'est débloquée en milieu de journée, mais le trafic peinait à se rétablir et les passagers étaient livrés à eux-mêmes.

Après l'épisode du mois d'avril, les bagagistes du sous-traitant GPI, qui travaille essentiellement avec la RAM mais aussi avec d'autres compagnies aériennes, étaient une nouvelle fois en grève du zèle ce samedi 1er juin jusqu'à 14h (GMT).

La livraison des bagages à l'arrivée a connu plusieurs retards. Pour les départs, après des retards de décollage de 15 à 30 minutes avant midi, une dizaine d'avions censés décoller étaient cloués au sol jusqu'à 14h, voire plus.

L'information nous a été confirmée par une source autorisée à l'aéroport. Selon cette source et d'autres concernées, la situation s'est débloquée après l'intervention des autorités. Mais le trafic peinait à se rétablir durant l'après-midi et les passagers étaient livrés à eux-mêmes. Médias24 suivra l'évolution de la situation au cours des heures à venir.

[MISE A JOUR] : Aéroport Mohammed V: la grève des bagagistes se poursuit

Passagers affectés et image du Maroc ternie

L'on ignore les raisons de cette nouvelle grève du zèle. Est-ce à cause du non versement de leurs salaires ?

"Alors qu'on croyait la situation réglée entre la RAM et son prestataire qui ont mené des discussions après les grèves du mois d'avril, voilà que les perturbations reviennent. Nous ignorons pour quelle raison", déplore notre source autorisée.

Selon un responsable du sous-traitant GPI, qui tient à garder l'anonymat, les bagagistes ont répondu à un appel du syndicat de la RAM. "Nous n'avons aucun problème de versement de salaires ou de surcharge de travail", tient-il à préciser.

>>Lire aussi: Grève des bagagistes: la RAM et son prestataire s'accusent mutuellement

Quelle que soit la raison de ces grèves du zèle, le fait qu'elles soient répétitives et non prises en charge sérieusement par la compagnie nationale affecte les passagers et nuit à l'image du Maroc. L'aéroport Mohammed V est censé être la vitrine du pays.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.