Affaire Hajar Raissouni: Le parquet sort de son silence

Le procureur du Roi près du tribunal de première instance de Rabat réagit à l'arrestation de la journaliste Hajar Raissouni dans une affaire d'avortement.

Affaire Hajar Raissouni: Le parquet sort de son silence

Le 05 septembre 2019 à 16:56

Modifié le 10 septembre 2019 à 12:47

Médias24 ne publiera pas la totalité du communiqué par respect pour la vie privée de notre consœur. Nous couvrirons d'ailleurs cette affaire a minima et uniquement dans ce qui nous paraîtra important et significatif et ce, malgré le caractère public des audiences. Pour nous, savoir s'il y a eu avortement ou pas, s'il y eu relations ou pas n'est pas une information et ne doit pasêtre considéré comme tel. 

Le parquet confirme que l'affaire est déjà devant le tribunal de première instance, dont les audiences sont publiques et que, de ce fait, le secret de l'enquête est levé.

Le communiqué de clarification signé par le procureur du Roi ajoute que Hajar Raissouni a été arrêtée en flagrant délit, en sortant d'une clinique surveillée par la police judiciaire sur la base d'informations obtenues sur la pratique habituelle des avortements par la clinique concernée. Elle n'était donc pas ciblée en tant que personne, affirme le communiqué. L'arrestation a eu lieu à l'entrée du bâtiment et non sur la voie publique, selon la même source.

Un certain nombre de détails sont fournis au sujet de "la réalité des accusations". Le communiqué conclut en soulignant le respect de la présomption d'innocence.

LIRE EGALEMENT

AFFAIRE HAJAR RAISSOUNI: LES FAITS ET LES REACTIONS

Affaire Hajar Raissouni: Le parquet sort de son silence

Le 05 septembre 2019 à17:18

Modifié le 10 septembre 2019 à 12:47

Le procureur du Roi près du tribunal de première instance de Rabat réagit à l'arrestation de la journaliste Hajar Raissouni dans une affaire d'avortement.

Médias24 ne publiera pas la totalité du communiqué par respect pour la vie privée de notre consœur. Nous couvrirons d'ailleurs cette affaire a minima et uniquement dans ce qui nous paraîtra important et significatif et ce, malgré le caractère public des audiences. Pour nous, savoir s'il y a eu avortement ou pas, s'il y eu relations ou pas n'est pas une information et ne doit pasêtre considéré comme tel. 

Le parquet confirme que l'affaire est déjà devant le tribunal de première instance, dont les audiences sont publiques et que, de ce fait, le secret de l'enquête est levé.

Le communiqué de clarification signé par le procureur du Roi ajoute que Hajar Raissouni a été arrêtée en flagrant délit, en sortant d'une clinique surveillée par la police judiciaire sur la base d'informations obtenues sur la pratique habituelle des avortements par la clinique concernée. Elle n'était donc pas ciblée en tant que personne, affirme le communiqué. L'arrestation a eu lieu à l'entrée du bâtiment et non sur la voie publique, selon la même source.

Un certain nombre de détails sont fournis au sujet de "la réalité des accusations". Le communiqué conclut en soulignant le respect de la présomption d'innocence.

LIRE EGALEMENT

AFFAIRE HAJAR RAISSOUNI: LES FAITS ET LES REACTIONS

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.