« Espionnés par le Maroc », des médias français déposent plainte (AFP)

(AFP)

Le 20 juillet 2021

Le site d'information Mediapart et l'hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné ont annoncé lundi 19 juillet, qu'ils allaient déposer des plaintes à Paris, après des informations indiquant que les téléphones de certains de leurs journalistes ont été espionnés par un service marocain, à l'aide du logiciel israélien Pegasus.

« Les numéros des téléphones portables de Lénaïg Bredoux et d’Edwy Plenel (cofondateur du site) figurent parmi les 10.000 que les services secrets du Maroc ont ciblés en utilisant le logiciel espion fourni par la société israélienne NSO », a confirmé Mediapart dans un article publié lundi, après la publication des révélations sur Pegasus par un consortium de médias (dont Le Monde, le Guardian et le Washington Post).

C’est pourquoi il indique avoir décidé de déposer plainte dès lundi au nom de ses deux journalistes, auprès du procureur de la République à Paris, pour que la justice puisse « mener une enquête indépendante sur cet espionnage d’ampleur organisé en France par le Maroc ».

Le logiciel Pegasus, explique LeMonde, peut aspirer tout le contenu d’un téléphone sans que rien n’indique à son propriétaire qu’il a été piraté. Il a été conçu par la société israélienne NSO Group, qui le vend exclusivement aux Etats. Le consortium de médias coordonné par l’équipe de Forbidden Stories a pu consulter, avec l’appui des experts d’Amnesty International, une liste de plus de 50.000 numéros de téléphone sélectionnés comme cibles potentielles de Pegasus depuis 2016 pour le compte d’une dizaine d’Etats.

« Evaluer le dommage »

Contacté par l’AFP, le Canard Enchaîné, qui fait partie, selon Le Monde, des médias français dont des journalistes ont été visés, a également assuré qu’il allait saisir la justice. « Nous allons porter plainte contre X avec constitution de partie civile », a précisé Michel Gaillard, qui préside la société d’édition du journal, ajoutant que le dossier de cette plainte était en cours de constitution.

L’ancienne journaliste de l’hebdomadaire Dominique Simonnot, qui fait partie des personnalités visées par cet espionnage, « va déposer plainte », a-t-elle également indiqué à l’AFP.

« Je suis absolument furieuse depuis que je l’ai appris. Même si j’ai toujours fait attention au téléphone, j’ai du mal à évaluer le dommage que ça a causé« , a déclaré celle qui est devenue contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) à l’automne 2020. Selon elle, l’affaire ne concerne pas cette instance puisque « l’intrusion a commencé en 2019 et n’a duré que quelques mois ».

Le groupe public France Médias Monde, qui regroupe RFI, France 24 et la radio arabophone MCD, dont des collaborateurs ont aussi été ciblés, s’est quant à lui indigné « de tels agissements liberticides pratiqués par certains États peu respectueux des droits fondamentaux de la personne », et a appelé « les autorités compétentes, à l’échelle nationale et internationale, à se saisir de cette affaire ».

Contacté par l’AFP, la direction de France Télévisions s’est dite « stupéfaite et indignée par le système mis au jour par le consortium ». « S’il s’avère que des journalistes (de France Télévisions) sont présumés victimes, nous les accompagnerons dans leurs procédures judiciaires, mais à ce stade nous n’avons pas de confirmation officielle », a déclaré à l’AFP Laurent Guimier, directeur de l’information du groupe.

Des organisations ont également exprimé leur indignation, comme la Fédération internationale des journalistes (FIJ) qui a condamné fermement « toute tentative d’ingérence dans les communications privées des journalistes », ou l’association Reporters sans frontières qui envisage de déposer des plaintes dans plusieurs pays et assure qu’elle fera tout « pour que NSO soit condamnée pour les forfaits dont elle est coupable et les tragédies qu’elle rend possibles ».

(Avec AFP)

Le 20 juillet 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Prise de fonction du nouveau procureur général près la cour d’appel de commerce de Casablanca M Said Zyouti