L’hydrogène, remède miracle du « en même temps » industriel et climatique d’Emmanuel Macron

(AFP)

Le 16 novembre 2021

L’hydrogène décarboné doit permettre la croissance verte du XXIe siècle, a affirmé mardi le président de la République Emmanuel Macron, qui mise sur ce gaz pour gagner « en même temps » à partir de 2030 la reconquête industrielle du pays et la bataille climatique.

En annonçant à Béziers (Hérault) que 1,9 milliard d’euros supplémentaires allaient être consacrés à cette filière dans le cadre du plan d’investissement France 2030, le chef de l’Etat a estimé que le développement de l’hydrogène était « une bataille pour l’industrie, pour l’écologie et pour la souveraineté ».

Remplaçant le pétrole ou le charbon, l’hydrogène, en permettant à l’industrie lourde de réduire ses émissions de CO2, va « réconcilier l’aventure industrielle, la croissance, avec la décarbonation de nos économies. Le +en même temps+ est possible », a-t-il expliqué lors d’une visite de l’entreprise Genvia.

La jeune société, née en mars 2021 et vue comme une « pépite d’avenir », est issue de la recherche publique (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) et du groupe para-pétrolier Schlumberger.

Elle développe, avec une quarantaine de brevets déposés, des électrolyseurs haute température permettant de produire de l’hydrogène à partir de la molécule d’eau (H20), mais aussi de l’électricité à partir d’hydrogène, avec une efficacité supérieure à celle des procédés déjà existants.

Lors de sa visite, le président a annoncé aux salariés que la société avait été sélectionnée par l’Union européenne dans le cadre de ses programmes IPCEI (Projet important d’intérêt européen commun), qui lui permettront de recevoir une aide spécifique de 200 millions d’euros.

« C’est un tout nouveau continent qui s’ouvre devant nous », a ajouté M. Macron, qui voit la France du milieu du XXIe siècle comme un pays de production d’hydrogène décarboné, une nouvelle source d’énergie qui remplacera le pétrole, notamment pour l’industrie lourde.

– « Construire la souveraineté » énergétique –

« Si nous savons être des leaders de la production de l’hydrogène, alors nous construirons la souveraineté » énergétique, a insisté le chef de l’Etat. Il mise sur le nucléaire français, qui n’émet pas de CO2, pour y arriver, à la différence de l’Allemagne qui fait reposer son plan hydrogène sur l’importation d’électricité photovoltaïque depuis des pays chauds.

« Il n’y a jamais de fatalité. On ne répond jamais aux difficultés du temps en ayant la nostalgie d’un passé qui n’est plus, mais en redoublant de capacité à résister et à ne pas céder, à penser l’avenir dans ses dynamiques nouvelles. C’est exactement ce que la France doit faire aujourd’hui », a affirmé Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat, qui n’a pas encore annoncé s’il était candidat ou non à un second mandat en 2022, cherche à se présenter comme le chef de file du camp progressiste face à des candidats qui affirment que la France est un pays en déclin.

Il répond aussi à certains « décroissants » qui estiment que la crise écologique ne peut se résoudre que par l’abandon de certaines activités.

Pour lui, la société de demain, « ce n’est pas moins consommer, ce n’est pas renoncer à des activités , ce n’est pas renoncer à des choses, c’est par l’innovation réussir à concilier les deux », a-t-il dit.

Emmanuel Macron a été accueilli par le maire d’extrême droite de Béziers, Robert Ménard, qui l’a remercié pour le soutien apporté à Genvia, qui doit agrandir son site.

Dans une région particulièrement touchée par le chômage, son discours sur l’industrie de demain porte aussi sur les « compétences », le président se disant attaché à ce que « les parents puissent se dire que leurs enfants ont un avenir dans l’industrie ».

Le 16 novembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.