Wall Street se fait peur avec l’impact du variant Delta: le Dow Jones perd plus de 2%

(AFP)

Le 19 juillet 2021

Le Dow Jones a plongé lundi à la Bourse de New York, lesté par des investisseurs inquiets du regain des cas de Covid-19 et de son impact potentiel sur l’économie mondiale.

Selon des résultats définitifs à la clôture, l’indice Dow Jones a perdu 2,09% à 33.962,04 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a lâché 1,06% à 14.274,98 points et l’indice élargi S&P 500 a abandonné 1,59% à 4.258,51 points.

« Le marché s’est concentré sur les restrictions liées au coronavirus et sur ce que cela signifie pour l’activité économique », a expliqué Art Hogan, responsable de la stratégie chez National Securities.

L’analyste a cité « une accumulation de mauvaises nouvelles » ces derniers jours, entre touristes bannis du spectacle des Jeux olympiques à Tokyo et port du masque de nouveau requis à Los Angeles. « Les gens pensent que d’autres régions (des Etats-Unis) suivront », a-t-il averti.

« Les investisseurs ont semblé vouloir se protéger du risque » en se pressant vers les bons du Trésor notamment, soulignaient les analystes de Schwab.

Les rendements sur la dette américaine à 10 ans sont ainsi descendus à 1,19%, leur plus faible niveau depuis février, contre 1,29% vendredi.

Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis autour des « cyberactivités malveillantes » de Pékin, selon Washington, ont aussi pesé sur l’humeur des investisseurs.

L’indice VIX qui évalue la volatilité à Wall Street, a fait un bond de presque 22%.

Les onze secteurs du S&P 500 ont tous conclu dans le rouge, à commencer par le secteur de l’énergie qui a lâché 3,59% dans le sillage de la chute des prix du pétrole après un accord de l’Opep+ pour augmenter sa production tandis qu’à nouveau le marché s’interroge à court terme sur la demande. L’immobilier a perdu 1,58%, le secteur des technologies de l’information 1,39%.

Cette atmosphère a relégué à l’arrière plan les bons résultats des entreprises attendus pour cette semaine chargée, avec notamment les comptes trimestriels de Netflix et United Airlines mardi, de Johnson and Johnson et Coca-Cola mercredi.

Les investisseurs ont particulièrement vendu les titres des entreprises qui pourraient être affectées par un retour des restrictions. Les compagnies aériennes ont plongé à l’instar d’United Airlines (-5,54%) ou d’American Airlines (-4,14%) qui en séance a même chuté de presque 7,50%.

La plateforme de conférence vidéo en ligne Zoom, qui a annoncé dimanche un accord de rachat du spécialiste de services clientèle à travers le « cloud » Five9 pour 14,7 milliards de dollars, a perdu 2,15% à 354,20 dollars.

Les grandes banques ont poursuivi leur baisse comme Bank of America (-2,61%), JPMorgan Chase (-3,25%) et Goldman Sachs (-2,76%), malgré leurs bons résultats annoncés la semaine dernière.

Apple, dont l’action avait atteint un pic historique la semaine passée, a lâché 2,69% à 142,45 dollars.

Nasdaq

Le 19 juillet 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.