Agriculture: déficit pluviométrique important à fin 2019

A fin 2019, le cumul pluviométrique affiche une baisse de 37,6% par rapport à la précédente campagne agricole. Le taux de remplissage des barrages à usage agricole est de 47,6% contre 60,2% il y a une année. La situation actuelle laisse à désirer.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/23-01-2020/agriculture20202.jpg-oui
Agriculture: déficit pluviométrique important à fin 2019

Le 23 janvier 2020 à 16:02

Modifié le 23 janvier 2020 à 16:06

Au 31 décembre 2019, le cumul pluviométrique a atteint 124,5 mm, au lieu de 199,5 mm à la même date de l’année précédente, soit une baisse de 37,6% par rapport à la campagne précédente et de 13,6% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

Selon les données de la dernière note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières pour l'année 2019, ce déficit pluviométrique au début de l’actuelle campagne a caractérisé la majorité des régions du Royaume, pour donner lieu à un taux de remplissage des barrages à usage agricole de 47,6% au lieu de 60,2% il y a une année.

Couverture végétale moyenne à faible

A fin 2019, le couvert végétal a été marqué par une situation moyenne à faible dans la majorité des régions agricoles du Maroc, d’après le Centre royal de télédétection spatiale (CRTS), à l’exception des régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Rabat-Salé-Kénitra où une amélioration a été observée au cours du mois de décembre 2019.

La comparaison de la saison en cours avec celle de l’année dernière montre une situation globalement similaire à légèrement inférieure dans les régions de Beni Mellal-Khenifra, Marrakech-Safi et Souss-Massa.

Dans ses dernières prévisions pour l'année 2020, le Haut-commissariat au plan (HCP) table sur une progression de 6,8% de la valeur ajoutée agricole, sous l’hypothèse du retour d’une pluviométrie favorablement répartie sur les régions agricoles, notamment au cours des mois de février et mars.

D'éventuelles précipitations dans les jours à venir devraient avoir un effet positif sur le déroulement de la saison agricole, notamment en ce qui concerne les cultures d’automne comme les céréales, les légumineuses et les plantes sucrières. Elles devraient également permettre l’amélioration de la végétation des parcours.

Lire aussi:

Retard des pluies: la mise en œuvre des plans d'urgence commence

Le froid persiste, la pluie se fait attendre: craintes sur la campagne agricole

Agriculture: bilan pluviométrique mitigé, une campagne "normale" est attendue

Agriculture: déficit pluviométrique important à fin 2019

Le 23 janvier 2020 à16:03

Modifié le 23 janvier 2020 à 16:06

A fin 2019, le cumul pluviométrique affiche une baisse de 37,6% par rapport à la précédente campagne agricole. Le taux de remplissage des barrages à usage agricole est de 47,6% contre 60,2% il y a une année. La situation actuelle laisse à désirer.

com_redaction-43

Au 31 décembre 2019, le cumul pluviométrique a atteint 124,5 mm, au lieu de 199,5 mm à la même date de l’année précédente, soit une baisse de 37,6% par rapport à la campagne précédente et de 13,6% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

Selon les données de la dernière note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières pour l'année 2019, ce déficit pluviométrique au début de l’actuelle campagne a caractérisé la majorité des régions du Royaume, pour donner lieu à un taux de remplissage des barrages à usage agricole de 47,6% au lieu de 60,2% il y a une année.

Couverture végétale moyenne à faible

A fin 2019, le couvert végétal a été marqué par une situation moyenne à faible dans la majorité des régions agricoles du Maroc, d’après le Centre royal de télédétection spatiale (CRTS), à l’exception des régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Rabat-Salé-Kénitra où une amélioration a été observée au cours du mois de décembre 2019.

La comparaison de la saison en cours avec celle de l’année dernière montre une situation globalement similaire à légèrement inférieure dans les régions de Beni Mellal-Khenifra, Marrakech-Safi et Souss-Massa.

Dans ses dernières prévisions pour l'année 2020, le Haut-commissariat au plan (HCP) table sur une progression de 6,8% de la valeur ajoutée agricole, sous l’hypothèse du retour d’une pluviométrie favorablement répartie sur les régions agricoles, notamment au cours des mois de février et mars.

D'éventuelles précipitations dans les jours à venir devraient avoir un effet positif sur le déroulement de la saison agricole, notamment en ce qui concerne les cultures d’automne comme les céréales, les légumineuses et les plantes sucrières. Elles devraient également permettre l’amélioration de la végétation des parcours.

Lire aussi:

Retard des pluies: la mise en œuvre des plans d'urgence commence

Le froid persiste, la pluie se fait attendre: craintes sur la campagne agricole

Agriculture: bilan pluviométrique mitigé, une campagne "normale" est attendue

A lire aussi


Communication financière

Avis de convocation AGO et AGE de la Sociétés Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.